Les loups sont entrés dans Paris, par Sarah Cattan

Le sommeil de la raison engendre des monstres[1], et les loups entrent dans Paris.

Y a débat. En parler ou ne pas en parler ? Y a débat comme jadis au temps où les Le Pen faisaient peur. Prendre le risque de leur faire de la pub. Et certains même vont jusqu’à se demander : et si on évoquait un peu moins les attentats. Les attentats islamistes. Histoire de pas leur faire de pub.

Ben voyons. Elles étaient pavées de bonnes intentions, nos élucubrations autour d’un verre et d’une clope. Bien à l’abri.

Pendant ce temps, l’oiseau fit son nid. La semaine dernière, on s’époumona : Quoi ! Ramadan invité à la Matinale d’Europe1 !!!! Non non non non ! Pas ça ! Et en toute naïveté on écrivit en guise de protestation à la radio coupable et à Frédéric Taddeï, son animateur complaisant. Et l’heure sonna, et ni vu ni connu l’émission se passa.

C’est pathétique et l’heure est grave mais il n’empêche que ça en devient presque cocasse, impuissants que nous sommes aujourd’hui, lâchés par des journalistes qui, non contents de ne plus l’exiger, ce smic de l’éthique, vont pour beaucoup jusqu’à nous tirer dans le dos. Aidant l’ennemi. Enfin j’vous dis dans le dos, mais non, c’est carrément à visage découvert, par Tribunes interposées. Ils les aident : entrez ! Welcome ! Ne prêtez garde à ces fâcheux ! Entrez, et surtout, faites comme chez vous. 

Et que je te défende le maintien du colloque Lutter contre l’islamophobie[2] . Parce que vous, vous pouvez pas comprendre : il s’agit là d’un enjeu d’égalité. D’une atteinte aux fondements même de nos universités, de la production de nos savoirs et de la démocratie. D’une atteinte grave à notre liberté de penser le monde social avec celles et ceux qui le font.

Et puis c’est tout. Les voilà nos intellectuels engagés, nos Trissotin et Vadius, qui se fendent d’une Tribune pour l’exiger, et l’exiger sans conditions, le maintien du colloque, parce que eux, Trissotin,  Vadius et Philaminte, ils sont engagé-e-s dans la recherche académique sur les discriminations et les inégalités. ET PAS TOI !

Et que j’te cite en exergue Stefan Zweig, car il leur faut du lourd vu qu’ils défendent l’indéfendable, et que soudain on se sentirait presque le mériter, qu’ils nous traient de fachos : Toujours un groupe plus fort vise, soit à cause de sa religion, de la couleur de peau, de sa race, son origine, son idéal social ou de ses conceptions philosophiques, un groupe plus petit et plus faible sur lequel il se hâte de décharger les forces destructrices qui sommeillent en lui[3].

Et que j’argumente. L’Université Lumière Lyon 2 a été sollicitée pour l’organisation d’un colloque sur l’islamophobie. Ce colloque avait pour but de rassembler chercheur-e-s et membres de la société civile pour en interroger les contours tant théoriques qu’empiriques. Et les demandeurs, ils ont, qu’on nous dit, la légitimité d’exprimer une expertise acquise dans l’expérience sociale du racisme vécu par leurs membres.

Pas nous. Pas toi. Pas moi. T’as pas pigé que l’enjeu était de co-produire la connaissance avec les concerné-e-s. et puis cette manie de nous redire que eux, ils rajoutent toujours le féminin.

Fais gaffe car parfois tu te laisserais prendre par leur argumentaire, tant il est vrai qu’il faut éviter de débattre dans cet entre-soi académique. Et puis t’as l’autre qui nous dit que c’est pas compromettant, parce que Réfléchir et penser « avec » ne signifie pas pour autant partager des agendas politiques !

Et que j’te serve toute la rhétorique, cherchant à t’émouvoir en te causant de l’université touchée dans ses fondements. L’université est pour eux l’agora où il n’est ni de paroles ni de personnes interdites autres que celles contenues dans les limites fixées par la loi.

Toi, t’es un facho : tu sais pas. Tu sais pas que tu participes à la reconfiguration d’un racisme islamophobe, avec ta laïcité dévoyée à des fins stigmatisantes, et toi là bas, je te vois tu sais, pourfendeur irréductible des islamo-gauchistes. Bref, toi, moi, nous, la fachosphère quoi, qui croyions veiller contre l’entrisme, en vrai, tu sais quoi ? On les harcèle, escortés de la laïcosphère, idiote utile de l’islamophobie.

Alors t’as des doctorants en veux-tu en voilà, des Maîtres de conférence, des maîtresses aussi, des profs, des chercheurs, des intellectuels. T’as même un masterant.e. Ben oui, va vérifier.

Pendant ce temps, le philosophe et le théologien se retrouvent pour un deuxième livre d’entretiens, échangeant, après le voile et la laïcité[4], sur spiritualité et humanisme. C’est qu’ils avaient encore beaucoup de choses à te dire, à toi, qui vas me faire le plaisir d’acheter et lire L’Urgence et l’Essentiel.[5] Déjà que lui, pôv chéri, serait ostracisé et suspecté de favoriser l’islam politique, alors l’ami Edgar, il y va, dialoguer avec celui que Claude-Henry du Bord qualifie d’exégète et philosophe, qui pense le respect et la responsabilité comme consubstantiels à ce qui donne du sens, au même titre que le rapport au Divin et à sa loi, sans y être jamais subordonné.

En tout cas, la victime officielle, le petit-fils du fondateur du mouvement des Frères musulmans, Hassan el-Benna, pleurniche à tout va. Sur sa page Facebook. Veulent pas jouer avec moi ! M’ont déprogrammé de C Politique ! Sa participation aurait été, sanglote-t-il, annulée. D’aucuns pourraient lui dire : T’as fait C dans l’air le 3 octobre, La Matinale à Europe1 ! Non rétorquera-t-il : un livre écrit à deux que l’on présente tout en censurant la parole d’un de ses auteurs, cela laisse perplexe : quelle hypocrisie ! Tel est l’état de la liberté d’expression dans l’univers médiatique français. 

La honte : il a salué le courage de certains journalistes qui osent encore braver le bannissement d’une autre parole à la télévision. Bravo Karim Risouli and C°. Bravo Les Inrocks. Bravo Libé qui cire les pompes de Ramadan, l’une des références de l’Islam qui subirait un ostracisme depuis le 11 septembre 2001. Même si Gilles Clavreul précise au sujet du dit article : Et encore, c’est un monument d’équilibre par rapport au papier de Mediapart. L’exercice hagiographique y est poussé tellement loin qu’on se demande pourquoi son auteur ne l’a pas écrit en vers. Bravo Mediapart.

France 5 ? Ces courageux expliquent qu’il n’y a qu’un seul invité fil rouge, qu’ils n’on aucun problème avec Tariq Ramadan mais que Edgar Morin était un meilleur choix pour eux. De toute façon, qu’il cesse de pleurer, celui qui s’est improvisé psychologue et qui sévira bientôt à Strasbourg.

Pendant ce temps, ça se passe aussi à Paris, le Qatar va prendre, ni vu ni connu, la tête de l’Unesco. Rendez-moi que ça ressemble bien à la présence de l’Arabie Saoudite à la commission des droits de l’homme. Y en a un qui me dit : vaut mieux ça qu’une juive anti-israélienne. Un autre qui ajoute que c’est comme donner à un ivrogne la garde d’une cave à vin. En tout cas, elle a commencé lundi à l’Unesco l’interminable élection du futur directeur général de celle qui fut jadis une vénérable Institution. Et des sept candidats en lice, restent Audrey Azoulay pour la France  et Hamad Bin Abdulaziz al-Kawari pour le Qatar, ce dernier étant placé au premier tour de scrutin à la tête des favoris, devant la candidate française.

Le Qatar quand même. Le Qatar est aux antipodes des valeurs prônées par l’Unesco. Mais ça compte pas puisque le candidat du Qatar promet de  sauver l’Unesco. Il a pas les idées ? Oui mais il a la machine à billets. Et comme il semblerait que l’argent n’ait plus d’odeur…

Le Qatar. Sa diplomatie secrète. Sa chaine de propagande islamiste Al-Jazeera. Son guide spirituel Youssef Qaradawi célèbre pour ses fatwas. Le Qatar. Ses liens troubles avec le terrorisme. Le Qatar sponsor des frères musulmans[6]. Le Qatar impliqué dans le financement du terrorisme islamiste. Le Qatar qui protège la nébuleuse islamiste. Daech. Al-Qaïda. Le Qatar complice donc de la destruction des statues de Mossoul. Le Qatar auquel de nombreux pays arabes intiment de se détacher de l’islamisme et surtout des Frères Musulmans. Le Qatar antisémite. Mais le Qatar et son carnet de chèques. Le Qatar qui a traduit en arabe et distribué gratuitement le plaidoyer Pour les musulmans du Directeur de Mediapart. 

Et donc ce soir Qaradawi et les Frères musulmans gardiens de l’Unesco ? Elie Wiesel pardonne-nous tous. Tu l’avais dit, la grande menace, dès 2009, quand l’égyptien Farouk Hosni s’était porté candidat.

Alors que la presse française effleure le sujet avant de ce soir nous annoncer le désastre, la presse arabe et internationale s’interroge, et sur twitter circule le Hashtag


#Save_Unesco_from_Terrorism /#انقذوا_اليونسكو_من_الارهاب / #Sauver_unesco_contre_le_terrorisme /#Salvar_la_Unesco_contra_el_terrorismo


Si le Qatar est aux commandes de l’UNESCO, ce sont les Frères Musulmans et les Ayatollâhs iraniens qui inspireront la politique culturelle, scientifique et artistique de ce temple universel, nous prévient Mohamed Louizi qui titrait, en 2015, Mediapart, la qatarie ?

Ce soir. Le choix sera ensuite soumis à l’approbation de la conférence générale des 195 États membres le 10 novembre.

Pour info, les diplomates français déploient leurs moyens pour qu’Audrey Azoulay l’emporte. Mais pas tous : car y en a un, Jack Lang, le président de l’Institut du monde arabe, qui l’aime pas, la candidate. Pour des raisons d’ego. Et parce qu’il dirige l’IMA ? Non ! Pas Lang !

Ben si ! car Lang, outre son ego à nul autre pareil, il avait déjà considéré comme un honneur en 2014 que l’émir du Qatar visitât l’Ima[7], et il avait dans la foulée annoncé qu’il envisageait d’organiser un événement sur les oeuvres accomplies par le Qatar en faveur de la culture. Quoi quelles œuvres ? Jack il s’étonne des controverses autour du Qatar, ce pays qui aime la France pour des raisons totalement étrangères à des considérations stratégiques. Ils ont une passion française, un amour de la France. Alors il fait quoi, l’émir, quand il entend ça ? Ben il s’engage. A augmenter de manière notable ses investissements en France.


Y a L’Opinion qui nous disait hier que l’ombre de Jack Lang planait sur la candidature d’Audrey Azoulay. Que tous les coups étaient permis. Ben oui. Alors que la LICRA manifeste devant le siège contre le candidat du Qatar, y en a qui soutient cet ami cher. Ce très cher ami. Et c’est qu’il ne ferait pas dans l’élégance, Jack Lang, qui ferait circuler un courrier qu’il adressa le 20 avril dernier à la candidate française Audrey. Jack Lang, moi, un courrier pareil, j’aurais honte d’en être le signataire, mais vous, vous le transmettez à plusieurs médias. A croire qu’elle vous aurait fait de l’ombre, celle qui vous succéda. A croire qu’il a raison, cet ami socialiste qui nous dit : Jack pense que tous ceux qui lui ont succédé rue de Valois sont des imposteurs. Oui, vos tweets vengeurs la torpillent, la candidature de votre compatriote, et tout cela sent l’ego blessé d’un homme jaloux[8] , l’homme frustré, en fin de carrière, qui brigua en 2009 la tête de l’Unesco sans succès. Lui vous dira qu’il a d’un côté la pression du roi du Maroc en faveur d’Azoulay, fille de son conseiller André Azoulay, et, de l’autre, celle de certains pays arabes gros donateurs pour l’IMA.

A croire que de l’honneur, vous n’en avez point. A croire que vous voudriez influer sur la dite élection. Mais venues de vous, ces accusations envers la candidate, à laquelle vous reprochez l’art avec lequel elle s’accapare le travail des autres, j’espère qu’elles vont nous aider, nous, à nous défaire du désastre que serait l’élection du Qatar.

De toutes façons, y en a un qui est venu leur voler la vedette, au Qatar, à Audrey Azoulay, aux basses manœuvres de Jack Lang, et à l’élection herself : l’imprévisible Donald a choisi son moment pour annoncer au monde que décidément, ils veulent plus en être, eux, les américains, de cette organisation, pour plein de raisons, et notamment ces parti pris anti-israéliens persistants. Ce serait le prix en dollars pour avoir admis la Palestine parmi les Etats membres, et surtout pour cet affront fait à l’histoire[9] en inscrivant Hebron sur la liste du Patrimoine mondial[10].

[1] Gravure de la série Los caprichos. Goya. 1797. Musée du Prado.

[2] 11 octobre 2017. Mediapart.

[3] Conscience contre violence. 1936. Zweig.

[4] Au péril des idées, Presses du Châtelet.

[5] Editions Don Quichotte.

[6] Gilles Kepel.

[7] Le Point. 24 juin 2014.

[8] L’Opinion.

[9] Nikki Haley.

[10] 7 juillet 2017.

Sarah Cattan

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans international
4 commentaires pour “Les loups sont entrés dans Paris, par Sarah Cattan
  1. Jg dit :

    C est la france qui signe toutes les resolutions anti Juive ou anti Israelienne !
    Azoulay , Juive , par hasard , defendra la politique arabe de son pays le mar franc e .ET contre l etat Juif !
    Elle appliquera la politique du leche babouche de son papa , conseiller du roi des babouches en or !
    Autant voter pour le qatar , et surtout , adopter par Israel , une attitude contraire a cette organisation qui comptend les nouveaux goebbels nazislamistes , et leurs suiveurs , comme la france !

  2. josaphat dit :

    Un article passionnant car il nous réconcilie avec la lucidité et l’intelligence foulées aux pieds par des intellectuels, des enseignants, des médias, des enjeux personnels, l’argent, le politiquement correct autant de chevaux de Troie pour cette conquête que nous ne voulons pas nommer et voir.

  3. Lapalice dit :

    Qu’allons nous laisser à nos enfants et petits enfants, que des mensonges.

  4. André dit :

    Taddeï le meilleur ami de Nabe et chez qui Badiou, Bouteldja, Ramadan et Cie avaient leur rond de serviette… Vu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO


Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.