Sarah Halimi : La dangereuse plaidoirie de Me de Castelnau. Frédéric Sroussi

Frédéric Sroussi
Régis de Castelnau

Tribune Juive, qui est un média qui respecte la pluralité des opinions, a publié le 26 novembre un texte de l’avocat Régis de Castelnau concernant l’ affaire Sarah Halimi, texte intitulé : La justice se rend dans le prétoire.

Maître de Castlenau s’en prend à ceux qui mettent la justice sous pression et qui la politisent. Pourtant, le fait que cette justice refuse a priori le caractère antisémite d’un crime qui a tous les caractères d’un crime antisémite interroge de façon bien légitime.

Assassinés parce que Juifs

Cette décision judiciaire qui écarte le caractère antisémite évident de cet homicide n’a pourtant pas été rendue dans un prétoire puisque seule la juge a pris cette initiative qui biaise par avance le déroulement futur du procès.

On l’affirme donc: on ne retiendra pas, malgré les faits qui indiquent le contraire, la caractérisation antisémite du meurtre barbare de Mme Sarah Halimi par le musulman pratiquant Kobili Traoré qui savait pourtant que sa victime était juive avant de la défenestrer (Maître de Castelau devrait d’ailleurs mieux étudier ses dossiers puisqu’il affirme dans son texte que Kobili Traoré est «d’ origine tunisienne», alors qu’ il est d’origine malienne ).

Quand la justice ajoute l’insulte à l’injure

Ensuite, ajoutant l’insulte à l’injure, la justice a décidé, de manière péremptoire d’ ignorer l’avis d’experts qui contredisait son  préjugé quant à l’irresponsabilité pénale de l’accusé d’origine malienne : Traoré sera donc déclaré «pénalement irresponsable» («Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font») .  

Selon Maître de Castelnau, la pétition d’ intellectuels demandant que seul le procès puisse déterminer si le suspect est responsable ou non serait une «action intempestive» (pourtant cela se déroulerait   dans un prétoire !). L’avocat déplore le fait que la procédure judiciaire soit devenue «l’ otage d’ un combat politique».

Les citoyens devraient donc se taire face aux injustices !

Les citoyens devraient donc se taire face aux injustices ! Heureusement qu’ Émile Zola et bien d’autres intellectuels ont eu une vision moins simpliste et manichéenne de la justice que Régis de Castelnau.

Mais, au fait, ne peut-on pas envisager aussi que les juges eux-mêmes, en déclarant contre toute logique le djihadiste Kobili Traoré irresponsable pénalement, mènent un combat politique (ou idéologique) en faveur des prétendus «damnés de la terre» ? Ce ne serait pas une première…

Régis de Castelnau défend aussi avec vigueur «le principe fondamental de la responsabilité pénale» qui énonce : «Ne sont responsables que les individus conscients de leurs actes.»

Mais, encore une fois, nous, citoyens (mais que valons-nous ?) mettons en doute cette version qui d’ailleurs, au vu du dossier, va à l’encontre d’autres décisions de justice concernant la responsabilité pénale.

Enfin, l’avocat défend dans son texte l’idée incroyable que «les islamistes et leurs pulsions barbares» seraient  par principe des «déséquilibrés» ! L’islam devenu «pathogène » annihilerait la volonté du croyant mahométan à cause des interdits et des injonctions à respecter « sous peine de terribles punitions».

Chers islamistes, continuez donc vos œuvres barbares, vous serez jugés pénalement irresponsables puisque vous êtes les «malheureuses victimes» de pensées et d’actes compulsifs générés par vos pulsions et vos croyances… 

Droits d’auteur des photographies. Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Voici l’adresse e-mail: am@tribunejuive.info

Publié dans France, justice
5 commentaires pour “Sarah Halimi : La dangereuse plaidoirie de Me de Castelnau. Frédéric Sroussi
  1. andre dit :

    Une « bouffee delirante aigue » conduisant au meurtre ne peut se produire que dans un cerveau prepare. Si l’assassin etait atteint de ce trouble au moment ou il a commis son meurtre, il reste neanmoins qu’il doit etre tenu responsable de la phase prealable au cours de laquelle, s’il n’a pas prepare cet assassinat, il s’est au moins mis dans un etat d’esprit qui a rendu la phase aigue possible. C’est cette atteinte permanente de son cerveau qui en fera, s’il est un jour libere de sa prison psychatrique, un danger mortel pour la societe.

  2. Paul Leslie dit :

    Excellente refutation du « plaidoyer » de Castelnau – quoique tardive. Comment Traoré aurait-il pu essayé de faire croire qu’une femme était sur le point de se suicide, s’il était vraiment atteint d’une « bouffee delirante aigue » – sans parler des autres signes de lucidité, qui lui ont permis de trouver la meileure facon de pénétrer dans l’appartement de Sarah Halimi.

  3. Paul Leslie dit :

    Excellente refutation du « plaidoyer » de Castelnau – quoique tardive. Comment Traoré aurait-il pu essayé de faire croire qu’une femme était sur le point de se suicide, s’il était vraiment atteint d’une « bouffee delirante aigue » – sans parler des autres signes de lucidité, qui lui ont permis de trouver la meileure facon de pénétrer dans l’appartement de Sarah Halimi?

  4. Mimoun dit :

    Une justice aux ordres.Surtout ne pas contrarier les islamo-gauchistes afin de préserver un « ordre social »qui discrédite de nombreux corps d’état.

  5. SEBBAGH dit :

    Je pense qu ils veulent protéger certaines personnes au dépend d autres ds quel but faire accepter qu ils sont pas responsables laissé moi rire ne rien lâcher mes frères notre justice soit faite (Émet )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF