Mer Morte : 26 nageurs relient Israël et la Jordanie (17 kms)

Vingt-six nageurs se sont jetés hier dans les eaux saturées de sel de la Mer Morte pour parcourir les 17 kilomètres qui relient les rives jordanienne et israélienne, une initiative visant à sensibiliser sur les problèmes d’assèchement chronique de la mer morte située au point le plus bas de la planète, à 300 mètres en dessous du niveau des autres mers.

mer-morte

publicitÉ


Les nageurs ont parcouru la distance en sept heures avec les fameux masques Décathlon qui englobent la tête entière à l’instar d’un scaphandre. L’eau étant 10 fois plus salée qu’en Méditerranée le contact s’avère dangereux pour toutes les muqueuses.

Il est donc très difficile d’y nager comme le souligne Samuel Moran, un Espagnol âgé de 40 ans qui a déclaré : « Le plus dur, c’était le soleil et la sensation de sel sur la peau …tu brûles tout le temps ».

« Quelques gouttes d’eau dans les yeux suffisent à brûler comme de l’acide, et si vous ingérez de l’eau, par le nez ou la bouche, cela peut être mortel », explique aussi la nageuse néo-zélandaise Kim Chambers, habituée des nages extrêmes.

L’initiative visait à sensibiliser l’opinion publique pour sauver la Mer Morte , dont le niveau diminue à un rythme inquiétant d’un mètre chaque année. Depuis les années 1960, son niveau a baissé de 40 mètres. Selon les experts, la mer Morte pourrait être totalement asséchée d’ici 2050 si rien n’est fait. Mais heureusement un projet commun entre Israël et la Jordanie est à l’étude pour acheminer de l’eau depuis la mer Rouge en construisant une station de pompage et un oléoduc.

Source : http://www.tel-avivre.com

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans environnement
Un commentaire pour “Mer Morte : 26 nageurs relient Israël et la Jordanie (17 kms)
  1. julius dit :

    Ne seraient-ils pas allés plus vite tout simplement en marchant sur l’eau, au lieu d’essayer de nager ? Ah oui, j’oubliais, ça s’est déjà fait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter