Un petit tour du côté des antisémites conspirationnistes français, par François Heilbronn

Cela faisait longtemps, bien trop longtemps que je n’étais pas allé sur le site « Egalité et Réconciliation » du nazi français, Alain Soral. Et pour fêter dignement ses dix ans de haine pathologique contre les Juifs, je m’y suis rendu.

photo : Wikimedia Commons.

Allez y, faîtes comme plus d’un million de français chaque mois, allez vous plonger dans cette littérature érudite, argumentée qui vous permettra de découvrir des horizons que vous ne connaissez pas ou de vous replonger dans la grande bibliographie de l’antisémitisme occidental.

Il faut toujours connaître l’ennemi pour mieux le combattre. Permettez moi donc de partager avec vous les écrits d’un vrai érudit de l’antisémitisme pathologique, un certain Youssef Hindi qui le 18 juillet a publié sur E&R un article passionnant :

« La République et la Kabbale, une histoire occultée »

Permettez-moi de ne pas vous le citer en entier, car cela commence en 1791 et puise aux meilleures sources de Maurras à  Drumont.

Je ne vous citerai que la fin, où vous retrouvez les accents de Brasillach ou de Rebatet pour décrire l’élection d’Emmanuel Macron.

Lisez Youssef Hindi :

« La mission de Macron : sauver la République pour maintenir sur la France l’emprise de la banque

Pour faire gagner le candidat de Rothschild – qui n’avait aucun programme si ce n’est la dissolution de la France –, que restait-il à l’oligarchie comme carte à jouer en dehors de la lutte contre : le « fascisme », « les heures les plus sombres », « le retour de Vichy et la résurrection du Maréchal Pétain » et la « réouverture » des chambre à gaz ?

J’ai mis, plus haut, en évidence qu’historiquement, la République est, depuis l’origine, organiquement liée aux milieux financiers juifs et à la kabbale. Et c’est d’ailleurs la corruption sous la IIIe République, fruit de la collusion du milieu politique et de celui de la finance, qui a entraîné un pourrissement du régime et une déligitimation du pouvoir.

L’oligarchie a fabriqué, en un peu plus d’un an, un candidat dont le rôle est de sauver le régime et tous ceux qui prospèrent grâce à lui. C’est ce qui explique notamment le ralliement de tous les carbonisés de la vie politique française, mais aussi le soutien que lui a apporté le grand rabbin de France Haïm Korsia…

Par le maintien de la République, c’est aussi l’emprise de la finance sur l’État qui est maintenu. Et ce n’est pas une nouveauté ; en 1850, Karl Marx décrivait le système par lequel la banque rançonne l’État avec la dette. Système qui s’amplifiera sous la présidence de Macron, en faisant culpabiliser les Français avec une dette qu’ils auraient contractée et qu’ils doivent, d’après une « morale » diabolique, rembourser, tout en acceptant de perdre leurs emplois et de voir leurs salaires compressés. En somme, accepter d’être réduit à l’esclavage par le monde de la finance que le père de Macron, François Hollande, avait promis de combattre et que Jacques Attali a fait entrer à l’Élysée (en la personne d’Emmanuel Macron de Rothschild) durant le mandat de Hollande…

C’est le même Karl Marx, lui-même d’origine juive, qui écrivait dans La question juive (en 1843) ces lignes qui confirment le témoignage d’Anacharsis Cloots quant à l’influence qu’exerçaient les riches juifs en Europe :

« En théorie, le juif est privé des droits politiques alors qu’en pratique il dispose d’une puissance énorme et exerce en gros son influence politique diminuée en détail. La contradiction qui existe entre la puissance politique réelle du Juif et ses droits politiques, c’est la contradiction entre la politique et la puissance de l’argent. La politique est théoriquement au-dessus de la puissance de l’argent, mais pratiquement elle en est devenue la prisonnière… Le Juif par exemple, qui est simplement toléré à Vienne, détermine, par sa puissance financière, le destin de tout l’empire. Le Juif, qui dans les moindres petits États allemands, peut être sans droits, décide du destin de l’Europe. »

Il est clair qu’Emmanuel Macron, soutenu par Jacques Attali, Alain Minc, Bernard-Henri Lévy, le Grand Rabbin de France, Rothschild et Goldman Sachs, est le candidat de cette oligarchie financière juive.

Maintenir la France sous l’emprise de la finance et de la République par la stratégie du Choc

Marine Le Pen a vu les organisations juives, à commencer par le CRIF , mais aussi l’État d’Israël s’opposer à elle durant l’élection présidentielle. Il y a là déjà un enseignement à tirer pour le camp dit « national » : s’aplatir devant les instances supposées représenter la communauté juive ne lui aura apporté aucun bénéfice, ni politique, ni électoral, ni moral, bien au contraire. Ceux-là même qui exigeaient de Marine Le Pen qu’elle se soumette, sont les premiers à avoir appelé à faire barrage contre elle.

Prenons, pour illustrer notre propos, l’un des principaux représentants de l’intelligentsia juive de France, Alain Finkielkraut. Avant le premier tour de l’élection présidentielle, lors d’une émission de RCJ (média du Fonds social juif unifié), le 16 avril 2017, prenant la défense de Marine Le Pen sur la polémique autour de sa déclaration sur la Rafle du Vel’ d’Hiv’, il expliquait que « le problème de Marine Le Pen n’est pas son pétainisme mais son poutinisme » .

Il faut donc comprendre par là que l’une des priorités pour les élites juives sionistes est d’empêcher la France de s’émanciper de l’emprise américaine et israélienne en nouant une alliance stratégique avec la Russie et les autres puissances eurasiatiques, dont est l’Iran. »

Fin de citation

J’arrêterai là mes citations de ce brûlot antisémite d’un autre âge.
Vous pouvez lire tout l’article au lien ci-dessous :

https://www.egaliteetreconciliation.fr/La-Republique-et-la-Kabbale-une-histoire-occultee-46762.html

Comment accepter que ce site d’appel constant à la haine des Juifs puisse encore, malgré les lois fermes en vigueur, continue de diffuser son venin ?

ET APRES LE MINISTRE DE L’INTERIEUR S’ETONNE QUE LE MONUMENT A LA MEMOIRE DES ENFANTS JUIFS D’IZIEU AIT PU ETRE PROFANE.

Cessons l’hypocrisie, fermons tous ces sites, racistes et antisémites devenus si influents en France.

François Heilbronn

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , ,
Publié dans antisémitisme
6 commentaires pour “Un petit tour du côté des antisémites conspirationnistes français, par François Heilbronn
  1. amouyal dit :

    CHER mr Heilbronn, regardez France 2 , lisez la doxa officielle du quai d’Orsay , c ‘est a dire 95% de la presse française infeodée a travers la propagande de l’afp , et vous aurez une idée claire des raisons pour lesquelles Dieudonné beneficie d’autant de mansuetude et de protection en republique franco islamique

  2. Jg dit :

    Arretez de rever ou de vous plaindre ! Ce n est que le debut @

  3. elissseievna dit :

    Soral est suivi par pas mal de personnes. Il faut comprendre comment il les convainct et lui répondre. Il joue énormément sur les tares de certaines célébrités juives. Il serait peut etre bon de ne pas les soutenir autant, ce qui est difficile car les manipulateurs sont séducteurs. Mais tout de même, les soutenir par quasi réflexion grégaire c’est tomber dans le piège.
    En gros son truc c’est d’exciter les gens en leur balançant un shéma simple où il suffit de détruire des grands méchants pour accéder à l’avenir radieux, et ou on fait partie de l’élite en somme si on a compris qui étaient ces grands méchants ( comprenez « l’oligarchie talmudique », c’est à dire un petit noyau de juifs transgénérationnels tenant le monde ).
    Son truc n’a rien de caractéristique de la droite : à gauche, il y a des maîtres dans cet art là, qui se font passer pour des petits saints, alors qu’ils sont tout aussi répugnants et avec des appuis plus solides que lui.
    Je veux parler de ceux qui a gauche excitent la population en résumant la politique et le militantisme à une « chasse aux méchants », excitant tous les mauvais et bas sentiments de haine, la jouissance de faire peur, de frapper, de menacer. DES CONDUITES DE PORCS. Dont trop de juifs se rendent coupables ou complices, je veux dire trop à mon gout, proportionnellement je n’en vois pas plus que dans d’autres « communautés », je prefererais n’en voir aucun dans cette fange là.
    Personnellement j’ai beaucoup plus peur des petites phrases que je trouve antisemites de Mélenchon que de Soral, car l’un est sénateur, et l’autre hystrion.
    Les deux usent du même arguments remarquez bien : ils sont des réconciliateurs, des pères la pudeur : pas un mot contre l’islam, et vouent aux gémonies, qui ? devenez : les fauteurs de division, ceux qui osent parler d’antisemitisme islamique …
    Le message à l’égard des musulmans est pourtant clair : le coran a raison, les juifs sont des fauteurs de trouble. Et je ne peux pas croire que des gens cultivés comme eux ignorent ce passage du coran.
    Bref, Si on ajoute les soral et les méluch, ça fait peur.

  4. Vive la Palestine dit :

    François Heilbronn
    Tu n’écris que de la merde tu ne convainc personne. Allez plutôt réfuter les écrits de Youssef Hindi si vous en êtes capable. Il n’y a que des faits objectivement démontrés

  5. David dit :

    Et quand on pense qu’il y a toujours des tas de « soraliens » et autres racistes et antisémites d’un autre temps au Front National ou autour du parti … Chatillon le grand ami et conseiller de l’ ombre de Marine Le Pen est un proche de Soral …
    De telles attaques antisémites venant de gens ennemis de Macron et favorables au FN doivent d’autant plus nous rappeler que, malgré tous ses défauts dont sa mollesse insupportable sur l’islamisme (il faut qu’on travaille à le réveiller là dessus), notre président Macron est un ami des Juifs de France et d’Israël et que nos pires détracteurs ne sont pas de ce côté là mais bien du côté de l’extrême droite, bien que celle-ci soit aujourd’hui éclipsée par la violence barbare des islamistes.
    Je ne pense pas que Meyer Habib, par exemple, dont on connaît l’expérience, serait si amical avec Macron dans le cas contraire…

  6. Syldartha dit :

    Cette réaction commence immédiatement par un point Godwin, et ne cherche pas à réfuter de façon académique et dépassionnée les arguments tenus dans l’article incriminé.

    C’est donc un hommage du vice à la vertu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO


Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.