11 novembre 2018 : contre l’oubli de la Shoah

Ce 11 novembre aura lieu comme depuis plusieurs années la commémoration de la fin des 2 Guerres Mondiales à la Colonne du Congrès à Bruxelles. Alors que ces 2 guerres n’opposaient ni les mêmes bélligérants, ni les mêmes causes depuis plusieurs années le Gouvernement Belge organise une seule commémoration pour célébrer l’armistice de 1918 et la reddition du 8 mai 1945.

Cependant la « Guerre des tranchées opposait des Etats-nations alors que la seconde concernait la défense des démocraties occidentales alliées à l’URSS pour combattre les nazis, les fascistes italiens, japonais et les états complices. Mais surtout la spécificité de la guerre 39-45 fut la volonté prioritaire du IIIème Reich d’anéantir le peuple juif de toute l’Europe : la Shoah.

publicitÉ


la grande rafle de Bruxelles

Bien que l’Association pour la Mémoire lui a formellement de la Shoah soit invitée, le protocole officiel lui a formellement interdit de déposer une gerbe en mémoire des 6 millions de juifs assassinés et des résistants dont ceux du Ghetto de Varsovie et des camps d’extermination comme Sobibor, Treblinka et Birkenau. Que justifie cette attitude ? Alors qu’il y a dix ans en novembre 2008 à Bruxelles, le vice-président Allemand de la Commission Européenne Günter Verheugen lui-même déclarait « Tout n’est pas sujet de mémoire mais sans mémoire du passé il n’existe pas de futur !   C’est incompréhensible que les êtres humains ne s’efforcent pas toujours de se souvenir du passé. Ils veulent oublier leurs peines, leurs souffrances et leur misère et bien entendu ils veulent oublier leurs propres fautes.

Je prétends que c’est incompréhensible mais nous ne pouvons le tolérer. Le Temps n’efface pas toutes les blessures ! Les larmes des survivants de la dictature nazie ne sècheront pas. Et nous ne pouvons autoriser l’oubli de chacun et de tous ceux des 6 millions de membres du peuple Juif qui furent assassinés par les Allemands au nom de l’Allemagne, uniquement parce qu’ils étaient Juifs . L’Histoire nous enseigne que ce qui s’est produit une fois peut se reproduire … Ceux dont les vies furent anéanties par les bourreaux nazis ont droit à une existence perpétuelle dans nos mémoires. Si nous les oublions, nous préparerons le prochain génocide » Ce sont justement sur ces valeurs des Lumières que l’Union Européenne s’est construite. L’Association pour la Mémoire de la Shoah (AMS) exige légitimement le respect de ces engagements ! Ici et maintenant.

le tout premier résistant Juif Herschel Grynzpan.

CE 9-11-2018, IL Y A 80 ANS,A 23H DÉBUTAIENT EN Allemagne « LES NUITS DE CRISTAL-KRISTALNACHT » QUI SE TERMINERENT LE 11/11/1938 . Le prétexte invoqué aux déclenchement de ces pogroms programmés de longue date par les nazis fut l’exécution d’un diplomate allemand à Paris par le tout premier résistant Juif Herschel Grynzpan.

Des centaines de synagogues sont incendiées par les nazis et leurs complices qui brisent des milliers de magasins juifs et assassinent enferment des milliers Juifs dans des camps de concentration comme Dachau.

Ce dimanche 11-11-2018 à 15h30, l’Association pour la Mémoire de la Shoah & John Zalane organisent une commémoration au SQUARE HERSCHEL GRYNSZPAN https://goo.gl/maps/5Dt6kWKtqw42
Aux coins des rues du Miroir, rue des Tanneurs et
rue des Brigittines dans les Marolles à Bruxelles
UN PARTAGE DE MÉMOIRE POUR TOUS LES CITOYENS !
Suivie d’une VISITE « MÉMORIELLE » de la rue
des Tanneurs de 2H pour les N° 41(33-35-37)-77-84-
90 (Impasse des Souliers)-92-94-140-146 et 155.

Michel Lussan

Directeur de Communication de l’Association pour la Mémoire de la Shoah (AMS)

Tagués avec : , , , , , , , , ,
Publié dans histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…