Mort de l’état républicain, par Olivier Comte

Quand la République s’ affaisse,

les Français perdent leur liberté et,

parmi les Français, les juifs perdent la vie.

J’ai subi deux humiliations républicaines. La première, en avril 1961 due à la faiblesse du gouvernement Debré face à la subversion militaire et l’ ignoble parodie de cérémonie
républicaine imposée aux lycéens. A la fin de ma vie, j’ai dû voir mon pays subir une cérémonie païenne d’exaltation du président de la République, non de la République, dans un lieu qui symbolise la France, devant un drapeau de l’Union européenne. Comment avons-nous toléré une exploitation politicienne de nos malheurs ? Une messe païenne qui prenait la place du souvenir des victimes et du soutien aux familles ? Comment sommes-nous passés du courage des victimes, de la fraternité et des la solidarité des français et de nos amis étrangers au culte païen de l’hédonisme confisqué par un pouvoir sans retenue morale et sans référence républicaine, pouvoir qui inventait des vertus républicaines qu’il prétendait incarner.

delacroix  liberte

publicitÉ


Non, les socialistes n’incarnent pas la vertu et la jeunesse. Ils n’ont fait que provoquer la peur pour soutenir un pouvoir déconsidéré. La réunion sans objet du parlement, la manœuvre de l’hommage national , l’annonce d’une révision constitutionnelle, tout cela dressait la statue d’un pouvoir protecteur qui pouvait exploiter la peur qu’il avait instaurée.

Les attentats étaient prévus. Il était bon de dire aux français qu’un plan politique était prévu, comme un plan des services de santé était prévu. On a préféré louer la célérité politique du gouvernement. Des criminels islamistes nous frappent cruellement, c’est un Etat Islamique qui nous attaque. Nous allons lui faire la guerre et le détruire.. Avec quels moyens, avec quel argent? Le gouvernement vous protège, il vous fait peur mais vous protège.Quel est cet Etat Islamique?

C’est un Etat barbare dont on a montré complaisamment les vidéos de propagande L’ Algérie a connu cette barbarie mais les bien pensants nous expliquaient que tout cela était la faute de l’armée algérienne.

Qui nous a présenté une analyse politique de la substance de cet Etat ? Dispose-t-il de cadres militaires et de services de renseignement sérieux ?

Nous sommes de bons citoyens et nous avons maintenant peur mais notre gouvernement nous offre le témoignage de nos vertus: nous n’avons pas peur, les criminels ne tuent pas le maximum de monde pour favoriser sa propagande, ils ne s’en prennent pas à la France coupable de ne pas être musulmane, ils veulent détruire notre « joie de vivre »!

Où sont nos valeurs nationales et républicaines dans ce désordre ? Elles ne sont pas célébrées .Nous sommes vertueux parce que nous somme prêts à renoncer à nos libertés. Nous avons déjà subi une loi sur le renseignement qui ne peut que noyer le poisson que nous voulons attraper, nous laissant seulement la position Rantaplan: observer le retrait de positions et pratiques habituelles. La télévision nous présente de « grands flics », anciens responsables de la police repositionnés sur le fromage de la sécurité privée. Nous avons des grands flics, c’ est l’ensemble de nos fonctionnaires qui pratiquent les tâches ingrates de surveillance, rassemblement des données, analyse, tout cela dans des bureaux mal équipés ou des commissariats insalubres. Sur le terrain, c’est la vieille pratique d’ infiltration, compromission, désinformation…

Seules les ambitions politiciennes des socialistes, et la lâcheté politique de certains, peuvent justifier d’abandonner nos libertés publiques. Il est toujours favorable de rechercher un discours Churchillien d’efforts. Nos amis britanniques ne jouaient pas. Ils ont sauvé notre liberté..

Le plus grave est l’ abandon de nos principes républicains face au discours politicien socialiste de l’ ‘UNION NATIONALE. Celle-ci s’est faite naturellement, sur nos principes et sur notre peur. Les criminels islamistes n’ont pas peur de notre joie de vivre ou du grand manteau viril du gouvernement. Ils auraient remarqué un geste , « geste fort » en langage politicien, en direction d’Israël. L’ Union Européenne et notre stupidité habituelle nous empêchent de toucher au dogme de l’Etat palestinien.

Monsieur Sarkozy s’est vu insulté de façon permanente, en particulier par le Figaro, pour oser rappeler nos principes républicains. Encore plus grave est la domination du champ politique par les media. Les media ont décidé, sous l’influence socialiste, que les français voulaient un gouvernement d’union nationale, idée monstrueuse de politique par la peur. Qui a payé ce sondage ? Les media ont décidé qu’il ne s’agissait pas d’affirmer notre soutien de la République par un vote massif, mais que l’ennemi était le nouveau parti de l’étranger ou Front National. Les media ont décidé que le PS et l’UMP devaient retirer ou fusionner leurs listes, que Monsieur Sarkozy était un bien méchant homme de servir des principes plus que l’opportunisme.

La soupe des media a servi le PS qui a évité une déroute totale, elle a affaibli l’UMP et le FN. Les media servent toujours le newspeak. On parle de réserves de voix, de dynamisme électoral, d’ alliance, de rassemblements. Tout le monde dit la même chose, sauf Monsieur Sarkozy qui a donc fatalement tort.

Dans une situation grave, l’abstentionnisme massif est une défaite de la République ,je ne l’ai pas entendu. La situation est claire. Les dernière manœuvres politiciennes du PS le montrent trop. Il faut se débarrasser définitivement des socialistes, montrer que la politique est autre chose qu’ une cave à fromages, en privant de fromage tous ceux qui doivent leur situation favorable au copinage, népotisme, réseaux d’école, maçonnerie, ou contrats directs avec le diable.

Ensuite, l ‘UMP devra reconnaître ses fautes passées, et promettre de ne pas recommencer, c’est à dire s’engager sur un programme nouveau, avec quelques hommes nouveaux, je pense aux Jeunes de la Droite Populaire, et mettre un peu d’ eau française dans sa pâtée européenne. Il ne suffit pas de dire que les cris des français ont été entendus, c’est une trop vieille formule. Il faut avoir le courage de sortir du système, avant le deuxième tour, ou le vote anti-système, le vote FN s’imposera. Monsieur Fromantin, député-maire de Neuilly, a montré la voie du courage en démissionnant de l’UDI qui, pour la deuxième fois, se laissait enfermer par l’ UMP.

Seules trois révolutions ont réussi: la Révolution Américaine, actuellement compromise par la tentation anarchique, la Révolution Sioniste qui n’a toujours pas donné à Israël ses frontières naturelles, et la Révolution Française qui doit trouver une solution sociale pour éviter une guerre civile à moyen terme. Le mariage civil de messieurs Macron et Gattaz n’est pas un remède mais un poison .Cessons de jouer avec le feu, réfléchissons aux ravages que les faiblesses politiques viennent d’infliger à notre République.

Olivier Comte

Soutenez Tribune Juive

Tribune Juive a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer d’exister. Un don minime, même de 5€, nous montrera votre adhésion et entraînera notre reconnaissance.

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter

SOUTENEZ TRIBUNE JUIVE

FAITES UN DON et DÉDUISEZ 66% DE VOS IMPOTS

Pour 100 Euros versés à Tribune Juive, vous recevrez une attestation CERFA qui vous permettra de déduire 66 Euros du montant de votre impôt. Ainsi votre don ne vous aura coûté que 34 Euros.