Cannes sans Weinstein, par Sarah Cattan

Ces derniers temps je me disais que décidément c’était compliqué d’être une  Juive. Un peu comme toi, Cyril Bennasar, tu l’écrivis  dans Causeur, moi la Juive amateur, ne voilà -t-il pas que je me découvrais, comme Toi, devenue  Juive susceptible.

Pour tout arranger, moi qui, en week-end à Porto Vecchio, coupe tout, réseaux sociaux et portable, qui me préserve des News, tu m’connais. Evidemment je m’ suis dit : Non.  Pas Le Festival
Non pas ça

Truc pour Bobos ? Paillettes à gogo ? Tout ce que tu voudras: je m’en fous: j’aime troooop le cinéma

publicitÉ


Alors tout attendra La cérémonie de clôture J’la regarderai
Quel court métrage?
Quel film ?

Même si mes coups de cœur sont pas toujours primés. Rappelle-toi. La Séparation. In the Mood for love. Quand Cannes ne prima pas Wong Kar-wai. Ashgar Farhadi

Oui mais.
Tant de sublimes découvertes.
Et puis Toi, ma snob, qui me dis Viens ! On  va regarder les robes. Et puis aussi dire du mal des liftings pas top.

Cannes donc.
Alors ce soir
Quitter la douceur de Santa Giulia
Laisser un temps l’actu
Me voilà
Un peu lointaine
Un peu distante.

C’est Cannes

Sauf que voilà.

Il y a Elle. Qui ose dire que jamais plus ce ne sera comme avant : En 1997, j’ai été violée par Harvey Weinstein, ici à Cannes, commence celle qui est officiellement là pour annoncer la Palme d’or féminine. Je souhaite prédire quelque chose: il ne sera jamais plus le bienvenu ici, poursuit-elle, rappelant qu’elle avait alors 21 ans et que ce festival était alors la chasse gardée du magnat de Hollywood.

Asia Argento l’a redit
Désormais ce sera Cannes Après Weinstein
Ce sera Cannes après metoo
Et même peut-être que ce sera Cannes marqué par #OscarsSoWhite

Je détestais Balance ton porc
Je détestais La formule
Je m’disais: Mais quoi. Pourquoi diable sont-elles montées dans ces chambres

Ce soir je leur dis:

Bravo
Pour avoir parlé
Pour avoir dénoncé
Something has changed
Désormais Il y aura du cinéma
Il y aura de beaux films

Il n’y aura plus de Weinstein.
Il y aura du respect
Il y aura de la séduction
Il y aura de l’amour

Et définitivement, à jamais, quand une femme dira  « non »,  eh bien, « ce sera non »

Sarah Cattan

Le discours d’Asia Argento

En 1997 j’ai été violée par Harvey Weinstein ici à Cannes. J’avais 21 ans. Ce festival était son terrain de chasse. Je souhaite prédire quelque chose : Harvey Weinstein ne sera jamais plus le bienvenu ici .

Toute une communauté lui a tourné le dos, même ceux qui n’ont jamais dénoncé ses faits. Et parmi vous, dans le public il y a ceux que l’on devrait pointer du doigt à cause de leur comportement envers les femmes, un comportement indigne de cette industrie, de n’importe quelle industrie. Vous savez qui vous êtes. Plus important encore, nous, nous savons qui vous êtes .

Et nous n’allons pas vous permettre de vivre dans l’impunité .

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter