Fusillade au Musée juif de Bruxelles : 4 morts

Un suspect a été interpellé,

apprend-on de source sûre.

Rien n’indique encore si c’est l’auteur des coups de feu. L’interpellation est confirmée par une source officielle requérant l’anonymat.

À bord d’une voiture de marque Audi, un homme s’est garé en double file à hauteur de l’entrée du Musée juif de Belgique, rue des Minimes à Bruxelles. Un passager en est sorti. Le conducteur est lui aussi sorti de la voiture, a déposé deux sacs par terre puis a ouvert le feu sur des passants. Il est ensuite remonté dans son véhicule pour prendre la fuite.

publicitÉ


fusillade musée juif bruxelles 2

Deux femmes et un homme ont été tués. L’information est confirmée par le patron de la police de Bruxelles-Ixelles Guido Van Wymersch et l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (Ocam). D’après nos informations, une quatrième personne est décédée. De même, un témoin aurait pu relever la plaque d’immatriculation de l’Audi.

Présent, par hasard, dans le quartier, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders est l’un des premiers témoins du drame: « J’ai entendu les coups de feu, je me suis précipité et j’ai vu les corps par terre », nous a-t-il déclaré. La ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet était elle aussi dans le quartier. Elle est arrivée sur place quelques minutes après son homologue du gouvernement. D’après elle, « tout porte à croire qu’il s’agit d’un attentat antisémite. »

Présent sur place, le président du consistoire central israélite de Belgique Julien Klener nous a confié qu’il « n’y a pas eu de menaces récentes sur le musée juif de Belgique.twit fusillade musée juif bruxelles

Le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, interrogé par RTL-TVI, était très ému. « C’est probablement un acte terroriste. Pour nous c’est un acte extrêmement grave. La police est sur une piste qui nous paraît sérieuse. On est sur une piste tout à fait sérieuse. C’est assez inquiétant. Tous les responsables du Musée Juif sont là. Ils sont sous le choc. On ne sait pas s’il s’agit de passants ou de membres du personnel. « 

Maurice Sosnowski, le président du Centre de coordination des organisations juives de Belgique est visiblement sous le coup des événements qui se sont produits au Musée juif à Bruxelles. « C’est la consternation parce qu’on est en présence du . Il est difficile de penser à ce stade qu’il ne s’agit pas d’un attentat… »

Le président du CCOJB ne peut pas s’empêcher non plus de penser à l’attentat de Toulouse. Interrogé par la RTBF, le Dr Sosnowski a précisé que selon ses informations il n’y avait pas de menace contre l’institution de la rue des Minimes, ni pour aucun autre lieu de la Communauté juive.

http://www.dhnet.be/actu/belgique/fusillade-au-musee-juif-de-bruxelles-un-suspect-a-ete-interpelle-4-morts-5380abc635704f05d69bce81#media_1

Tagués avec : , ,
Publié dans international

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter