La mégère, par Sarah Cattan

Elle avait de l’or entre les mains, rappela ce politologue: fin d’un quinquennat très difficile pour la gauche, division de la droite, conjoncture économique dégradée, contexte européen et international très favorable au néopopulisme dont elle est une des représentantes les plus en vue, progression constante du FN ces dernières années aux élections locales.MLP 3

Que croyez-vous donc qu’on  eût fait, de tous ces atouts, hier soir ? A la fin de la campagne, elle a transformé l’or en plomb, conclut Laurent Bouvet, tant son personnage public s’est hier révélé : limité et dénué de talent. Une mégère, voilà ce qu’elle fut hier, sous quelle emprise?  , pouvait-on même se demander.

Ils se détestaient et quand les media nous annonçaient qu’il y aurait du sport, ils ne faisaient pas seulement allusion au match Monaco-Juve diffusé parallèlement. Ce sera la dernière fois qu’on les aura vus face-à-face, et elle a, grand bien nous fît, choisi de livrer une partition virulente face à l’autre candidat, empêchant le débat, semant la stupeur sur nous tous réunis. Elle en avait pourtant une carte à jouer : c’était la première fois qu’une candidate d’extrême droite participait au canonique débat télévisé d’entre-deux-tours. Mais elle le fit d’emblée déraper, le dit débat.

publicitÉ


Manu, il avait déjà dit en off qu’il n’accepterait pas de lui servir de punching-ball pendant le débat, à quoi l’héritière immature répondit sur Twitter que le bébé Hollande pourrait toujours demander à son géniteur de venir lui tenir la main.

Le sourire puis le rictus

Pichenettes, gifles, et même uppercuts, hier, ce ne fut que ça. La honte quoi. C’est qu’elle passa direct à l’attaque, en oubliant seulement … son programme : Monsieur Macron est le candidat de la mondialisation sauvage, de l’ubérisation, de la précarité, de la brutalité sociale, de la guerre de tous contre tous, du saccage économique de nos grands groupes, du dépeçage de la France par les grands intérêts économiques, du communautarisme, et tout cela piloté par Monsieur Hollande de la manière la plus claire qui soit, entama la frontiste, dénonçant le sourire étudié qui se transforme en rictus, l’enfant chéri du système et des élites qui fit tomber le masque, révélant la froideur du banquier d’affaires qu’il n’avait jamais cessé d’être.

Qui donc la conseilla ? Donnez-nous le nom de ses coach en comm ! C’est qu’elle l’obligea, Manu, fustigeant le système duquel elle était issue et qui prospérait sur la colère des Français depuis tant et tant d’années, à rétorquer qu’elle n’était pas la candidate de l’esprit de finesse et que ce qu’elle incarnait, c’était l’esprit de défaite, lui se présentant comme le candidat de l’esprit de conquête.

Au cours du pugilat, pardon, du débat, elle en proféra, des mensonges, tous avérés par des sites comme Transparency France, elle resta en permanence dans l’insinuation, oubliant de jamais rien proposer, occupée qu’elle était à vérifier ses fiches pour ne pas en oublier une seule, des flèches qu’elle était supposée décocher : Ce n’est pas moi qui vais boire des coups à la Rotonde !

Celle qui fit des selfies avec les ouvriers de Whirlpool, faisant son numéro et profitant de la détresse des gens, fut dès lors aisément attaquable sur sa méconnaissance des dossiers industriels. Elle essaya bien de lui dire qu’elle était la candidate du pouvoir d’achat et lui le candidat du pouvoir d’acheter, et d’acheter la France, il lui reprocha froidement ses raccourcis indignes, notamment sur la GPA : Vous voulez empêcher un enfant né par GPA qui arrive sur le sol français d’avoir un statut. Avec vous il pourra en plus mourir dans la rue parce qu’il n’aura plus d’AME.

Bref, il n’eut pas de mal à opposer à cette tenancière de bistroquet mal famé que nous étions une civilisation ouverte, avec des principes généreux, tout l’inverse de ceux que elle portait.

Quand enfin elle put lui reprocher sa complaisance envers le fondamentalisme islamiste et ses supposés amis qui ne cessaient d’exprimer leur haine des juifs, des homosexuels, des mécréants, il lui opposa les liens de ses amis à elle, ceux qui firent avec Lafarge des transactions avec Daech, et cita le texte d’Abou Moussab, une référence dans les milieux djihadistes, rappelé le matin même par Gilles Kepel: Le plus grand souhait qu’on peut avoir, c’est que Marine Le Pen arrive au pouvoir en France, lui rappelant combien elle avait insulté les Français en revenant sur la responsabilité de l’Etat français dans la rafle du Vel’ d’Hiv’.

« Ce sera moi ou Madame Merkel »

Quand ils en vinrent à l’euro et qu’il lui reprocha le bidouillage qu’elle fit dans le week-end avec Monsieur Dupont-Aignan, témoignage d’une impréparation crasse, elle se défendit fort mal, mais eut cette inoubliable formule : C’est très clair, de toute façon la France sera dirigée par une femme : ce sera moi ou Madame Merkel. Alors il craqua et lui répondit que les candidats de son parti à lui n’avaient aucun casier judiciaire alors qu’elle était du parti des affaires, celui qui ne va pas devant les juges, qu’elle menaçait en permanence les fonctionnaires et ne cessait de remettre en cause l’indépendance des juges, montrant là qu’elle n’était pas digne d’être garante des institutions demain.

Même sa carte blanche, elle ne sut la jouer, et d’ailleurs l’avait-elle seulement préparée ? Vous salissez l’adversaire, et vous proférez des mensonges. Votre projet, c’est de salir, c’est de mener une campagne de falsifications, de vivre de la peur et des mensonges. La France que je veux vaut beaucoup mieux que ça. Il faut sortir d’un système qui vous a coproduit. Vous en vivez. Vous êtes son parasite. Vous dites des bêtises, lui répéta-t-il maintes fois, l’exhortant à plus de sérieux, mais elle n’entendait plus. C’est que ses imprécisions, ses confusions, elle n’en sortit jamais, quel que fût le sujet : l’école, la politique étrangère ou l’Europe, à quoi la leader Bleu marine osa ricaner : à la schlague, accusant de nouveau son adversaire de se soumettre à la chancelière allemande et de défendre les intérêts des Allemands plutôt que des Français.

« Monsieur Macron est un banquier »

La grande prêtresse de la peur, elle est en face de moi. La Grande-Bretagne n’a rien à voir avec nous, lui reprocha-t-il, moquant sa liste à la Prévert que jamais elle ne finança : Vous ne travaillez pas bien les dossiers industriels, lui lança-t-il ainsi à propos des chantiers navals, lui reprochant de confondre les dossiers.

Quand elle lui reprocha d’être le candidat de la brutalité alors qu’elle était la candidate de la nation qui protège, nous tous nous n’avions guère envie d’être un jour protégés par cette mégère qui appelle la mère Ernotte la présidente de France Télévisions. Delphine, si tu nous entends. C’est que Delphine Ernotte aussi, elle l’accuse d’avoir fait campagne pour Emmanuel Macron. Bref, trop occupée à taper sur Macron, elle en en oublia de parler de son programme. Et ça s’est vu. On fait un jeu à boire ? Quand Marine le Pen fait une proposition concrète, on boit. Normalement, on rentre tous en voiture, tweeta celui-là. Quel est votre programme ? M.Macron est un banquier. Que proposez-vous pour le chômage ? M.Macron est un banquier, ironisa cet autre.

Par sa seule faute. Elle ne va pas perdre seulement la présidentielle, mais sans doute aussi le leadership incontestable sur son parti. Alors que lui fut calme, clair, net et précis, avec de la hauteur de vue, résuma mon ami, elle était sur la défensive et complexée sur l’économie, il fut dominateur et nous rassura, conclut, fair play, ce filloniste, actant que ses dossiers, il les maîtrisait tous de façon éclatante.

« Elle morfle là »

Allez les amis, les fillonistes hamonistes mélenchonistes, Manu nous a prouvé hier qu’il était une option de gouvernance plausible, et comme conclut mon ami, nous pourrons tous enfin ôter la pince sur notre nez pour aller voter dimanche. D’ailleurs, vous savez quoi ? Même dans la Taverne des Patriotes, forum hébergé sur la plateforme Discord où s’organisent les militants pro-FN, la prestation de la candidate fut très moyennement appréciée. Elle est nulle, put-on lire chez les cybermilitants, les patriotes regrettant d’emblée la tournure qu’elle imprima à l’échange, et beaucoup la trouvant décevante, voire nulle. Vivement que ça passe à autre chose que l’économie, elle morfle là, dévoile une capture d’écran, cette autre étant plus sévère : Faut se l’avouer, Marine se ridiculise là. Elle cherche dans ses fiches de merde, s’étrangla un de ses soutiens : eh oui, elle n’était pas à 100% hier soir.

Condoléances joyeuses.

Sarah Cattan

Tagués avec : , ,
Publié dans France
18 commentaires pour “La mégère, par Sarah Cattan
  1. scemama-lesselbaum viviane dit :

    C’est souiller le nom de Bertold Brecht que de se servir, quand bien même que d’une partie du titre de l’une de ses oeuvres:
    « La mégère apprivoisée »
    Viviane Scemama Lesselbaum

  2. josaphat dit :

    MEGERE ET SUCCUBE.
    Marine Le Pen est la meilleure ennemie d’elle-même, plus efficace que manifestations et pétitions.
    Son comportement est indigne d’une candidate et d’un débat républicain.
    Violente, vulgaire, indécente, sarcastique, cynique, incompétente, provocatrice, insolente: elle faisait penser à une adolescente capricieuse, haineuse, hystérique déversant son venin sur un réseau social lambda.
    C’est une honte pour les institutions, une honte pour la république, une honte pour la communauté nationale, une honte pour l’histoire, une honte pour la réputation de la démocratie française dans le monde.
    Ses attaques phobiques contre les puissances financières et les réseaux ne trompent pas l’histoire; elle a au bout des lèvres le crachat de l’extrême droite envers la « juiverie internationale ».

    • Vous m’étonnez, josaphat, après avoir pris position, au premier tour, en faveur de Nicolas Dupont-Aignan lequel a rejoint Marine le Pen pour le deuxième tour.
      Vous m’étonnez aussi en déversant sur la candidate des propos inutilement excessifs. Oui, excessifs au point où je ne vous ai pas reconnu en les lisant.
      Pour ma part, j’avoue qu’après avoir perdu en votant pour Fillon, je me sens mal à l’aise à l’idée de voter pour celui qui, à l’occasion d’un entretien avec un officiel algérien, a insulté et déshonoré son propre pays, la France, l’accusant d’avoir commis « un crime contre l’Humanité » en ayant occupé et administré l’Algérie, à une époque où la colonisation était courante parmi les puissances politiques les plus évoluées.
      Ce faisant, le trop jeune Macron juge le passé avec l’esprit d’un alter-mondialiste doté d’un ordinateur dernier cri.
      C’est cela, un homme d’Etat ?

      • josaphat dit :

        Bien à vous Shlomo,
        merci pour votre remarque,
        j’ai bien parlé en positif du programme du candidat que vous citez mais sans pour autant voter dans ce sens.
        Je décris dans la prestation de Marine Le Pen ce que j’ai ressenti donc sans excès par rapport à « ma » réalité à un instant T.
        Je ne parle pas des programmes que je respecte, ni du candidat Macron qui n’est pas « ma tasse de thé ».
        Je me sens très à l’aise dans la modération et l’analyse par rapport aux commentaires assez rugueux et sans trop d’argumentation.
        Personnellement, je souhaite à tous un vote à la hauteur de ses espérances et convictions.
        je vous souhaite une bonne soirée.

      • josaphat dit :

        Bien à vous Shlomo,
        je profite de notre échange et de l’article de Sarah pour me confier.
        Mon demi-frère qui a la double nationalité juge que mes commentaires sur TJ n’ont pas lieu d’être et ayant le droit d’aînesse et de sagesse me conseille de les interrompre.
        Je vis comme Siméon Le Stylite et sans doute a-t-il raison.
        Je vous salue avec modestie SHLOMO, SARAH, OLIVIER,ANDRE,NO COMMENT,JULIUS,SHEILA,VIVIANE,DAVID,GILLES et tant d’autres.

        • admin dit :

          Je vous conseille d’écouter votre frère qui peut avoir des appréhensions sans doute injustifiées mais respectables.
          Il ne vous est pas interdit de continuer vos échanges sous une autre identité et même de vous amuser à en avoir plusieurs avec des points de vue différents.

        • Sarah dit :

          Moi je trouverai regrettable de ne plus vous lire. Aucun de nous n’a à gagner dans les commentaires. Souvent écrits à chaud. Même si certains s’y appliquent merveilleusement et y consacrent sérieux et temps. Pour d’autres c’est l’humour. Un lieu de contact virtuel. Voire un terrain de combat – Pas bien méchant. Si l’on ecrit pour vous, c’est très agréable de vous voir réagir, même quand la critique est virulente- règle du jeu.
          Le silence de certains à aussi son poids… on devine qu’ils vous aiment moins. Nous sommes a cran et cela va durer. A bientôt j’espère.

        • Shlomo Khalifa dit :

          Oh la-la Josaphat, Sarah et tous les autres commentateurs cités, j’ai l’impression d’avoir jeté un gros pavé dans la mare, avec ma réponse précédente. J’en suis désolé.
          Demain, c’est le jour où chacun de nous devra prendre ses responsabilités. Avec courage, et avec l’espoir que sa décision sera la bienvenue.
          La prévision météorologique nous précise, timidement il est vrai, que le Printemps sera enfin là, à partir du lendemain des élections.

  3. josaphat dit :

    A l’attention de Scemama Lesselbaum.
    Quel est le rapport avec apprivoisée? Sarah utilise le mot mégère dont voici quelques synonymes qui n’ont aucun lien avec quelconque auteur et votre championne:
    . bacchante
    • chipie
    • commère
    • diablesse
    • dragon
    • drôlesse
    • fourneau
    • furie
    • gendarme
    • gorgone
    • grenadier
    • harengère
    • hargneuse
    • hérisson
    • harpie
    • matrone
    • pie-grièche
    • pimbêche
    • pisse-vinaigre
    • poissarde
    • rombière
    • rosse
    • sibylle
    • teigne
    • toupie
    • tricoteuse
    • vipère

  4. scemama-lesselbaum viviane dit :

    Je suis désolée pour l’erreur commise. En effet c’est de Shakespeare « La mégère apprivoisée ».
    Ce qui ne m’empêche pas de penser que les expressions négatives, pour la plupart, se conjuguent au féminin et c’est détestable.
    C’est pour pour cette raison, aussi, que je mettrai à l’honneur Bertold Brecht pour sa « Mère courage ».
    Viviane Scemama Lesselbaum

  5. julius dit :

    Cette prestation est au fond moins inattendue qu’elle n’y paraît dans la mesure où en 2002 Le candidat FN s’était également évertué à saborder sa propre campagne du second tour et à obérer tout espoir de victoire, vulgarité, incompétence et provocation en moins. Il semble à présent établi que la conquête du pouvoir ne soit pas la priorité de ce mouvement, mais qu’il s’agisse plutôt d’assurer la pérennité confortable de la société familiale par les multiples mandats électoraux et la démagogie sans toutefois prendre le risque de braver l’impopularité ni celui de démontrer son incompétence gouvernementale. Une fois la déception passée, ce parti recommencera à agréger les mécontentements et à engranger des voix jusqu’à la prochaine échéance. D’ici là la France continuera son lent naufrage et rien ne changera. Le grand moment de peur étant maintenant provisoirement passé, espérons que chacun retrouvera un peu de sérénité et saura davantage raison garder afin de retrouver toutes ses capacités de propositions constructives.

  6. Nitzotz dit :

    Merci Sarah Cattan, un article salutaire et censé, une bouffée d’air frais, alors que je lis sur plusieurs sites juifs les très nombreuses interventions de commentateurs assurant qu’ils voteront sans hésitation Front National.
    Mais comment pourront-ils donc continuer à se regarder dans un miroir ?

  7. sheila goldman dit :

    Je suis epoustoufflee par le manque de connaissance, et l’effet du « brain wash » en France. Personne n’a la possibilite, ou presque personne, pour lire ou ecouter les nouvelles en Anglais des USA ou ISRAEL, et tous sont influences par « l’elite » francaise, qu’elle soit Juive ou Non.

    Je ne suis pas d’accord avec vous: LE PARTIR D’EXTREME DROITE ‘EST PAS CELUI qui amene les auteurs d’attentats, de l’antisemitisme ! C’EST LA GAUCHE! ON NOUS ENLEVE LE PAIN DE LA BOUCHE POUR LE DONNER A DES MUSULMANS DONT LE SEUL SOUHAIT EST DE DETRUIRE LES JUIFS ET NON JUIFS.REVEILLEZ-VOUS ! Le parti de Hitler, s’appelait « PARTI DEMOCRATE SOCIALISTE », tout comme le parti allemand gauchiste d’aujourd’hui. LA DROITE ET L’EXTREME GAUCHE EST PREFERABLE POUR LES JUIFS QUE LA GAUCHE. HOLLANDE L’A PROUVE, ET AVANT LUI MITTERAND, ETC.

    MARCON OU MACRON, QUEL QUE SOIT SON NOM, est une chiffe mouille, il va continuer DANS LA LIGNE DE HOLLANDE, ET C’EST LE PEUPLE QUI SOUFFRIRA ENCORE ET TOUJOURS, NON LES ELITES DE CE JOURNAL LA TRIBUNE.

    CE MARCON, N’EST QU’UN HYPOCRITE ET AMENERA TOUS LES MUSULMANS DE LA TERRE, RENFORCANT ENCORE LA « sharia » et semant la peur, meme au niveau voisinage, ils font la Loi. Tout le monde a peur d’eux.

    MOI JE VOTERAI MARINE LE PEN, ET TOUS CES DEMAGOGUES ET INTERESSES AU POUVOIR NE ME FERONT PAS CHANGER D’AVIS. ELLE NE SERA SUREMENT PAS PIRE QUE LES GAUCHISTES QUI SE RACCORDENT AUX JUIFS SEULEMENT PENDANT LES ELECTIONS ! et apres ils oublient ! LA PREUVE ? Le boycot des produits d’Israel, les constructions illegales en Judee et Samarie pour les « fakestiniens », par la France et ses co-equipiers, les resolutions que la France appuie a l’ONU ET UNESCO. C’EST LE SEUL PAYS QUI A VOTE POUR LA RESOLUTION DE L’UNESCO.

    COMME DIT LE SITE ARUTZ SHEVA:  » LES FAKESTINIENS N’EXISTENT PAS. ILS SE SONT INVENTES. ILS APPARTIENNENT A LA JORDANIE, L’EGYPTE, LA SYRIE OU LES 50 PAYS QUE LES ARABES POSSEDENT. LISEZ, RENSEIGNEZ-VOUS EN DEHORS DES NOUVELLES FRANCAISES QUI SONT SENSUREES !

  8. Marie dit :

    Si le Pen fille est une. Mégère ses rappels de l’entrave de Macron sont vrais à commencer Pau l’UOIF refuge des sale cistes et frères misulmans viscéralement anti juifs et responsables du nouvel antijudaisme avec les extrêmes gauche et doit-elle et les centaines d’associations islamistes sois couvert de bienfaisance
    Ce n’est pas toit ses bras doits : Castaner député est un pro Hamas qui a insulté Israel sur son blocus de Gaza et continue , Ferrand est un pro islamiste qui a financé avec ses primes parlementaires des ONG anti israéliennes et à préparé ses voyages en Algérie et ses amitiés avec Qatar , Arabie Saoudite..
    Des arabes dits soit disant français antijuifs notoires font partie du cercle rapproché de Macron comme l’antijuive De Sarnez qui est la vraie patronne du modem que Bayrou suit comme un chiot
    Alors attention à Macron qui est un ami d’abord des arabes mais bien sûr le FN reste un parti nazi

  9. Gilles PLUMAT dit :

    Piètre performance de MLP, à la limite du ridicule, mais Voilà, le ridicule ne tue pas…. Alors,bien entendu, nous devons nous déplacer massivement , nous,juifs français, pour faire barrage à MLP et à son parti de droite extrême,remaquillé.
    Chants des sirènes , que celui du FN….et pourtant, je n’arrive pas à me réjouir de la victoire programmée de E.Macron et de son mouvement « En Marche ».
    Il faut tout faire pour favoriser une majorité parlementaire avec laquelle il devra composer.le combat des législatives doit l’obliger à une cohabitation avec la Droite Républicaine ou au moins à un gouvernement d’union nationale.
    En faisant exploser le cadre des partis ,ou en ayant cet objectif,il finira par créer une bi-polarisation du champ politique​ entre « sa » majorité présidentielle et un FN renforcé, qui apparaîtra alors comme la seule alternance possible en cas d’échec de sa politique ou en cas de mouvements sociaux paralysant le pays.
    Donc tous aux urnes ce Dimanche pour éliminer MLP puis aux législatives pour assurer un contrepoids à l’exécutif.

    • julius dit :

      En cas d’échec de la politique Macron le pouvoir en place recommencera la même opération que celle qui vient d’être brillamment orchestrée par Hollande et que la droite, au temps où elle était intelligente, avait elle-même plusieurs fois réussie, à savoir créer ex nihilo un nouveau produit destiné à être lancé comme une savonette en pâture aux medias à la botte.

  10. Sarah dit :

    A tous, je ne « marche » Pas les yeux fermés, et les zones d’ombre sont nombreuses. Tout est à faire. En tout cas je corrigerais volontiers mon mot de la fin : condoléances joyeuses. Car plus Rien de leger et de quoi etre fier. Ce piètre débat fut le Point d’orgue d’une campagne extra ordinaire. Quel citoyen sensé pourrait s’en réjouir
    Ce soir qui sera le PM?
    Borloo? Barouin? Ou va-t-il se dédire et nous sortir de son chapeau un vieux de la vieille.

Répondre à Sarah Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"