Ilan Raccah, emprisonné sans preuve en Tunisie parce que Juif

Ilan Raccah est placé en détention préventive depuis le 13 juillet 2018 (dans la prison de Mornaguia) car les autorités tunisiennes lui reprochent, à tort, d’avoir incendié volontairement le véhicule d’un homme d’affaire. [Pire, Ilan serait, en fait juste “soupçonné d’avoir incité de jeunes hommes à incendier la voiture d’un homme d’affaires local”].

publicitÉ


Ilan est innocent et n’a nullement commis ces faits.

Le juge en charge de l’affaire se nomme Monsieur Larbi Khemiri. Ce dernier a publié un article sur Facebook dans lequel il a indiqué : « le tueur est un juif. Qui utilise l’argent des musulmans, et le cerveau des musulmans, la victime est un musulman, celui qui s’apitoie est un musulman. Du début à la fin, ils vous guident aux (en vous faisant suivre les) dirigeants les plus dérisoires, les plus méprisables et les pires de l’histoire des juifs et des arabes ».

(Traduction approximative des propos antisémites engagés du “Juge” (et parti) Larbi Khemiri

Ci-dessus, la copie de la publication écrite en arabe et datée du 14 avril 2019. Un oncle a fait constater cette publication par un huissier de justice tunisien dont voici une traduction officielle en français et en anglais.

Par ailleurs, l‘article 85 du Code de procédure pénale tunisien prévoit que le délai raisonnable de détention préventive est égal à 6 mois et peut être prolongé de 3 mois en cas de délit. Une fois ce délai expiré, la mise en liberté du suspect, « avec ou sans cautionnement est de droit ».

En l’espèce, Ilan est placé en détention préventive depuis le 13 juillet 2018, soit depuis 12 mois. Il n’a pas été jugé définitivement et son dernier jugement a été repoussé à une date ultérieure sans motif valable. Le délai de détention préventive est largement expiré, toutefois, Ilan est toujours en prison.

Il ne saurait être contesté qu’au regard des propos tenus par le juge, Ilan est victime de discrimination en raison de sa religion. Il est poursuivi parce qu’il est juif.

Par ailleurs, je tiens à souligner que cette affaire fait également l’objet de nombreuses polémiques en Tunisie. Ilan est pratiquant et mange strictement cacher. Lorsqu’il a été placé en prison, il avait obtenu une permission d’avoir une collation cacher quotidienne.

Toutefois, des journalistes Tunisiens dont un nommé Haykal Dakhil (un islamiste extrémiste) a dénoncé ces faits et a attaqué Ilan pour la pratique de sa religion. Il a tenu des propos de haine et a provoqué des manifestations contre Ilan. Face à ce mouvement, Ilan a été privé de nourriture cacher. Ilan a alors entamé une grève de la faim, ce qui a contraint les autorités tunisiennes a lui redonné une permission d’obtenir de la nourriture cacher.

Ce journaliste tient également des propos diffamatoires envers Ilan. A titre d’exemple, Haykal Dakhil a indiqué que Ilan était membre d’un « réseau de corruption israélien » et qu’il serait le dirigeant d’un réseau de trafic de drogue et de traite d’enfants, en ces termes « L’enquête que nous avons menée à propos d’un incident où le véhicule d’un homme d’affaires a été incendié a fait preuve de l’existence d’un réseau régional de trafic de drogue et de traite d’enfants, dirigé par un riche Juif qui s’appelle Ilan Raccah qui se déplace régulièrement en Israël [dans les territoires occupés palestiniens, NDLR] où habite sa famille ».

Le lien du site dans lequel ces propos diffamatoires sont tenus est le suivant (parution propagandiste iranienne, proche de la Force Al Quds des Gardiens de la Révolution, -inutile d’ajouter : très “antisioniste”) :

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/08/21/571861/Youssef-Chahed-Tunisie-Israel-Ilan-Raccah-reseau

Ces accusations sont totalement erronées et imaginaires. Elles ont pour effet de créer un climat de tension et mettent en danger la vie d’Ilan en prison.

Par Brigitte Raccah, cousine.

Source jforum

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans international
5 commentaires pour “Ilan Raccah, emprisonné sans preuve en Tunisie parce que Juif
  1. Mimoun dit :

    La Tunisie:pseudo démocratique pour les Arabes et réelle dictature obscurantiste pour les juifs.

  2. YSJOLIO dit :

    Victime d’actes terroristes, confrontée à l’accueil sur ses plages des boat-people des temps modernes (souvent horriblement morts), la petite Tunisie n’avait vraiment pas besoin de tels représentants si indécrottables qui ne font que la desservir. Pourtant, empreint de sagesse, son gouvernement avait nommé un Juif à la tête du Tourisme. Malheureusement, cela ne suffit pas puisque des manifestants avaient, paraît-il, clamé des slogans antisémitiques sous ses fenêtres! Je désirais passer mes vacances cet été dans ce beau pays mais au vu de cet article de Brigitte Raccah, je vais devoir annuler mon séjour. Le tourisme tunisien risque de retomber au plus bas niveau.

  3. Mimoun dit :

    La tunisie, sclérosée par un antisémitisme du fond des âges,comme tous les pays arabes n’arrivera pas à se développer à cause de ce frein destructeur.Seuls,les musulmans éclairés en ont conscience !

  4. Anonymous dit :

    Chalom ! Chalom, b’h !
    Est-ce qu’ilan Raccah toujours incarcéré en Tunisie bevakacha ? Merci pour votre réponse !
    Kol touv !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF