Halal, casher : l’abattage rituel sans étourdissement interdit de label bio

Un arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne estime que le sacrifice d’animaux sans insensibilisation est incompatible avec les règles du bien-être animal en agriculture biologique. Cette décision, rendue public mardi 26 février, va bouleverser le marché de l’alimentaire rituel, « halal » pour les musulmans, « casher » pour les juifs.

Une usine de négoce de viande. / Matthieu Botte/Voix du Nord/MaxPPP

L’information est passée quasi inaperçue. Elle est pourtant capitale pour un marché de l’alimentaire rituel (« halal » pour les musulmans, « casher » pour les juifs) en pleine expansion en France.

Dans un arrêt rendu public mardi 26 février, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a estimé que les viandes issues de l’abattage rituel sans étourdissement préalable ne pouvaient pas être commercialisées sous le label « Agriculture biologique » (AB). Le motif invoqué est que cette méthode de sacrifice ne respecte pas les règles du droit européen en la matière.Cet avis tranche le litige qui oppose, depuis sept ans, l’Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA) à la France.

Source et article complet : la-croix

Tagués avec : , , , ,
Publié dans France
Un commentaire pour “Halal, casher : l’abattage rituel sans étourdissement interdit de label bio
  1. Schouman dit :

    Je ne vois vraiment pas en quoi cela va bouleverser le marché halal et casher. Pensez-vous vous vraiment que la priorité des musulmans qui mangent halal et celle des juifs qui mangent casher soit de manger une viande bio ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter