Le 26 Mai votons pour faire vivre l’Europe – Raphaël Nisand

L’Union Européenne est souvent contestée, décriée ou rabaissée. Dans chaque pays de l’Union Européenne lorsque quelque chose marche, le gouvernement national dit que c’est grâce à lui, et au moindre dysfonctionnement c’est la faute de l’Europe.

publicitÉ


Il est courant de vilipender l’apparente technocratie de Bruxelles et même à Strasbourg qui vit en partie grâce au parlement européen, il n’est pas rare d’entendre s’exprimer un euroscepticisme de convenance.

L’euroscepticisme et ce dénigrement permanent de l’Europe sont notamment portés par les extrêmes à droite et à gauche. Ce simple fait devrait déjà faire réfléchir les Juifs s’apprêtant à s’abstenir ou qui sont eurosceptiques.

En effet comment peut-on en tant que Juif se joindre aux extrémistes ? Comment peut-on également oublier tout ce que nous devons à la création de l’Union Européenne ?

Dans l’histoire les coïncidences n’existent pas et il n’est évidemment pas anodin que depuis 1945 c’est à dire plus de 70 ans, les pays européens membres de l’Union connaissent la paix.

Le continent européen a connu mille guerres et comme par miracle tout s’est arrêté en 1945.

Mon grand-père a porté les armes et il a du faire la guerre.

Mon père a porté les armes et il a du faire la guerre et ils n’en ont réchappé ainsi que leur famille que par miracle.

Mais l’exceptionnelle période de paix que nous vivons ne tient en rien du miracle.

Elle nous a été donnée par les sacrifices des générations précédentes mais aussi par les bâtisseurs de la construction européenne.

Cette intuition géniale et cette idée clairvoyante qu’ont eu certains politiques de l’après 45 ADENAUER, SCHUMAN, MONNET, De GASPERI a fonctionné à merveille.

Avec ses imperfections, l’Europe est un espace de paix et de prospérité.
Ceux qui brament qu’ils veulent une autre Europe ne savent même pas de quoi ils parlent et ne fournissent pas la moindre garantie de succès aux habitants de ce continent. Les Juifs qui ont payé un si lourd tribut aux guerres européennes devraient plus que quiconque veiller à l’unité européenne car cette unité est leur sauvegarde.

Le 26 mai pas d’abstention, le 26 mai pas de soutien aux listes extrêmistes et eurosceptiques.

S’il est bien une occasion où un vote Juif peut et doit s’exprimer c’est aux élections européennes qui sont pour nous Juifs européens, des élections cruciales.

Le 26 mai je préconise un vote juif en faveur des listes qui revendiquent haut et fort un engagement européen.

Raphaël Nisand
Chroniqueur le lundi matin 8H30 sur Radio Judaïca.

Soutenez Tribune Juive

Tribune Juive a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer d’exister. Un don minime, même de 5€, nous montrera votre adhésion et entraînera notre reconnaissance.

Tagués avec : , , ,
Publié dans europe
5 commentaires pour “Le 26 Mai votons pour faire vivre l’Europe – Raphaël Nisand
  1. Disraeli dit :

    Apparente technocratie? Mais il n’y a que cela à Bruxelles.
    Aucun contrôle démocratique y compris sur les millions du contribuable européen donnés à fonds perdus aux Palestiniens ou plutôt à leurs dirigeants.
    Alors non, très peu pour moi..

  2. Nelson Melody dit :

    Il y a un juste un hic : nous ne sommes plus en paix, comme Manuel Valls avait l’honnêteté de le dire. Nous sommes en guerre, puisque islamistes radicaux et nazis décoloniaux mènent une croisade apocalyptique contre nous tous. L’Europe n’en est pas la cause. Elle n’en est pas non plus la solution. En outre le PS (qui n’a rien de socialiste, mais il paraît qu’il se fait malgré tout appeler comme cela) et La République en marche (qui contribue lui aussi à la faire reculer…la République) se disent pro-européens, mais peuvent-ils être réellement considérés comme des partis modérés ? Formés d’individus intellectuellement crédibles et responsables ? Désireux de lutter pour les valeurs de la République et contre ses ennemis ? Peuvent-ils tout simplement être considérés comme républicains ? Ben…honnêtement…j’en doute fort. Si l’on oublie les étiquettes mensongères et que l’on observe à la loupe le passé, ou plutôt le passif, de ces partis et de leurs principaux membres, ou si l’on passe leurs discours manipulatoire au crible de l’examen critique (car alors il n’en reste quasiment rien de solide), il n’y a pas de quoi susciter l’enthousiasme, non ? Chez leurs adversaires non plus, et c’est pourquoi je suis abstentionniste.

    PS : si les guerres entre Etats européens se sont arrêtées en 1945, ce n’est pas par hasard. C’est tout simplement par épuisement absolu des forces matérielles et à cause des contingences du moment. L’Europe, prise en tenaille entre les deux super-puissances américaine et sovietique, n’avait d’autre choix que de rompre toute velléité guerrière « intra muros », en espérant éviter de faire les frais d’une troisième guerre mondiale. Et ainsi naquit l’UE, au début sur d’excellentes bases. Qui ont progressivement été déformées, dénaturées puis carrément remplacées par quelque chose que ne reconnaîtraient sûrement pas les fondateurs de la construction européenne. Imagine-t-on de Gaulle ou Adenauer donner leur adhésion à la politique (qui est d’ailleurs au fond une absence de politique) menée depuis une quinzaine d’années dans l’UE ?

  3. Paul Leslie dit :

    Je recommande vivement a l’auteur de ce texte d’écouter attentivement les conférences pertinentes données dans le cadre du colloque « L’Europe et la nouvelle question juive ».
    http://akadem.org/sommaire/colloques/l-europe-et-la-nouvelle-question-juive-/

  4. Dani dit :

    NON! NIET! NEIN! NO! NEEN!
    לא ולא !

  5. Gil14 dit :

    Voter est un devoir .
    Pour autant une Europe democratique se doit d’être une Europe des Nations Libres.
    Non au fédéralisme .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter

SOUTENEZ TRIBUNE JUIVE

FAITES UN DON et DÉDUISEZ 66% DE VOS IMPOTS

Pour 100 Euros versés à Tribune Juive, vous recevrez une attestation CERFA qui vous permettra de déduire 66 Euros du montant de votre impôt. Ainsi votre don ne vous aura coûté que 34 Euros.