Banderole Salah Hamouri à Stains (93)

Le BNVCA demande au Préfet de Seine St Denis, de faire appel du jugement du Tribunal administratif de Montreuil qui autorise la demande de libération de Salah Hamouri.

publicitÉ


Le BNVCA exprime la déception de tous ses correspondants, l’inquiétude des administrés de Seine Saint Denis en général et de Stains de confession juive en particulier, fortement irrités par la décision du Juge des référés du Tribunal de Stains (93) qui le 9 mars 2018 a statué que les élus de la Ville de Stains pouvaient continuer à demander la libération du franco palestinien Salah Hamouri ( réputé terroriste emprisonné en Israel) sur le fronton de la Mairie.

Le BNVCA persiste à considérer que cette position du maire de Stains Azzedine Taibi  » ne présente aucun intérêt local et déroge à la neutralité nécessaire. »que doit observer un Conseil Municipal digne de ce nom.

Le BNVCA souligne que l’activisme palestiniste des maires de la Ville de Stains qui se sont succédé ont provoqué l’incitation à la haine d’Israël qui a poussé à l’acte antijuif.

La synagogue de Stains, désormais  désertée par les fidèles à été l’objet de nombreuses agressions qui a conduit les habitants juifs de cette commune à s’exiler pour aller vivre dans des communes plus sûres car plus neutres dans le conflit israelo palestinien.

Nous rappelons que Salah Hamouri est un membre de cette organisation terroriste, FPLP, qui est à l’origine de nombreux attentats contre des civils,et notamment responsable du détournement de l’Airbus d’Air France sur Entebbé (Ouganda)  et de la prise d’otages de tous les passagers le 27 juin 1976 du vol AF 139.

Nous considérons que permettre de soutenir un terroriste au motif qu’il est palestinien va être perçu comme un encouragement à soutenir tout autre terroriste, et favoriser l’apologie du terrorisme.

Le BNVCA estime que cette décision est en totale contradiction avec les discours officiels et les promesses de lutter contre cet antisionisme source d’antisémitisme qui va se développer impunément dans d’autres communes à la faveur de cette disposition judiciaire surprenante et à risque pour l’avenir des juifs de France.
..
Le  BNVCA regrette cette décision du juge du Tribunal Administratif de Montreuil (93) et demande au Préfet de Seine Saint Denis  de faire appel de ce  jugement ..

 

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans France
Un commentaire pour “Banderole Salah Hamouri à Stains (93)
  1. Robert Klein dit :

    L’ordonnance du Tribunal Administratif de Montreuil en date du 09/03/2018 énonce exactement le contraire à savoir que le Maire de Stains à 3 jours pour retirer la banderole !!!

    http://montreuil.tribunal-administratif.fr/content/download/129393/1311437/version/1/file/1801538.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO