L’infiltration des services sensibles. 256° victime du terrorisme islamiste. Thierry Seveyrat

La crainte ancienne, et pour tout dire inaugurale, de l’infiltration des services sensibles, s’est hier et pour la première fois vérifiée : au sein de l’un des services les plus exposés et nodal de la capitale, la Préfecture de Police de Paris, un homme converti depuis deux ans, et qui n’avait jamais fait parler de lui, vient de réussir à assassiner quatre de ses collègues, sans que rien ne l’ait laissé prévoir, et qu’il n’ait enfin pu être stoppé qu’à sa quatrième victime.

Avec la disparition de l’État Islamique est désormais actée la franchisation du djihad : nul besoin d’une organisation en amont, ou d’une revendication en aval, l’EI en exil, c’est toi ou moi, si tu veux. Même et surtout si tu es fonctionnaire préfectoral incognito, bien noté, passé comme une enveloppe en boîte postale pendant 20 ans ; surtout et même si tu pointes à la pénitentiaire, en contact avec des détenus radicalisés ; comme fonctionnaire en police nationale, avec accès aux salles des armes ; militaire, où la sécurité de tes camarades en intervention dépend de la décision que tu prendras, ou pas.

publicitÉ


Cette guerre sur notre sol

Dans cette guerre sur notre sol qui vient d’enregistrer ses 253°, 254°, 255° et 256° victimes, nous venons de passer un seuil qualitatif qui jusqu’ici n’était que théorique, et qui vient de se vérifier, dans l’un des lieux les plus sécurisés du territoire.

L’assaillant peut être au cœur du dispositif.

Les tenants de la négation du réel continueront à banaliser la gravité de l’escalade en cours, dans un schéma désormais bien connu où les relativistes de la laïcité, indigénistes et islamo-gauchistes d’aujourd’hui sont strictement les pacifistes des années 30 face à l’Allemagne nazie, avec Macron dans le rôle de Daladier : se rassurer avec des bons sentiments et des théories auxquels eux-mêmes se forcent à croire, et à la fin, quand même, le monstre qu’on se prend en pleine gueule, encore plus fort.

Publié dans France, politique
3 commentaires pour “L’infiltration des services sensibles. 256° victime du terrorisme islamiste. Thierry Seveyrat
  1. Kakou dit :

    Le « vert » est dans le fruit…

  2. Myriam dit :

    Zemmour a raison, on est foutu! Quand la démographie fera qu’ils seront majoritaires ce sera la charia pour tous malheureusement car les « modérés «  se rangeront du côté de leurs valeurs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"