Eurovision : Amir était un bon choix

La grande finale du 61e Concours européen de la chanson, suivie par plus de 1500 journalistes présents à Stokholm, a rendu son verdict : Jamala, la candidate ukrainienne, l’a emporté avec son titre émouvant : 1944, inspiré par les souvenirs de son arrière grand-mère et consacré à la tragédie vécue par son peuple lors de la déportation stalinienne.

amir 2

publicitÉ


Amir n’est donc pas le grand vainqueur, mais en portant fièrement porté les couleurs françaises avec son titre électro-pop J’ai cherché, il n’est pas un perdant, arrivant à la 6e place de la finale et conjurant par son talent et son charisme le mauvais sort qui s’acharnait sur les représentants français depuis tant d’années.

Les premiers résultats d’un sondage réalisé par l’Organisation Générale des Amateurs de l’Eurovision, fan club officiel du concours, donnaient Amir gagnant et les bookmakers avaient placé le beau trentenaire dans le trio de favoris avec le chanteur russe. Par ailleurs, dans les soirées officielles organisées à l’Euroclub, boîte de nuit éphémère accompagnant le concours, le You-hou-hou-hou-hou de son refrain fut repris tous les soirs en cœur, et le candidat français fut l’un des plus sollicité par les journalistes du monde entier.

Majoritairement, les Français étaient enchantés qu’Amir, ex candidat de The Voice, représente la France mais de nombreuses critiques n’avaient pas manqué de fleurir sur la toile à l’encontre de celui qu’on appela d’office le franco-israélien. Des propos injurieux, vous savez, cette petite chanson antisémite de France. Je ne résiste pas au plaisir de vous citer une dernière fois quelques tweets éloquents mais tout compte fait ils entonnent toujours la même rengaine:

Nous refusons que l’israélien sioniste Amir Haddad représente la France à l’Eurovision.

Je suis profondément attristé que tu acceptes de représenter la France au Concours Eurovision de la Chanson… Au-delà de la médiocrité de ton œuvre, tu n’as pas ta place dans ce rôle représentatif, car tu es d’abord un soldat de Tsahal, l’armée la plus immorale et la plus raciste du monde, et il est difficile d’envisager sans émotion que tu chantes La Marseillaise entre deux assassinats d’enfants palestiniens.

Sache que ton ami Patrick Bruel a déjà grandement contribué à l’effondrement de notre art. Tu es peut-être son successeur désigné et il te donnera sûrement la recette cynique de son succès.

Je te demande donc, s’il te plait, de retirer ta candidature, de rester en Israël et d’y exercer ton métier de dentiste, ta maman sera contente.

Ici, la population bouffe quotidiennement du B.H.Levy, Attali, Fabius, Sarkozy, Kouchner, Lang, Cukierman, Cohn-Bendit, Zemmour, Elkrief, Finkielkraut, Klarsfeld, Glucksmann fils désormais, Copé, Balkany.

Le sionisme est un des cancers du monde, la nation est en phase terminale et ceci est mon testament de chanteur désœuvré : je compte sur ta compréhension pour ne pas représenter la France, pour ne pas me représenter.

Le chanteur Amir Haddad, ancien militaire de l’armée de Tsahal qui se livre à des exactions quotidiennes sur le peuple palestinien, va représenter la France à l’Eurovision et c’est inadmissible ! Les Français exigent un chanteur non engagé français ou que la France se retire du concours !

Pour info, sachez qu’un autre Amir, candidat du Koh Lanta de cette saison, recevant lui aussi, dès le premier épisode, pléthore d’injures antisémites bourrées de clichés sur les juifs et l’argent, pour avoir dit dans un des magnétos : Je vais vous en donner pour votre argent,

Alors qu’ Eric Zemmour critiqua sur RTL ce choix : Prénom arabe, refrain anglais, ils ont bien fait les choses à France Télévisions, Amir lui fit répondre : Il a dit que j’ai un prénom arabe ? Ce n’est pas faux, même si à la base il est en hébreu. J’ai des racines juives et arabes, mais il faudrait dire à Eric Zemmour que mon premier prénom, c’est Laurent, et ensuite Amir. Donc je ne suis pas moins Français que lui.

Une pétition abracadabrantesque visant à l’exclure de l’Eurovision circula même un temps, intitulée Je refuse qu’un soldat israélien représente la France au concours Eurovision et initiée par Guillaume Lecucq[1], copain avec toute une bande d’antisémites et de soraliens, recueillant près de 700 signatures en quelques heures, avant d’être suspendue.

Pour Marianne James et Stéphane Bern, les animateurs français de la compétition, Amir était le candidat idéal: La chanson est dansante, et lui il est beau ! Il est caliente.

Laurent Amir Khlifa Khedider Haddad, 31 ans, s’était fait connaître du grand public pour sa participation à la saison 3 de The Voice. Né le 20 juin 1984 à Paris d’un père d’origine tunisienne et d’une mère maroco-espagnole juive, il vit jusqu’à l’âge de huit ans à Sarcelles avant de gagner Israël et de s’installer à Tel Aviv en 1992. Profitant d’une année libre avant de commencer ses études, Amir participe à une émission de télé et atteint, en 2006, la finale de Kokhav Nolad, la version israélienne de La Nouvelle Star. Après l’émission, la voix de la raison l’emporte et il décide de faire dentaire, étudiant le jour à la fac de Jérusalem le jour et composant des chansons le soir. Il obtient l’autorisation exceptionnelle de Patrick Bruel de reprendre Je te l’dis quand même et fait même en 2008 la première partie du chanteur à Ra’anana, ville au nord de Tel Aviv.

Jonglant entre la fac et la scène, il obtient son diplôme en 2013 et décide alors de se consacrer à la musique: il étudie la guitare, poste des vidéos sur le net, et finit par recevoir un coup de fil de The Voice : sélectionné, il révèle aux coachs que, né avec un déficit auditif de 50%, il n’entend que du côté gauche.

Le chanteur qui se présente comme chantiste dans sa bio sur Twitter vit, depuis, entre Paris et Tel-Aviv. Fruit de cultures plurielles, française et méditerranéenne, ce garçon séduisant sans être séducteur confie à metronews.fr qu’il a la foi : J’ai cette envie de prier vers le ciel, de croire qu’on est protégé par quelque chose de plus grand. Enfin, j’ai tout de même quelque chose, qui est plus de l’ordre du respect des traditions familiales : je demande à ma grand-mère de me donner une bénédiction, parce qu’elle a une âme tellement pure qu’elle pourrait transmettre des messages qui seront mieux entendus. C’était comme ça quand j’étais à l’école puis à la fac de médecine avant les examens, et c’est toujours comme ça.

Celui qui nous désarma tous hier grâce à sa voix et son sourire ravageur est l’époux d’une très jolie Israélienne, Lital, de laquelle il dit au magazine People en 2014: Elle est mon âme soeur, la fille qui me complète.

Si Amir fut choisi pour représenter la France, c’est que Eduardo Grassi, nouveau chef de la délégation, procéda cette fois-ci à une analyse des gagnants successifs et des meilleures prestations, dans le but de dégager un profil type et Amir correspondait au bon profil : il est sexy, il a une belle voix, il a fait The Voice où il était arrivé en finale. Il a quand même énormément de qualités et le titre est un gros tube, avait déclaré Nathalie André, Directrice des divertissements pour France 2.

J’ai Cherché figure sur l’album sorti le 29 avril 2016, dans une version remixée spécialement conçue pour le Concours, produit par Warner Music France et disponible en téléchargement légal sur iTunes Store et Deezer, la version en hébreu de J’te l’dis quand même faisant partie du l’album et un site officiel, amirofficiel.com, accueillant les fan.

Amir nous te disons merci d’être le jeune homme que tu es, fairplay, authentique, respectueux, talentueux.

Sarah Cattan

[1] Ligue de défense juive, 13 avril 2016.

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans France
3 commentaires pour “Eurovision : Amir était un bon choix
  1. AL.DO dit :

    En france on n’a jamais aimè les vainqueurs je peux le comprendre ils sont comme les saints toujours martyrisés les Français sont jaloux et mesquins Amir a très bien représenté la FRANCE un francais n’aurais pas fais mieux il a du charisme et une simplicité longue vie à toi AMIR n’écoute pas ses jaloux comme dit le proverbe LA BAVE D’UN CRAPAUD N’ATTEINT PAS LA BLANCHE COLOMBE. A bon entendeur.

  2. GUIBORAT dit :

    Certains français (non pas « les » ) sont jaloux et mesquins.
    Je suis français et je « kiffe » grave Amir. Je lui souhaite beaucoup de réussite.

  3. André dit :

    « Au-delà de la médiocrité de ton œuvre, tu n’as pas ta place dans ce rôle représentatif, car tu es d’abord un soldat de Tsahal, l’armée la plus immorale et la plus raciste du monde, et il est difficile d’envisager sans émotion que tu chantes La Marseillaise entre deux assassinats d’enfants palestiniens. »
    _________________

    Propagande et inversion arabo-musulmane dans toute sa splendeur. En fait c’est simple : en lisant ça dites-vous que dans la réalité c’est exactement l’inverse !
    Sinon pourquoi toujours préciser et répéter comme un mantra ces qualificatifs de « la plus immorale et la plus raciste » ? C’est tout même curieux, non ? Comme s’il fallait absolument s’en convaincre et convaincre les autres…

    Mais qu’en pense les enfants yézidis et chrétiens d’Orient, comme ceux du Nigéria et du Darfour et beaucoup d’autres encore un peu partout dans le monde ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Montgeron"