Donald TRUMP et l’UNRWA, par Abraham Benkemmoun

Comme vous le savez, car ça a fait grand bruit dans la presse, Donald Trump,  très critiqué pour son franc parler et ses méthodes non conventionnelles, a coupé les aides de son pays, les USA, à l’UNRWA, agence de l’ONU, en août dernier, à la stupéfaction de tous.

Il a considéré que cette institution, depuis 70 ans, entretenait des réfugiés, de père en fils, droit transmis comme une charge notariale et de plus, que c’était complètement organisé et orienté pour défendre la seule cause palestinienne, sans recherche ni de paix ni d’intégration des « réfugiés ».

Et pour cause, il y aurait pas moins de 13.000 agents de l’UNRWA à Gaza, 30.000 dans la région en comptant la Judée-Samarie, et tous palestiniens, car vous n’imaginez pas un employé israélien dans cette caserne du Hamas à ciel ouvert !

La fine fleur de l’histoire, c’est que, déjà, l’UNRWA prévoit de réduire la voilure et pense remercier 250 de ses agents et passer à mi-temps 250 autres.

Stupeur parmi ces 13.000 agents censés œuvrer pour rétablir la paix dans la région, et leur réaction est d’organiser une manifestation pour dénoncer cette situation.

Il faut comprendre qu’avec 13.000 agents, l’UNRWA devient le premier employeur de Gaza, et que ces 13.000 agents ne sont que la finalité de sa mission à Gaza! Ils font grève comme ferait grève la CGT en cas de baisse de production chez RENAULT ou changement de statut de la SNCF !

On comprend donc bien qu’il n’y a pas d’objectif de paix à long terme, sauf gérer les aides et les redistribuer !

Ce qui veut dire que l’UNRWA, ne veut que perdurer, et ses 13.000 agents Gazaoui n’ont AUCUN INTÉRÊT à voir s’installer la paix, car l’UNRWA n’aurait plus de raison d’être et que ça aboutirait au licenciement de 13.000 emplois ! ( sans compter les cadres ). Une catastrophe locale ! Et Israël se retrouve ainsi cocufié dans une situation ubuesque où les palestiniens entretiennent donc la crise par des tirs de Kassam et autres ballons incendiaires, tunnels vers Israël et manifestations orchestrées tous les vendredis à la frontière, avec pneus brûlés et pierres lancées sur nos soldats, tout en essayant de ne pas aller trop loin, pour éviter une guerre meurtrière. Car le maintien de la crise suffit !

Sans compter que cet équilibre maintenu en entretenant cette crise fructifiante est aussi valable pour le Hamas et le Fatah qui font les mêmes raisonnements.

Et il ne faut pas oublier que l’ONU est derrière tout ça! L’ONU qui a complètement occulté tous les juifs renvoyés des pays arabes, mais qui n’ont pas le statut de réfugiés, ni ceux renvoyés de Cisjordanie par le régime Hachémite, en 1948.

Voilà pourquoi le Président Trump a bien fait d’enrayer cette machine infernale qui tourne pour  elle-même.

Il y a quelques temps, déjà, un palestinien nous expliquait ça.( voir vidéo YouTube)

Abraham Benkemmoun

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans international
Un commentaire pour “Donald TRUMP et l’UNRWA, par Abraham Benkemmoun
  1. NO COMMENT dit :

    A lire aussi le très intéressant article:
    A quoi sert encore l’UNRWA ? par Raphaël Nisand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter