Le Hamas mouvement terroriste : omission dans nombre de dépêches AFP

Le Hamas, qui organise depuis fin mars des troubles à la frontière entre Gaza et Israël, est un mouvement islamiste considéré comme terroriste par l’Union européenne. L’information est importante pour les lecteurs européens alors que l’Europe est aujourd’hui visée sur son propre sol par le terrorisme islamiste. Pourtant, elle est régulièrement absente des dépêches de l’Agence France-Presse (AFP).

AppleMark

Le Hamas est l’instigateur de cette « Grande marche du retour » lors de laquelle des dizaines de milliers de Palestiniens se rassemblent à la frontière avec Israël (au prétexte de vouloir « retourner » en Israël, c’est à dire de détruire l’Etat juif par submersion démographique). Parmi la foule se cachent des militants islamistes du Hamas et du Jihad islamique palestinien (le Hamas lui-même a reconnu que plusieurs de ses membres faisaient partie des Palestiniens tués). Certains tentent des actions offensives, y compris en essayant de créer des brèches à travers la frontière pour s’infiltrer en territoire israélien.

Quatre description d’une seule réalité

Or nous avons observé quatre manières différentes de décrire le Hamas dans les dépêches récentes de l’AFP :

publicitÉ


  1. Aucune référence à la nature terroriste du mouvement. Exemple : le « Hamas, mouvement islamiste au pouvoir à Gaza et ennemi juré de l’Etat hébreu » (13 avril)
  2. Désignation du Hamas comme mouvement terroriste par Israël. Exemple : le « Hamas, mouvement considéré comme « terroriste » par Israël » (7 avril)
  3. Désignation du Hamas comme mouvement terroriste par Israël et les Etats-Unis. Exemple : le Hamas, mouvement « considéré comme « terroriste » par Israël et les Etats-Unis » (8 avril)
  4. Désignation du Hamas comme mouvement terroriste par Israël, les Etats-Unis et l’Union européenne. Exemple : « Israël –qui considère le Hamas comme groupe « terroriste » à l’instar des Etats-Unis et de l’Union européenne » (7 avril)

Seul le 4e type de description nous semble judicieux. Les descriptions qui mentionnent la classification terroriste du Hamas uniquement par Israël, ou par Israël et les Etats-Unis, sans préciser que l’Union européenne en fait de même (cas 2 et 3 ci-dessus), sont particulièrement tendancieuses car elles peuvent prêter à croire que seul Israël (et les USA) porte ce jugement. Or Israël, en tant que partie active du conflit, peut être perçu comme un acteur non impartial, de même que les Etats-Unis qui sont son plus proche allié. La classification européenne a toute son importance puisque, s’ajoutant à celle des Etats-Unis, elle indique que la majorité des pays démocratiques occidentaux partagent l’évaluation d’Israël.

Les apologistes du Hamas souhaitent faire passer la « Grande marche du retour » pour un mouvement pacifique et non-violent (certaines dépêches de l’AFP reprennent ce langage, comme celle du 6 avril qui a pour conclusion « Le 30 mars, des dizaines de milliers de Palestiniens avaient afflué près de la barrière de sécurité, la plupart de manière pacifique, au premier jour de « la marche du retour ». »)

Il est par conséquent essentiel de comprendre :

  1. que le Hamas (acronyme du « Mouvement de la résistance islamique ») a pour objectif de détruire l’Etat d’Israël et ses habitants. Sa charte le dit sans ambigüité. Cela, l’AFP ne l’a dit dans aucune dépêche couvrant la « Grande marche du retour » alors que c’est le but affiché de l’événement ;
  2. que le Hamas est un mouvement terroriste, c’est à dire qu’il vise à tuer des civils pour des raisons politiques (raison pour laquelle il tire des roquettes sur les villes israéliennes et construit des tunnels sous la frontière pour tenter des kidnapper ou tuer des civils israéliens).

Ce deuxième point n’est donc pas un jugement subjectif d’Israël face à son ennemi. Comme le dit l’AFP dans une partie seulement de ses dépêches, le Hamas figure sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne.

Le lectorat français de l’AFP devrait être systématiquement informé de la position européenne

Nous pensons que les lecteurs français de l’AFP devraient être systématiquement informés du fait qu’Israël est confronté à un mouvement considéré comme terroriste par l’Union européenne, et donc par la France.

InfoEquitable a écrit à l’AFP pour demander que toute dépêche faisant état de la désignation du Hamas comme organisation terroriste par certains pays mentionne dorénavant la classification du mouvement comme terroriste par l’Union européenne. Nous publierons bien entendu toute réponse de l’AFP.

Tagués avec : , , , , , , , , , , ,
Publié dans france israel
3 commentaires pour “Le Hamas mouvement terroriste : omission dans nombre de dépêches AFP
  1. Ingrid Israël Anderhuber dit :

    Il est notoire que l’AFP est partisane, pro-palestinienne. Donc il est absolument incompréhensible de voir que les médias israéliens continuent de s’alimenter à cette source d’information. Trouvez l’erreur…

  2. Réal Bergeron dit :

    Il serait justifié d’enseigner aux ignorants gazaouis leur histoire.

    Les gazaouis sont des squatters arabes d’Égypte.

    Alors pour une « Grande marche du retour », celle-ci devrait se faire à Rafah vers l’Égypte.

    Nous avons tous compris qu’une « Grande marche du retour » pour les gazaouis vers l’Égypte, n’est pas aussi médiatique qu’une vers Israël.

    PS/ Un jour, il faudra se motiver à passer le balais dans cette Bande de Gaza terroriste.

  3. André dit :

    Pourquoi se scandaliser de ce que raconte l’Agence France Palestine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…