L’Iran fauteur de guerres, par Raphaël Nisand

L’Union européenne vient d’imposer pour la première fois ce mardi 8 janvier 2019 des sanctions à l’Iran pour l’implication de la République islamique dans une série de meurtres et de complots ayant visé des dissidents iraniens aux Pays-Bas , au Danemark et en France.
Les Pays-Bas ont acquis la conviction que les meurtres de 2 dissidents sur le sol néerlandais en 2015 et en 2017 étaient l’oeuvre des services secrets iraniens.

publicitÉ


Les sanctions consistent entre autres dans le gel des avoirs en Europe du chef des renseignements iraniens SAED HASHEMI MOGHADAM .

Le Danemark a quant à lui accusé en octobre 2018 l’Iran d’avoir préparé un attentat contre 3 iraniens résidents danois.

En France les services de renseignements iraniens sont jugés responsables de l’organisation d’un attentat qui devait se dérouler le 30 juin 2018 à Villepinte contre un rassemblement des Moudjahidins du peuple. La porte parole du Quai d’Orsay Agnés VON DER MÜHLL a salué dans un communiqué la solidarité des états membres de l’UE et leur détermination à agir de manière unie pour ne pas laisser sans réponse une action hostile et inacceptable perpétrée sur le sol européen.

Pour toute réponse l’Iran a réagi par la voix de son ministre des affaires étrangères Mohammad ZARIF en accusant l’Europe d’abriter le MEK ainsi que d’autres terroristes organisant le meurtre d’ iraniens innocents d’Europe.

Ainsi donc on le voit rien n’arrête l’Iran et notamment pas les sanctions européennes , ceci d’autant plus que l’Europe continue contre toute attente de soutenir l’accord sur le nucléaire iranien qui redonnait du souffle et de l’argent frais au régime des mollahs pour soutenir le terrorisme dans le monde entier.

La posture iranienne constitue un danger pour le monde.

C’est l’Iran qui a lancé l’islamisme en créant la première république islamique avec l’arrivée au pouvoir de l’ayatollah khomeiny en 1979. Ce totalitarisme d’un genre nouveau dont le caractère hideux défigure le monde depuis 40 ans s’est malheureusement répandu jusque dans les rues de Strasbourg il y a quelques jours.

Avant l’Iran de Khomeiny il n’y avait pas de fatwas, pas d’islamisme politique , pas de hezbollah et pas de hamas . C’est l’Iran qui cette semaine encore indiquait par la voix de son général Mohammad REZA NAQDI ne jamais abandonner l’objectif d’effacer l’Etat Juif . Il a encore dit « Israël doit être détruit, l’Iran pourrait facilement vaincre l’Arabie Saoudite et détruire les bases militaires américaines au Moyen Orient » ou encore « je lèverai moi-même le drapeau de la révolution islamique à Jérusalem si allah le veut ».

Bon,heureusement ni allah ni personne d’autre ne le voudra.

Mais au-delà de ces rodomontades il faut prendre au sérieux le caractère agressif et impérialiste de l’Iran des mollahs.

Ce pays sème la guerre au Moyen-Orient, il a conduit à une partition de facto du Liban qui ne s’en relève pas, à la guerre en Syrie pour soutenir son pion Bachar El Assad et à la guerre au Yemen en armant et finançant les rebelles chiites houthis. L’Iran sème aussi la désolation de par le monde en organisant des attentats meurtriers contre les Juifs comme par exemple l’attentat qui a fait 85 morts en Argentine contre le siège des institutions juives de Buenos Aires en 1994.

Le procureur argentin NISMAN qui s’apprêtait à faire une conférence de presse prouvant l’implication de l’Iran a été assassiné opportunément la veille de sa conférence de presse.
C’est l’Iran qui a financé les terroristes qui s’en sont pris à des touristes israéliens en Bulgarie.
Il faut en finir avec ce que le secrétaire d’état américain Marc POMPÉO appelle « l’aventurisme agressif de l’Iran ».

L’Iran est un grand peuple tombé malheureusement sous la botte d’une dictature militaro-religieuse qui ne se maintient au pouvoir que par le totalitarisme.

L’administration TRUMP a bien vu la dangerosité de ce régime et a commencé de le contenir .
Il est grand temps que l’Union Européenne commence à emboiter le pas aux Etats-Unis en reconnaissant la réalité de l’agressivité meurtrière du régime des mollahs y compris sur le sol européen .

Quant à Israël c’est vraiment une question de survie une fois de plus que d’empêcher l’installation de bases militaires iraniennes à sa frontière en Syrie et de détruire les tunnels d’invasion construits par le hezbollah avec l’argent iranien à sa frontière libanaise.

Décidément Israël est toujours et encore quoi qu’il en coûte aux avant- postes du combat pour la liberté et la démocratie.

Raphaël Nisand                                                                                                                             Chroniqueur hebdomadaire sur Radio Judaïca Strasbourg

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans international
Un commentaire pour “L’Iran fauteur de guerres, par Raphaël Nisand
  1. Shirah dit :

    Pas très convaincante la mesure de rétorsion de l’UE. A mon avis il s’agit simplement d’une mesure cosmétique à l’usage des médias et populations: « vous voyez, nous condamnons aussi l’Iran ». D’ailleurs les iraniens ne s’y sont pas trompé au vu de leur réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter