5ème exposition de la photographe israélienne Tali Amitai-Tabib en France

Dans son exposition intitulée « To Discover America », constituée de petits tirages en noir et blanc, l’artiste basée à Givatayim interroge la notion d’espaces naturels à conquérir comme une métaphore de la condition féminine. Les paysages en Israël qu’elle photographie depuis 40 ans servent de décor à un travail mémoriel autant que cinématographique.

L’artiste s’est attachée à documenter la transformation des paysages en Israël. Tous ont été photographiés par elle au cours de 40 années de carrière (Ashdod, Banana Beach, Herzlia). De moins en moins sont restés intacts, grignotés voire détruits pour les besoins (ou les décisions) d’urbanisation du pays.

Entre esthétique cinématographique et nostalgie d’un monde qui évolue inexorablement, Tali Amitai-Tabib a choisi de relier l’évolution de son pays avec celle de la condition féminine. L’exposition présente principalement des femmes des années 1950 que l’artiste intègre dans des paysages souvent déserts et parfois sombres. L’ambiance des images véhicule une certaine inquiétude ; elles apparaissent seules, et semblent devoir affronter les multiples dangers du monde. Cette tension sourde interroge les incertitudes liées à l’avenir de son pays, ses évolutions constantes, la tourmente économique et la peur de la guerre. Elle semble poser la question à ces femmes : « Qu’adviendra-t-il de mon pays ? »

Dans la série To Discover America, Tali Amitai-Tabib puise dans les archives de l’histoire de la photographie américaine en s’attardant particulièrement sur la représentation de la femme au sein de l’image. L’artiste a longuement étudié les photographes des années 1930 aux années 1950 tels que Dorothea Lange, Arthur Rothstein, Ben Shahn ou encore Jack Delano. Quatre années de travail ont été nécessaires pour aboutir à cet ensemble dans lequel Tali Amitai-Tabib interroge, d’un point de vue strictement féminin, la notion de conquête de nouveaux territoires, comme métaphore d’un cheminement intérieur.

Elle garde une large place à la subjectivité et commente : « Je veux raconter une histoire, je ne suis pas obligée de dire la vérité ». L’artiste part d’une histoire ou d’un événement contemporain et présente sa propre vision à travers la technique du montage photographique.

Tali Amitai-Tabib est née en 1953 à Kvutzat Kinneret, en Israël, d’origine yéménite par son père et anglo-allemande par sa mère. Enfant, elle a rencontré de grandes difficultés pour apprendre à lire et à écrire ; elle a trouvé avec l’appareil photographique son outil d’expression, de compréhension, d’analyse du monde contemporain.

Elle a fait l’objet d’une exposition personnelle au Tel Aviv Museum of Art en 2012 (The Author’s Space) et a figuré dans La Splendeur des Camondo, au Musée d’art et d’histoire du judaïsme.

Galerie Olivier Waltman
Paris | Miami
74, rue Mazarine
75006 Paris
+33 (1) 43 54 76 14
www.galeriewaltman.com

Sylvie Bensaid

Tagués avec : , ,
Publié dans expositions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF