Dalida, portrait intime par la réalisatrice Lisa Azuelos

Lisa Azuelos, réalisatrice, et Sveva Alviti, comédienne, évoquent leur travail, leurs recherches et certains de leurs choix pour ce film dont la sortie est prévue le 11 janvier prochain.affiche-dalida

Lisa Azuelos est surprenante. Elle est souvent là où on ne s’y attend pas. Partie pour devenir analyste financière, celle qui a grandi dans un pensionnat en Suisse, puis chez une femme à la campagne, loin de sa mère, a finalement choisi le cinéma. Un peu devant la caméra, beaucoup derrière.

« Dalida », un biopic très attendu

La vie de Lisa Azuelos est dans ses films, et ses films sont sa vie. Il y a la communauté juive séfarade de Paris dans « Comme t’y es belle », une histoire d’amour dans « Une rencontre », des ados dans « LOL »…dalida

publicitÉ

La réalisatrice revient aujourd’hui avec un biopic très attendu sur l’icône des années 70, Dalida. Une figure à travers laquelle Lisa Azuelos peut parler des archétypes masculins: le harceleur, le Pygmalion ou encore le frère, mais grâce à laquelle elle peut aussi évoquer sa mère. Un film qui retrace la vie de la chanteuse, de sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, dans un portrait intime d’une femme moderne à une époque qui l’était moins.

Source rts

Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , ,
Publié dans cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WPNewsman