Claude Lelouch : le Festival du film du Caire ne lui rendra pas hommage

Selon le site “Égypte Indépendant”, le Festival international du film du Caire (CIFF) ne rendra plus hommage au réalisateur français Claude Lelouch lors de la 40e édition du festival qui se déroulera du 20 au 29 novembre.

Le CIFF a fait l’objet de critiques sévères de la part des artistes et des intellectuels qui ont rejeté la reconnaissance du festival par Lelouch.

Environ 150 personnes ont signé un document demandant au CIFF de revenir sur son projet d’attribution de Lelouch, menaçant de boycotter le festival au cas où le CIFF ne donnerait pas suite à leurs demandes.

Immédiatement après l’annonce de l’honneur à Lelouch, un certain nombre de cinéastes se sont opposés à la présence du réalisateur français au Caire et à la célébrer, affirmant qu’il était non seulement un Juif, mais également un partisan des positions politiques d’Israël. Il a dit qu’il aimait Israël.

Le président du festival, Mohamed Hafez, a défendu Lelouch dans une déclaration mardi dernier. il a noté que beaucoup de cinéastes du monde sont juifs, beaucoup sont sympathiques à Israël. Il a dit que Lelouch n’avait pas une attitude hostile envers les Arabes ou la paix. “Tous les réalisateurs ou artistes ayant visité Israël ne se considèrent pas comme un ennemi des Arabes. Si nous agissions de la sorte, nous nous retrouverions dans l’isolement et ne nous adresserions qu’à nous-mêmes, d’autant plus que Claude Lelouch aime l’Egypte et accueille cet honneur et veut y assister. “, a déclaré Hafez.

La pression monta cependant très vite et le Comité consultatif suprême du Festival international du film du Caire a publié mercredi une déclaration dans laquelle il était exhorté quiconque de fournir la moindre preuve qui prouverait que Lelouch était un sioniste ou s’opposait aux droits des Palestiniens ou des Arabes. Ils ont quasiment prié pour une raison de refuser l’honneur, sachant qu’ils n’en avaient pas assez et que le prestige du festival était en jeu.

Dans le même temps, les cinéastes et “intellectuels” antisémites ont publié une nouvelle déclaration mercredi soir, dans laquelle ils ont annoncé leur opposition à cet honneur. Ils ont également déclaré qu’ils refusaient toute forme de “normalisation” avec Israël “ou tout soutien à quiconque soutiendrait l’ennemi sioniste brutal jusqu’à la libération des terres arabes”.

Les organisateurs du festival du film ont, quant à eux, trouvé la preuve “fictive” qu’ils cherchaient à les protéger pour avoir annulé cet honneur. En 1990, Lelouch s’est rendu en Israël avec 250 immigrants juifs russes et 250 donateurs français à l’organisation Keren Or, qui aide les enfants polyhandicapés. Au cours de cette visite, il a effectué, avec le violoniste Ivry Gitlis, un “entraînement en parachute” avec les FDI.

C’était l’excuse que recherchaient les organisateurs du festival. Jeudi soir, il a été annoncé que l’honneur était annulé.

Une seule question brûle les lèvres : quel besoin avait-il, Claude Lelouch de mettre son prestige et son talent au profit d’un Festival organisé par des « anti sionistes » c’est à dire d’authentiques anti juifs ?

Les nuls et les jaloux resteront entre eux et Lelouch n’a pas besoin d’eux !

Avec infos-israel

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans international

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter