Meyer Habib sur le retour des djihadistes français

Communiqué de presse de Meyer Habib, député de la 8ème circonscription des Français de l’étranger ( Chypre – Grèce – Israël – Italie – Malte – Saint-Marin – Turquie – Vatican), Vice-président de la Commission des Affaires étrangères.

Meyer Habib (UDI, Agir et Indépendants) : ma question au gouvernement sur le rapatriement des djihadistes français.

Monsieur le Ministre de l’intérieur,

130 djihadistes seront rapatriés dans les semaines à venir.

Vous parliez hier de combattants… La sémantique est importante il s’agit de terroristes aguerris, coupables ou complices des crimes les plus barbares.

Vous avez ajouté « D’abord ce sont des Français ». Non. Ces djihadistes ont trahi la France, rêvé d’un califat, projeté d’assassiner des Français, outragé nos valeurs.

Ce sont les mêmes qui ont massacré à Charlie, Hypercasher, Bataclan, abattu le Colonel Beltrame. Les mêmes qui commettent un génocide contre les yézidis et persécutent les Chrétiens d’Orient. Ils se sont exclus à jamais de la communauté nationale.

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans France
7 commentaires pour “Meyer Habib sur le retour des djihadistes français
  1. Jean-Victor dit :

    Aucun abandon, aucune résignation ne nous fut épargné. De dénis en reniements on évoqua, on invoqua, des déséquilibrés, des loups solitaires ; on disputa la radicalisation de l’islam contre l’islamisation de la radicalité, on vit même s’inventer le concept d’urbanisme djiadogène… Puis on ne put plus retenir le vilain mot : la France est en guerre ! Aussitôt, jusqu’au Congrès exceptionnellement convoqué, ce fut à nouveau arguties, sophismes, palinodies et contorsions (à propos, entr’autres, de la déchéance de nationalité).
    Tout récemment encore, notre Président visita les troupes engagées. Il salua le rempart de la paix et de notre liberté… qui sera, sous la même présidence, survolé par les « rapatriés » d’un genre scandaleusement et douloureusement paradoxal !
    Et la Garde des Sceaux de tenter de nous convaincre qu’il s’agit d’enfants en détresse et de jeunes femmes désenchantées tandis que, sur un mâle et raisonnable registre, le Premier ministre assure préférer les mêmes (?) dans nos geôles plutôt que dans la nature. Où ils seront héros, et hérauts, du glorieux combat…

    • josaphat dit :

      Votre commentaire est si bien construit et écrit que ce serait une faute de ne pas le dire et le souligner même de la part d’un modeste lecteur de TJ.

  2. Alois B dit :

    Si certains n’avaient pas fait des guerres en Irak , Syrie , Libye , Afghanistan , etc… nous ne récolterions pas ce que nous avons semé .
    Pour ce qui est de Meyer Habib député des Français de l’étranger qui semble surtout ne représenter que les juifs de l’étranger .
    Il est Français comme moi je suis évêque .

  3. Sergé B Hate dit :

    Aloïs B ? Aloïs B ? Mais oui… éloquent choix de peudo !

  4. Lanah dit :

    Comme toujours, Meyer Habib s’exprime ici avec une clarté parfaite et salutaire. On n’en dira pas autant du sieur Le Drihan qui s’emploie à noyer le poisson sans répondre à l’argument pourtant imparable d’une justice et de services de renseignements incapables de prévenir le passage à l’acte de nombre de fichés S !L’image des loups dans la bergerie est bien la réponse du berger à la bergère qui se conforte de « loups solitaires » et autres élucubrations psychopathologiques pour laisser-faire laisser-passer l’islamisation de la société française propre à assurer le retour de l’antisémitisme, ce paratonnerre des régimes politiques pharaoniques, qui ne craignent pas les dommages collatéraux sur des non-Juifs tant que leurs fiefs restent imprenables. Notez qu’avec l’affaire Benalla et ses effets borderline on peut désormais se demander s’ils le sont vraiment tant que cela…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter