Une réalité qui nous rattrape. Un statu-quo impossible. Céline Pina

Les islamistes cherchent à provoquer un incident grave pour poursuivre leur main mise sur les musulmans. Du Conseil régional de Bourgogne en passant par cette manifestation sur un lieu emblématique de nos luttes politiques et sociales, les attentats islamistes sont maintenant suivis de provocations militantes. C’était aussi le cas à Nice, avec la femme en niqab sur la promenade des anglais ou les burqinis sur les plages.

Nous devrions supporter un seul discours : celui de la persécution des musulmans?

Ce n’est pas un hasard. Au-delà de la quête de l’agression ou de l’incident violent, il y a l’imposition d’un sacrilège: le refus de respecter le deuil et la quête de l’humiliation des victimes. Nous avons payé le prix du sang il n’y a pas si longtemps, 4 morts au sein de notre police nationale et on doit supporter un seul discours : celui de la persécution des musulmans… C’est indécent.

publicitÉ


Que les islamistes le fassent, après tout c’est leur stratégie et ils ne s’en cachent pas. Mais que les musulmans se taisent et que l’Etat baisse les yeux de façon systématique devient de plus en plus difficile à gérer et contribue à la montée des tensions.

Leur sentiment de puissance, leur volonté d’humiliation et notre aveuglement

Or, l’idéologie des islamistes (qu’ils soient frères musulmans ou salafistes) a tué plus de 260 personnes sur notre sol. L’attentat au coeur des services de police de Paris a montré que personne, nulle part n’était plus protégé, voilà notre nouvel environnement social et il est pesant. Alors quand les islamistes et leurs militantes viennent exhiber un signe sexiste et intolerant au pied de la statue de la République, quand ils viennent sciemment investir la statue symbole du réveil citoyen de l’après-Charlie, on mesure leur sentiment de puissance, leur volonté d’humiliation et notre aveuglement.

Ils cherchent clairement à déclencher l’affrontement

De provocations en provocations, ils cherchent clairement à déclencher l’affrontement et ne peuvent ignorer qu’ils participent à la montée du RN. Ce n’est pas irresponsable mais logique de leur point de vue. Leur but est d’islamiser les musulmans, pas les autres Français. Ils n’ont pas de vision de la Nation, ne veulent pas d’un peuple uni autour de valeurs partagées, égaux au-delà des differences de sexe, couleur de peau, religion. Non, ce qu’ils veulent c’est gagner la guerre des communautés, être celle qui domine et impose sa loi.

La charia ne cherche pas l’égalité et le rassemblement des citoyens, le dyptique domination/dhimmisation (fait de payer un tribut et d’accepter un statut d’inférieur pour avoir le droit de vivre et de conserver quelques traditions) lui suffit. Et c’est cette violence communautariste qui est en train de piétiner notre société et nous détruit en tant que société constituée.

Une tactique éculée de déstabilisation politique

Les islamistes ensauvagent le monde et proposent ensuite la seule protection qui se met alors à exister réellement: celle de la communauté ethnique et religieuse. Voilà pourquoi le régalien, les outils de protection d’un peuple constitué sont ciblés. Attaquer la police, montrer l’incurie d’un gouvernement par les actes, pour justifier le besoin d’une protection autre et en arriver à l’existence de milices. C’est pourtant une tactique éculée de la déstabilisation politique et les signaux de moins en moins faibles auxquels nous assistons nous parlent de cela.

Ainsi, pendant que les jihadistes sèment la mort, les islamistes s’attaquent aux fondements de notre idéal républicain et sapent nos liens démocratiques et universalistes. Et notre gouvernement continue de détourner les yeux.

Nous savons qu’il sait ce qu’il a en face. Mais il ne combat rien et ce faisant laisse faire et légitime en creux des actions qui exaspèrent la grande majorité des citoyens. Il participe lui aussi de la montée du RN. Il en est même par cette attitude le principal artisan.

Une montée qui arrange autant islamistes que gouvernement. Côté islamiste, agiter le RN permet d’attaquer les laïques et les républicains, de leur mettre une cible dans le dos en les diabolisant. Cela permet aussi de mettre la pression sur l’ensemble des musulmans (en mode: « rejoignez les fascistes de l’islam politique car eux seuls peuvent combattre l’extrême-droite raciste ») et enfin, de l’autre côté, au nom de la guerre civile qui monte, le gouvernement justifie son inaction par la peur de mettre le feu aux poudres.

Un statu-quo impossible

Cela peut se comprendre. Ce gouvernement et les députés qui le soutiennent ont l’air de penser que la jonction entre islamistes et musulmans est réalisé. Eux ne font plus de distinction et alors que l’uniforme islamiste de la femme du Conseil regional de Bourgogne sautait aux yeux, ils ont préféré accréditer le discours faux sur la « pauvre maman musulmane ». C’est ce type d’amalgame, fait par nos propres représentants, qui menace les musulmans. Au moins autant que leurs propres difficultés à prendre des distances claires avec les islamistes.

Du coup la pusillanimité du gouvernement a sa cohérence. Il craint la guerre civile plus qu’il ne le dit et ne voit pas ce qu’il pourrait faire. Dans ces conditions, nier et refouler le problème est le seul moyen pour rester en place et gagner du temps. Regarder la situation en face l’amènerait à mettre en place des actions qui le dépassent encore. Ce sont avant tout des techniciens et pas des politiques. Pour eux accéder au pouvoir c’est accéder à la jouissance, pas à la responsabilité. Ce sont de supers chefs de service, pas des meneurs d’hommes. Leur position dominante vient de la maitrise du soft power administratif. Face à d’authentiques fascistes théocratiques portant le masque de la foi, ils ne savent pas réagir car il leur faudrait arrêter d’appliquer des process et des routines pour entrer dans le dur et accepter l’affrontement. Sauf qu’aujourd’hui encore, lutter contre les islamistes, leur couper les financements, les déchoir de leur nationalité, fermer les mosquées radicalisées, fermer leurs lieux de formation, s’attaquer à l’UOIF, être ferme sur notre refus de ce signe sexiste qu’est le voile au nom de nos valeurs… Tout cela est possible. Certes au prix de fortes tensions mais pas forcément d’une explosion sociale généralisée.

La vraie difficulté est surtout que le statu-quo est impossible. La réalité internationale nous rattrape. L’offensive d’Erdogan en Syrie a libéré nombre de jihadistes. D’ores et déjà en route. Le turc va devoir en plus se débarrasser des bourreaux de l’Etat islamique et des fanatiques d’Al Qaïda qu’il a embauché pour massacrer les Kurdes. Étant Frère musulman lui-même (le père spirituel de l’organisation, Al Qaradawi dit de lui qu’il est le nouveau maître du califat), envoyer une partie de ces assassins chez nous pour déstabiliser l’Europe, est une excellente solution. Cette déstabilisation à visée de conquête étant dans les fantasmes de la confrérie, elle lui permet de résoudre une difficulté en servant les objectifs de sa cause. Pourquoi s’en priver face à une Europe faible, engluée dans le déni et les bons sentiments…

Nous entendons tous venir l’orage, déjà les éclairs nous ont frappé. Et pendant ce temps, notre président joue à « je combats l’hydre islamiste en m’amputant les bras et en cousant mes paupières ». C’est plus que déraisonnable, cela devient vraiment dangereux.

Céline Pina, femme politique, chroniqueuse et essayiste, est principalement connue pour sa critique de l’islamisme.

Publié dans France, Islamisme
13 commentaires pour “Une réalité qui nous rattrape. Un statu-quo impossible. Céline Pina
  1. Kakou dit :

    L infinitif n est pas pratiqué en Terre d islam. C est là ta place : en enfer !

  2. alain ifrah dit :

    j’admire les personnes qui se sont inscrites dans ce combat qui n’en est plus un.
    Nous sommes entrés dans une résistance bien moins efficace que celle de 39-45.
    Certains ont pris conscience que le réveil a pris les chemins de la désinvolture et du triomphalisme. mais encore si peu !
    mais, nous sommes confrontés non pas à une situation telle que celle de cette dernière guerre entre gens de méme nature, mais en face de nous, ce sont des conquérants de toujours; vous avez oublié Charles…. Martel !
    Ce ne sont pas les Allemands qui veulent plus de territoires, là, il est question de civilisation!
    enfin, porter un chador est comme se mettre à la mode. Quoi de plus classique en France que d’adopter une mode vestimentaire?
    « nos valeurs …. » ? C’est-à-dire, les trucs du 15 siècle ? Nous marchons dessus depuis un bon bout de temps.
    en France, il parait que chaque semaine une nouvelle mosquée voit le jour; en France, il parait que nombreuses sont les églises désaffectées qui deviennent des mosquées. Il y a bien des personnes qui vendent ces batiments en connaissance de cause.
    Alors, franchement, dez qyuoi we plaint -on ?
    d’être des insuffisants ?
    dans ce cas, OUI.

  3. Hervé Boismery dit :

    Les Musulmans sont malheureux en France..
    Les Musulmans sont malheureux en Europe…
    Les Musulmans sont malheureux en Russie…
    Les Musulmans sont malheureux en Amérique…
    Les Musulmans sont malheureux en Afrique, un continent qu’ils sont en train de dévaster…
    Les Musulmans sont malheureux en Inde, en Chine, en Birmanie, aux Philippines, dans l’ensemble de l’Asie…
    Les Musulmans sont malheureux dans TOUS les pays musulmans, où ils s’entretuent et s’entrégorgent (Algérie, Tunisie, Egypte, Syrie, Irak, Afghanistan, Pakistan…).
    Il n’existe d’ailleurs AUCUN pays musulman en paix avec lui-même ou avec ses voisins.
    Les Musulmans sont malheureux partout, sur toute la planète.
    Ils sont persécutés partout et le plus souvent par eux-mêmes.
    Et patati et patata et patin couffin…
    Quelle magnifique croyance…
    Finalement, ce serait peut-être en Israel qu’ils seraient le moins malheureux (?). Qui sait ?

  4. alain nessim ifrah dit :

    info :
    les Musulmans indiens, dans leur grande majorité, ne savent pas ce qui se passe ailleurs, dans le monde.

    • Brigitte dit :

      Ils savent ce qui se passe au Cachemire et ça suffit pour le reste.

      • alain nessim ifrah dit :

        ah bon, j’ai loupé un épisode
        ils ne savent méme pas combien il y a d’habitants dans leur pays.

        en France, c’est normal de savoir. Ailleurs, pas qu’en Inde, c’est interdit d’en parler.
        mais, vous devez le savoir puisque vous avez vécu là bas.
        cordialement

  5. Nelson Melody dit :

    Très juste analyse de Céline Pina. D’un côté des intellectuels brillants comme Céline Pina, Georges Bensoussan, Barbara Lefebvre, Boualem Sansal etc…De l’autre des dirigeants ayant pour seules caractéristiques le crétinisme, la bassesse de vue, le clientélisme…Les seconds n’écoutent pas les premiers : tous nos malheurs naissent de ce mépris des politiques envers les intellectuels.

  6. CHARNOZ jacques dit :

    Le musulman, tout musulman à travers le monde, est allergique au concept de “laïcité”. Ce mot “laïcité” lui fait peur ! Le rend malade. L’angoisse.
    À ses yeux, “laïc” est équivalent à communiste. Similaire au “athée”. Égal au “irreligieux”. Synonyme d’immoral. Ou encore un laïc est un juif. Un juif est un laïc. Un laïc est un chrétien. Un chrétien est un laïc. Tout laïc est un non-musulman. Et tout musulman est un non-laïc, un laïcitophobe. Un musulman ne peut pas imaginer un autre musulman laïc. En l’absence de laïcité comme mode de vie social, comme moyen de penser, comme culture politique, le monde musulman est devenu un monde islamiste. Rongé par l’intégrisme. Même la laïcité en Turquie est menacée par l’islamisme fanatique porté par le projet politique des Frères musulmans. La “laïcité” fait peur aux musulmans, de La Mecque jusqu’à Nouakchott. elle fait peur au politique musulman de droite comme de gauche, elle fait peur aux “doctours” des universités, elle fait peur au citoyen normal. La laïcité est un monstre ! Mais pourquoi cette “laïcitophobie” chez le musulman ? L’école est la source fondamentale de cette maladie appelée laïcitophobie. L’école, toute école dans le Maghreb et dans le monde arabo-musulman, depuis la maternelle jusqu’à l’université, apprend à ses élèves que la laïcité est un danger qui menace la religion islamique. Que “la laïcité” est l’ennemi numéro un de l’islam. Elle est le piège juif tendu aux musulmans ! Elle est l’appât à l’hameçon colonial. Puis, parce que le citoyen se noie dans un grand vide intellectuel dont l’histoire des idées philosophiques universelles est bannie. Les musulmans vivent hors sans Histoire et hors l’Histoire. Ou ils font l’Histoire à leur guise vantardise ! Parce qu’il n’y a pas de pensée critique. Parce que le fanatisme prend le dessus dans les écoles et les universités, le musulman est attrapé par la laïcitophobie. Parce que le religieux est un destin communautaire imposé. Parce qu’il n’y a pas de débats intellectuels libres et rationnels, le musulman a peur de la laïcité. Parce qu’il n’y a pas de vrais partis politiques avec des programmes de société, ils sont tous élevés ou engendrés par les courants nationalistes aux épices islamiques ou par les idées des Frères musulmans. La phobie islamique envers la laïcité a engendré une culture de la haine dans toute société musulmane. Cette phobie islamique généralisée envers la laïcité a renforcé la mentalité du troupeau, a vidé le musulman de pouvoir cultiver une liberté individuelle. Cette laïcitophobie a créé le sentiment de la peur de l’autre, le refus de vivre avec autrui. Cette laïcitophobie a élevé des barrières devant celui qui n’est pas similaire, en religion ou en mode de penser. Cette maladie qui est la laïcitophobie est la conséquence de tout ce que les peuples du Maghreb et du monde arabo-musulman ont vécu en déception politique, sociale et culturelle, cela dure depuis les indépendances nationales de ces pays. Si le musulman ne se libère pas de cette maladie psycho-intellectuelle qui est la laïcitophobie, il demeurera condamné à vivre dans la peur, la haine et la violence envers lui-même et envers l’autre. On n’a jamais expliqué au simple croyant musulman, avec clarté et courage intellectuel et politique, la signification de la laïcité. On n’a jamais appris aux enfants des écoles musulmanes que la laïcité est le seul chemin qui garantit le respect des religions, toutes religions confondues. Que seule la laïcité assure le respect de l’être humain avec ses convictions religieuses, philosophiques et politiques. Que le chemin de la laïcité est le garant de la possibilité de vivre ensemble, entre le musulman et les autres gens appartenant à d’autres religions ou à d’autres non-religions. Que la laïcité permettra l’épanouissement en tout respect des différentes cultures et langues qui vivent au Maghreb ou dans ce monde arabo-musulman. Toutes les guerres déclarées, dans l’espace musulman ou ailleurs, au nom de l’islam contre les autres religions, contre les autres cultures, contre les autres langues sont le résultat de cette laïcitophobie, cette maladie qui ronge le musulman là où il se trouve. Sans le respect de la laïcité comme culture, pensée et comme mode de vie sociale et politique, l’existence même de l’islam restera menacée dans le monde. Et la Laïcitophobie engendre l’islamophobie.

    A. Z.

    aminzaoui@yahoo.fr

  7. danielka dit :

    Bah non madame voilée , vous ne me dérangez pas trop, vous pouvez rester encore un peu dans mon pays. Je suis patiente, indulgente , mais je vous en prie, n’abusez pas !

  8. doudou dit :

    ces musulmans qui croient que la France est à eux,que les Français se reveillent,et les renvoient dans leur pays d’origines,ils sont en train de gangrener notre pays,en disant et faisant ce qu’ils veulent,et profitent des aides que leur octroient la France ,contrairement à leur pays ,oû il n’ont pas le droit de bouger le petit doigt,zemmour a raison car ça va pas tarder le grand remplacement,si les Français et leurs dirigeants ne réagissent pas;ça devient urgent,s’il n’est pas trop tard!!!

    • alain nessim ifrah dit :

      pas bien compris. la France est à eux depuis quelques décennies. Faut remonter le réveil de temps en temps. Il faut quoi pour que tu te réveilles – quand j’écris « tu », c’est pour chacune et chacun – plus de 60 pour cent de la police française est musulmane. plus de 1000 zones de NON DROIT en France.
      Il faut quoi pour que tu te réveilles et accepter la réalité. C’est chaque jour, chaque instant, chaque moment que ça se passe.
      Ton réveil est en panne? dommage pour toi, tu es en téte de liste pour la bastonnade qui arrive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF