Tunisie : Pourquoi la Maison de culture Habiba Msika à Testour a-t-elle été rebaptisée?

Persécutés par Isabelle la Catholique et Ferdinand d’Aragon au 15ème siècle, juifs espagnols et maures n’avaient eu d’autres choix que de se réfugier en Afrique du Nord pour échapper aux tribunaux de l’inquisition ou carrément expulsés. Le texte qui approuve leur expulsion serait justifié par «la mauvaise influence des juifs sur les nouveaux chrétiens».

L’une des villes tunisiennes où juifs et maures se sont installés amenant avec eux la culture, les arts et la civilisation andalouse est Testour où cette cohabitation pacifique entre deux communautés de confessions différentes ne fut jamais perturbée jusqu’à la création de l’Etat d’Israël et l’occupation de la Palestine.

Les juifs tunisiens (Tunes) ont toujours été une partie intégrante de l’histoire millénaire de la Tunisie et leurs contributions aux arts et à la culture n’a d’égale que la dynamique économique qui les distinguait depuis des siècles et surtout dans le commerce….

L’une des figures artistiques juives les plus connues est Habiba Msika, et ce pour nombre de raisons. Cette artiste accomplie originaire de la ville de Testour, qui devint un sex-symbol au début du 20ème siècle animant des soirées dédiées aux jeunes tunisiens issus de la bourgeoisie, fut la maîtresse du prince Foued d’Egypte et connut Pablo Picasso et Coco Chanel qui avait parlé d’elle en ces termes: «Habiba est un tempérament de feu sous ses grâces d’orientale. Elle imposera Paris en Afrique du Nord».

Cette artiste talentueuse, brillante comédienne, a été brûlée vive à l’âge de 27 ans par son amant Eliahou Mimouni qu’elle avait décidé de quitter. Destin tragique pour une femme qui était promue à un brillant avenir dans le monde du théâtre et du chant.

En hommage à la grande artiste que fut Habiba Msika, une maison de culture à Testour a porté son nom pendant des années, si ce n’est que l’on vient tout récemment de découvrir qu’on vient de le remplacer par celui du saint «Ibrahim Riahi». Qui en a pris la décision et pour quelle raison? Des questions qui méritent réponses.

Dans l’attente, ci-après le témoignage touchant de Amina. F, native de Testour et qui a été ébahie de découvrir le nom de Ibrahim Riahi en lieu et place de celui de Habiba Msika.

«De quel droit a-t-on changé le nom de la “Maison de la culture Habiba Msika“ à Testour en la “Maison de la culture Ibrahim Riahi“? En faisant un tour à la médina de Testour pour filmer le teasing d’un événement qui se tiendra là-bas le 29 octobre prochain, j’ai été étonnée de trouver que la maison de la culture Habiba Msika est devenue la maison de culture Ibrahim Riahi. Choquée par cette découverte j’ai même douté de moi-même, moi qui suis originaire de la ville et qui avais passé mon enfance à arpenter les ruelles de cette médina mauresque bercée par l’histoire des Andalous musulmans et juifs chassés d’Espagne pour construire ce qui est aujourd’hui ma fierté.

Je rappelle : La Maison de la culture a toujours été au nom de Habiba Msika et elle est située dans sa célèbre maison (1903-1930) où ses photos et ses affaires sont exposées. La maison a été construite par Liahoo Ben David Mimouni pour sa bien-aimée Habiba Msika est l’exemple même de la femme libre et maîtresse de son destin, cantatrice charismatique et actrice audacieuse. Au début du 20ème siècle, Msika représentait un véritable phénomène de société. A noter que Ibrahim Riahi, né en 1766 à Testour et décédé le 7 août 1850 à Tunis, est un ambassadeur, théologien et saint tunisien et n’a aucun lien avec ce lieu».

Qu’est-ce qui a justifié ce soudain changement d’appellation d’une maison qui plus est appartenait à la défunte?

Les autorités locales et culturelles devraient nous donner des raisons convaincantes sinon cela risque d’être très mal interprété.

A bon entendeur…

Source directinfo

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans communauté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO