« Une histoire d’amour et de ténèbres » : Natalie Portman à Cannes

Natalie Portman en réalisatrice à Cannes

avec un film qui fait écho à son histoire

Natalie Portman, qui présente vendredi à Cannes son premier film « Une Histoire d’amour et de ténèbres », oeuvre qui fait écho à sa propre histoire, a débuté sa carrière à 11 ans avant de devenir une star mondiale avec « Star Wars » et « Black Swan ».

Tiré du livre éponyme de l’Israélien Amos Oz, qui raconte l’histoire de sa famille, des juifs d’Europe de l’Est partis pour la Palestine, le film s’attache à la figure de la mère de l’écrivain, incarnée par Natalie Portman.

 Auteur / Source / Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Auteur / Source / Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Il a été tourné à Jérusalem, ville natale de l’actrice qu’elle a quittée à l’âge de 3 ans pour partir vivre aux Etats-Unis.

L’idée de le réaliser lui est venue il y a dix ans, dans la foulée du tournage de « Free Zone », de l’Israélien Amos Gita, où elle tient le rôle principal.

« A la fin du tournage, j’ai organisé une fête pendant laquelle Rivka, mon épouse, a offert le livre d’Amos Oz à Nathalie Portman », raconte le cinéaste dans un entretien à L’Express.

L’actrice a alors 25 ans, elle est une star planétaire depuis 1999 et son rôle de Padmé Amidala dans « Star Wars, épisode I: La Menace fantôme ». Sa notoriété ne l’a toutefois pas empêchée de poursuivre de brillantes études, récompensées par un diplôme à Harvard. Elle a aussi séjourné un semestre à l’Université hébraïque de Jérusalem pour apprendre l’hébreu et l’arabe.

Née le 9 juin 1981 à Jérusalem d’un père médecin israélien et d’une mère artiste américaine, elle s’est installée avec ses parents dans le Connecticut, près de New York, à l’âge de trois ans.
Mais elle est toujours restée proche de ses racines israéliennes. Ses arrière-grands-parents paternels sont morts à Auschwitz.

ELLE A DÉBUTÉ À L’ECRAN À 11 ANS

Sa carrière d’actrice a débuté à l’écran alors qu’elle n’a que 11 ans dans le film de Luc Besson, « Léon » où elle donnait la réplique à Jean Reno.

Brune menue au visage délicat, elle a refusé très tôt de se laisser enfermer dans un personnage de sex-symbol ou de nymphe: elle n’a pas voulu du rôle principal d’un remake de « Lolita » en 1997 parce que c’était « glauque », et celui de « Roméo et Juliette » parce qu’elle estimait la différence d’âge trop importante avec Leonardo DiCaprio.

Elle a également voulu snober « Ma mère, moi et ma mère » avec Susan Sarandon à cause d’une scène nue, avant que Sarandon demande à ce que la scène soit supprimée pour que la jeune actrice accepte finalement le rôle.

« Je chéris ma vie privée et ma sécurité bien plus que le fait de décrocher des rôles en montrant mes seins sur des magazines ou d’être un sex-symbol dans des films », avait-elle affirmé en 2000 dans une interview.

Après « Léon », elle a enchaîné des films avec les plus grands réalisateurs et acteurs: « Heat » de Michael Mann, avec Al Pacino, « Tout le monde dit I love you » de Woody Allen, avec Julia Roberts et Goldie Hawn (1996). Elle a aussi joué dans « Le Journal d’Anne Frank » sur les planches à New York.
C’est en interprétant la reine Amidala dans les épisodes I à III de la saga « Star Wars » (1999, 2002 et 2005), sous la direction de George Lucas, que sa renommée a pris un tour planétaire.

Elle a décroché l’Oscar de la meilleure actrice et le Golden Globe équivalent grâce à son rôle de danseuse schizophrène dans le thriller psychologique « Black Swan » (2011).

C’est à l’occasion de ce tournage qu’elle rencontre le danseur français Benjamin Millepied, consultant chorégraphe sur le film, qu’elle épousera en août 2012.

Le couple a eu un petit garçon prénommé Aleph, première lettre de l’alphabet hébreu, et vit depuis octobre 2014 à Paris où Benjamin Millepied a été nommé directeur de la danse à l’Opéra.

Dans une récente interview au « Hollywood Reporter » début mai, l’actrice s’est dite « nerveuse » en tant que juive à Paris, tout en précisant qu’elle se sentirait « nerveuse d’être un homme noir » aux États-Unis.

avec AFP

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter
Droits d’auteur des photographies
Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d’utiliser cette photo. Écrivez nous ici
Montgeron
KLARSFELD
Auvergne
Les Lilas
Kavod
Montrouge
Opej
Enghien-les-Bains
MJLF