Depuis 40 ans, le culte de la mort est omniprésent en Iran, par Freddy Eytan

Il y a 40 ans, les Occidentaux ont permis l’installation d’un régime islamique en Iran. Ils ont cédé au chantage pour sauvegarder des atouts économiques.

Aujourd’hui, à l’initiative du président Macron, l’Europe poursuit sa politique mercantile en adoptant un mécanisme (Instex) pour contourner les sanctions américaines et sauver in extremis l’accord sur le nucléaire.

publicitÉ


Cela n’empêche pas les Ayatollahs de poursuivre leur projet atomique, leur programme de missiles balistiques, ainsi que la répression et la terreur dans leur pays et la déstabilisation du Moyen-Orient.

L’Europe ne peut jouer l’acrobate au Moyen-Orient, jongler avec tous les dossiers et les discours à la fois. Elle demeure maladroite et manque d’habileté et malheureusement se détache des Etats-Unis. Nous le constatons devant chaque crise dans notre région, face au terrorisme et aux vagues d’immigration, elle s’affole et perd la boussole.

L’Iran poursuit son programme nucléaire et balistique (photo ministère iranien de la Défense)

Il y a juste 40 ans, le chah d’Iran, Mohamed Reza Pahlavi, avait été contraint de quitter son pays à la suite d’un déferlement d’émeutes et de manifestations islamistes. L’ami fidèle de l’Occident est lâchement abandonné. Celui qui a été le principal fournisseur de l’Etat d’Israël en pétrole part définitivement pour l’exil. Il a été le premier chef d’Etat étranger reçu au château de Versailles par Giscard. Cinq ans plus tard, le même président français accorde, à Neauphle-le-Château, près de Paris, l’asile politique au père spirituel de la Révolution islamiste, l’ayatollah Khomeiny.

Il est étonnant de constater que, non loin de Paris, un véritable réseau de propagande islamique se propageait avec l’appui inconditionnel de l’Internationale terroriste. Depuis, et encore ces jours-ci, les Islamistes de tous bords, Frères musulmans ou salafistes, ont pignon sur rue.

Le 1er février 1979, Khomeiny arrive en grand libérateur à Téhéran par un avion d’Air France mis spécialement à sa disposition. Arafat sera le premier visiteur reçu par le Guide spirituel.

Les Palestiniens ouvriront des bureaux dans tout le pays et seront les principaux conseillers de sécurité de l’appareil répressif contre les opposants de Khomeiny.

L’OLP formera également des milices chiites qui combattront au Sud-Liban. Neuf mois après le retour de Khomeiny, des étudiants envahissent l’ambassade américaine à Téhéran, et prennent 51 otages américains. Arafat est impliqué. Des combattants palestiniens conduits par Saad Sayel encadreront le coup de force. Pendant plus de six mois, le président des Etats-Unis rangera dans un tiroir les affaires courantes, y compris celles des accords de paix entre Israël et l’Egypte et s’occupera exclusivement de la libération des otages. La suite est bien connue.

Hier comme aujourd’hui, les autorités françaises n’ont pas interdit l’enregistrement de vidéos ou la publication d’ouvrages hostiles et menaçants. Il y a 40 ans, ce fut un vieillard iranien qui prétendait parler au nom de Dieu, ces jours-ci, ce sont des imams islamistes qui propagent la radicalisation et le culte de la mort.

Depuis 2006, l’Iran organise le concours international de caricatures sur la Shoah

La décision de Giscard d’héberger l’ayatollah iranien en France, puis de l’« encourager » dans la révolution islamique a bouleversé totalement l’équilibre stratégique au Moyen-Orient au détriment des pays occidentaux, et surtout d’Israël. Cette décision hâtive et maladroite a eu des répercussions néfastes. Elle a déstabilisé toute la région et encourage, aujourd’hui encore, le terrorisme international. Elle a offert à Téhéran un régime abject qui nie la Shoah et prône la destruction de l’Etat sioniste par l’arme nucléaire.

Depuis 40 ans, l’Iran déstabilise le Moyen-Orient et écarte les chances de paix à travers le monde. Il renforce les mouvements islamistes fanatiques sur tous les continents. Au Sud-Liban, il a créé un mini-Etat islamiste pour le Hezbollah et, dans la bande de Gaza, un tremplin militaire pour le Hamas et le Jihad islamique.

Présent en Syrie et soutenant le régime sanguinaire d’Assad, l’Iran achemine des armes sophistiquées et se prépare à des attaques tous azimuts contre Israël.

Au Yémen, il soutient toujours des milices contre l’Arabie saoudite et les Etats du Golfe. Et en Afrique du Nord, il cherche par la ruse à obtenir un rôle d’influence.

Depuis 40 ans, le monde s’inquiète de l’étendard chiite et de la déstabilisation du Moyen–Orient, mais laisse faire. Par indifférence et par méconnaissance du monde islamiste, des leaders occidentaux commettent depuis plusieurs décennies des erreurs graves et impardonnables. Ils sont indirectement responsables de l’hégémonie chiite islamiste actuelle.

Comment des pays comme la France – Etat laïque et champion des droits de l’Homme – peuvent approuver la politique d’un Etat voyou, autocratique, aux valeurs du Moyen-Age, semant la terreur, bafouant quotidiennement les libertés, pendant les homosexuels sur la place publique ? Comment et pourquoi fermer les yeux sur les violations et la répression, et la torture. Pis encore, on ne condamne plus l’Iran pour ses menaces de détruire et rayer de la carte l’Etat juif. Ni non plus les diatribes quotidiennes, les discours belliqueux du chef du Hezbollah, Nasrallah, pourtant responsable d’attentats contre des civils et soldats occidentaux et des prises d’otages.

L’Ayatollah Khamenei (à droite) avec Ismaïl Haniyeh, leader du Hamas en 2017

On le constate une fois encore, les affaires mercantiles prévalent sur la marche à suivre, sur la moralité politique et les intérêts planétaires. Car comment expliquer le nouveau mécanisme qui permet aux Européens de contourner les sanctions américaines ? Depuis l’annulation de l’accord sur le nucléaire, il est triste de constater que dans ces moments difficiles, quand tout bascule vers l’escalade de la violence, et quand l’Iran renforce par la terreur son ancrage au Moyen-Orient, la solidarité occidentale s’effrite honteusement.

Dans ce contexte, l’Europe trouvera toujours le prétexte et le moyen d’expliquer au monde que les Iraniens vivent dans la détresse, et donc, plus que jamais, il faudrait les aider en investissant dans ce pays, et en apportant un second souffle à son économie.

Depuis 40 ans, l’Iran demeure un régime obscur sur tous les plans ayant comme objectif de rayer de la carte l’Etat juif notamment par l’arme atomique.

Personne ne peut prédire quel sera l’avenir de l’Iran dans les années à venir mais une chose est certaine, Tsahal et le Mossad possèdent les meilleurs moyens pour contrer toute éventuelle attaque de la part des Ayatollahs obscurs et abjects.

Freddy Eytan                                                                                                                                        Le CAPE de Jérusalem,  jcpa-lecape.org

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans international
10 commentaires pour “Depuis 40 ans, le culte de la mort est omniprésent en Iran, par Freddy Eytan
  1. Kakou dit :

    Que le Mossad et Tsahal mettent en place les moyens de faire imploser les ministeres et Installations strategiques iraniennes si le besoin s en faisait sentir. Cela éviterait des prises de risques couteuses.
    Ce serait peut être l arme de dissuasion suprême…et moins risquée pour les Israéliens…

  2. Frank dit :

    Ce qui déstabilise le moyen orient c’est le conflit israélo-palestinien .L’Iran n’a jamais attaqué de pays .L’Iran contrecarre les plans de ceux qui voulaient l’implosion de la Syrie et a le tort pour certains de défendre la cause palestinienne et le Hezbollah .Israel ne peut pas vaincre le Hezbollah et a subi une très lourde défaite en 2006 ; alors espérer vaincre l’Iran c’est de la grande science fiction .
    Pour ce qui est des  » affaires mercantiles  » Israel est bien mal placé alors qu’il vend des armes à des dictatures partout dans le monde .
    Malgré un embargo qui dure depuis plus de 40 ans l’Iran est capable de construire des avions de chasse et des sattelites et possèdent d’immenses ressources en matières grises .
    Ceux qui ont oeuvré pour le pourissement du conflit syrien sont de très mauvais stratèges qui n’ont fait que renforcer les alliances dans la région et péréniser la présence iranienne en Syrie .

    • André Mamou dit :

      L’Iran est un pays qui dit haut et fort qu’il veut rayer Usrek de la carte ! La seule réponse est d’abord de le croire ensuite de le calciner s’il décide d’attaquer !Deux sous marins nucléaires naviguentpas trop loin de Téhéran … ça devrait inciter à
      Calmer les mollahs rétrogrades qui dirigent ce pays !

      • Frank dit :

        Israël aussi est sous le diktat des religieux , sans compter son 1er ministre ultra corrompu .Pour ce qui est des sous-marins vous avez beaucoup d’imagination car Téhéran est à coté de la mer Caspienne .Par contre l’armée syrienne a coulé un sous-marin israélien en 2013 et un autre a coulé aussi en 2013 .
        C’est Israël qui attaque les positions iraniennes en Syrie .Les agresseurs sont bien les sionistes .On ne peut pas rayer un pays de la taille de l’Iran avec quelques bombes atomiques par contre l’Iran en réponse peut très facilement détruire Israël qui est infiniment plus petit .Et puis en cas d’attaque atomique il y aura la réplique du Pakistan qui elle possède officiellement l’arme atomique .Tsahal est déjà incapable d’attaquer le Hezbollah alors penser attaquer l’Iran est un total délire .Vous avez oublier la cuisante défaite de 2006 face à un Hezbollah bien moins nombreux que tsahal .
        Il faut songer qu’une attaque contre l’Iran verrait en retour un soulèvement des Musulmans du monde entier et ce ne sont pas des bombes atomiques qui pourraient les stopper .
        Votre propagande est un conte de fée pour rassurer la population israélienne et c’est aussi oublier qu’il y a plusieurs milliers de juifs en Iran .

        • André Mamou dit :

          Vous délirez ! Israël ne veut pas rayer de la carte un pays comme l’ Iran . Seul l’ Iran déclare depuis 40 ans son intention d’extirper «  le cancer sioniste » et de devenir ensuite le protecteur et le fédérateur du Moyen Orient , d’écraser les sunnites et de s’emparer de l’ Arabie Saoudite !
          Israël n’a jamais été battu dans ses guerres contre les Arabes . Les israéliens se sont toujours arrêtés à temps pour ne pas humilier leurs adversaires . Gaza peut être rasé en une nuit de bombardement et le Hezbollah est si fort que Nasrallah vit sous terre depuis 13 ans ! Les Dolphins israéliens armés de charges atomiques sont devant Téhéran mais les israéliens veulent simplement dissuader les dégénérés au pouvoir zen Iran de tenter un coup de force ! Je sais que ça vous fait de la peine, que ça vous humilie mais oubliez les sionistes qui sont là pour toujours et occupez de vos peuples fameliquesque vous bercez de rêves insensés !

          • Frank dit :

            Israël a perdu la guerre contre le redoutable Hezbollah en 2006 et depuis 12 ans ils n’ont pas tenter de rentrer en conflit ouvert .
            Devant Téhéran c’est la mer Caspienne ou il n’y a aucun sous-marin sioniste .Nasrallah s’est exprimé longuement à la Tv libanaise il y a peu de temps et ne se terre pas , il prend des précautions pour sa sécurité .
            « Gaza peut être rasé en une nuit de bombardement » vous avez des affirmations qui ont de forts relents de nazisme et de génocide .C’est une incitation à la haine raciale même si les Palestiniens ont des racines sémites .Vous voulez fabriquer une 2ème shoah .

            • André Mamou dit :

              Peut être rasé ne signifie pas devra être rasé ! Ce sont vos amis iraniens qui promettent la destruction d’Israël ! Restez dans vos songes creux : Israël est sur son territoire,les arabes ne veulent rien partager , ils ont 70 ans de défaites successives!
              Ça suffit,vous êtes pitoyables !

              • ça suffit, en effet. Laissons les stratèges israéliens s’occuper des Iraniens, du Hezbollah, du Hamas et de … Frank et ses semblables.
                En attendant, continuons à soutenir Israël et sa population.

                • Esther klarsfeld dit :

                  Des stratèges sionistes à l’origine de la montée de l’antisémitisme .Ils n’ont rien à voir avec les véritables juifs qu’ils desservent quotidiennement .On ne crée pas un état en volant la terre des Palestiniens et celle des Syriens au Golan .Les rescapés de la Shoah ne se reconnaissent pas dans cette politique criminelle qui reproduit les crimes des bourreaux nazis .86 ans après , je ne pensais pas revivre ces mêmes horreurs .Les Palestiniens ont pour seul tort de lutter contre leur occupation alors qu’ils sont légitimement dans leur droit de lutter .
                  Créer un état juif sur l’épuration ethnique de ses habitants Palestinien est une honte faite à l’histoire et à la mémoire .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter