Donald Trump rock star ? René Seror

La plupart des médias vous diront que c’est la première fois dans l’histoire de l’Amérique, qu’un Président en exercice entame la campagne pour sa réélection, aussi tôt.

Comme si ça ne suffisait pas, ils comptent, et vous disent 500 jours.
Vous avez bien lu. Les médias passent leur temps à compter combien de jours il reste, avant les prochaines élections américaines.

publicitÉ


Et ils rêvent d’un 46éme Président.

Mais nous qui aimons bien Donald, nous qui le trouvions à sa place, lors de ce meeting à Orlando, devant ces plusieurs milliers de personnes, et bien, nous, nous savons qu’il est en campagne de façon permanente.

Et pendant que les démocrates s’entredéchirent, pour connaître le prochain Obama, Trump est à son aise dans la peau d’une Rock Star.

Chacune de ses interventions est un Stand-up. L’homme parle, rit, raconte des blagues, fait rire, chauffe son public, improvise mais ne perd pas de vue son programme.

C’est son bilan en matière d’immigration, de sécurité et d’économie.

Et dans le fond, le discours n’a plus d’importance.

Ce qui importe, c’est le numéro de haute voltige que leur sert leur champion.

Il semble que la tendance soit générale.

On dirait qu’à travers le monde, les populations en ont plus qu’assez des dirigeants coincés.

Voudraient ils rire qu’ils ne choisiraient pas mieux.

Volodimir Zolinski, le nouveau Président ukrainien est un acteur

Le Premier Ministre Slovène est un humoriste.

Il a tout juste 40 ans.

Le Guatemala a élu Jimmy Morales, comique réputé.

Yoknar est le maire de la capitale Islandaise, Reykjavik, également drôle,
quant au mouvement 5 étoiles italiens, il avait montré la route avec Béppé Grillo.

A l’image du Président américain, tous ces hauts responsables vont à contre sens des politiciens collets montés.

Et le pire, c’est que leurs administrations se portent à merveille.

Alors, Trump 45 bis ?

C’est tout vu !

Hier soir à Orlando, il s’est permis de faire huer les médias.

Où sont aujourd’hui, ceux qui prévoyaient sa chute ?

Ceux qui cherchaient comment aboutir à l’impeachment ?
Bizarre!

Auraient-ils trouvé un trou de souris assez gros ?

Critiquer un homme avant de le voir a l’œuvre, c’est comme cracher en l’air.

Ça vous retombe toujours sur le nez.

René Seror

Tagués avec : , ,
Publié dans international
11 commentaires pour “Donald Trump rock star ? René Seror
  1. Jonathan dit :

    Il est difficile d’être plus faux que cet article. Et plus ignorant des sondages.

    Les démocrates ne se « déchirent » pas ; ils sont en campagne de primaires traditionnelle selon la loi et la coutume US.
    Ils vont finir par élire leur candidat à l’élection présidentielle de novembre 2020.
    Les nombreux sondages sont déjà TOUS d’accord : ce sera Joe Biden.

    Et la phrase : « Alors, Trump 45 bis ? C’est tout vu ! » n’est pas fausse ; puisque c’est effectivement vu.
    TOUS les sondages le donne largement perdant face aux premiers six démocrates en lice, et surtout, à une marge large, face à Biden.

    René Seror devrait bouillir son chapeau et l’assaisonner ; il
    pourrait bien devoir le manger en novembre 2020.

    • André Mamou dit :

      Élection présidentielle : novembre 2020 c’est dans 17 mois et déjà vous êtes certain que Le candidat démocrate sera Jo Biden et qu’il battra Trump ! Rapide en besogne ? Impatient de voir Donald mordre la poussière et le pouvoir revenir entre des mains plus favorables à l’ Iran et à ses milices palestiniennes ? Ou bien souhaitez vous un Président démocrate qui arrive à faire descendre le taux de chômage à moins de 4 % et faire augmenter le PIB de plus de 4%, ces résultats de Trump que vous devez trouver décevants ?

      • Sarah Cattan dit :

        Mais. André ? Tout le monde n’est pas pro-Trump et pro-Netanyahou? Ça se saurait? C’est ici un point de vue. « Tous les sujets sont abordés. Tous les points de vue exposés »

        • André Mamou dit :

          Et bien son point de vue a été exposé et son commentaire publié! Moi je me suis étonné de sa rage anti Trump et j’ai mis en valeur les résultants du Président actuel ! Les pro Trump ne doivent pas raser les murs !

          • Sarah Cattan dit :

            André! Humouuuuur! Cette semaine Vous r’ Aviez après un papier anti Netanyahou. Ça m’a fait sourire.
            Je rends cela au patron de TJ: la censure n’existe Pas ici. Même pas un soupçon. Allez: j’ose un bémol: vous détestez que l’on parle de maladie ou pire: de mort .

            • sylvain fixler dit :

              j’aime infiniment l’objectivité de TJ et son absolu manque de censure je le lisais déjà a long time ago sous sa forme papier puisque nous étions abonnés à la maison

  2. Jonathan dit :

    Cher M. Mamou

    Connaissez-vous, en Français, la différence entre « souhait » et « pronostic » ?
    Entre « désir » et « réalité » ?
    Si oui, pourquoi prenez-vous vos désirs pour des réalités ?
    Et pourquoi considérez-vous que c’est le cas d’autrui ? Le mien, par exemple ?
    Que savez-vous de mes préférences en matière d’élection américaine, puisqu’en aucun cas ne les ai-je prononcées ?
    Comment savez-vous que je ne souhaite pas la réélection de Trump ? Ou le contraire ?

    Je mets sur la table les FAITS tels qu’ils sont connus aujourd’hui, qu’ils me plaisent ou non, ainsi qu’à vous et à Seror.

    Inutile de prêcher les mérites de Trump ni ses inconvénients ; les sondés américains en ont tenu compte et leur penchant est clair : si l’élection avait lieu aujourd’hui c’est Biden qui serait élu.

    Seror, lui, soit fait preuve d’ignorance (puisque comment peut-on prononcer un pronostic sur novembre 2020 sans au moins regarder les sondages). Soit il escamote les faits sciemment.
    Aux deux cas rend-il service au lecteur ?

    Comment peut-on tirer une conclusion du comportement de vingt mille personnes dans la salle d’Orlando, par définition supporters acharnés de Trump, alors que les votants américains en 2020 seraient environ 200 millions ?

    Qui vivra verra.

    • André Mamou dit :

      Jonathan, je sais reconnaître sous l’apparente neutralité les convictions qui sous tendent un texte . Vous déclarer certain de la désignation de Jo Biden et de sa victoire en novembre 2020 sur la foi d’un sondage fait 17 mois avant le scrutin et surtout inutilisable : il faut remporter les états avec le plus grand nombre d’électeurs et on peut dominer en voix et perdre l’élection ( Hillary). Je considère que votre conclusion qui vivra verra aurait dû inspirer votre introduction et votre développement !
      Bien à vous !

      • Jonathan dit :

        Dans ce cas la conclusion « qui vivra verra » aurait dû inspirer d’abord et surtout René Seror.
        Ensuite vous. Et tous les autres.

        Conclusion : on ne formule plus de pronostics ? On ne se projette plus dans l’avenir ? Comme les vaches ?

        Problème : on ne peut pas s’en empêcher ; c’est la nature humaine et une condition de survie de l’espèce.

        Solution : OUI pour formuler des pronostics mais REALISTES.
        Ne pas ceder à la facilité de voir l’avenir à travers le prisme déformant de nos souhaits.

        • André Mamou dit :

          Les vaches ruminent. Les observateurs déminent. Seror a dit que les démocrates n’ont aucun leader parce qu’ils ont 20 candidats, c’est une vérité incontournable alors que le Great Old Party en a un très solide , le President sortant , c’est une évidence et René Seror en a fait son article! Jo Biden et le sondage ça ne vaut pas grand chose pour le moment . Alors calme , calme , wait and see !

  3. Nelson Melody dit :

    Je n’apprécie pas Donald Trump (je n’apprécie pas davantage le camp adverse), mais le New York times et le Washington Post l’accusant de fake news, de racisme et de xénophobie, c’est un peu comme si des chauffards roulant à 200 kilomètres heure accusaient un conducteur de trottinette de rouler trop vite. Il s’est peut-être inspiré de ces deux «  » » » » »journaux » » » » » » déjà experts en la matière avant de se lancer en politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter