Les propos révisionnistes de Marine Le Pen sur le Vel d’Hiv

Lors de son passage au Grand Jury de RTL, Marine le Pen a déclaré que la France n’était « pas responsable » de la rafle du Vel d’Hiv en 1942.marine_le_pen

La candidate du Front national a jugé, dimanche lors de l’émission le Grand jury RTL-LCI-Le Figaro, que la France n’était « pas responsable » de la rafle du Vel d’Hiv en 1942 à Paris, rejetant cette responsabilité sur un nébuleux élément qui serait le gouvernement de Vichy, mais ne serait pas la France.

publicitÉ


Très rapidement le CRIF a dénoncé ces propos : « Par ces propos, Marine Le Pen s’inscrit dans la tradition vichyste et collaborationniste de son père »

« Le Crif dénonce des propos révisionnistes qui dévoilent le véritable visage du Front national », explique le communiqué. Le Crif juge que ces déclarations sont « une insulte à la France, qui s’est honorée en 1995 à reconnaître sa responsabilité dans la déportation des juifs de France et faire face à son histoire, sans mémoire sélective ».

Ce matin Yonathan Arfi, vice-président du CRIF invité de Thomas Sotto sur Europe 1, et maintenait fermement cette position : propos négationnistes d’un parti à tradition antisémite.

Jacques Chirac avait reconnu, en juillet 1995, la responsabilité de la France au cours de la rafle du Vel d’Hiv où plus de 13 000 juifs avaient été arrêtés. Marine Le Pen a expliqué « que de manière générale, plus généralement d’ailleurs, s’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque, ce n’est pas la France ».

Les réactions à ces propos ont été nombreuses et une tendance générale en ressortait : « tel père, telle fille ». En niant la responsabilité de la France, de l’état Français, Marine Le Pen s’inscrit dans la continuité sur le sujet de la Shoah par rapport à son père. Le langage est moins violent, plus policé, mais le fond reste le même.

Et tout est dit dans ce tweet : surtout surtout, bouchons nous les oreilles et fermons les yeux, la France n’est pas et n’a jamais été antisémite, et tous ceux qui en parlent sont juste des , oh zut, la seule expression que je trouve est « fouteurs de m….. », vous m’excuserez, j’espère.

Line Tubiana

Tagués avec : , ,
Publié dans antisémitisme
8 commentaires pour “Les propos révisionnistes de Marine Le Pen sur le Vel d’Hiv
  1. CURTIS dit :

    Après une lutte intestine contre son père afin de redorer le blason du FN pour le rendre fréquentable.

    Marine lE PEN tient des propos dans la pure tradition familliale, en effet, si le gouvernement français du Maréchal PETAIN (VICHY du 10 juillet 1940 au 20 aoùt 1944) responsable de la sinistre Rafle du Vélodrome d’Hiver (16 et 17 juillet 1942) et autres exactions, aidé par ses fidèles collaborationnistes,
    quel autre pays que la FRANCE dirgeait-il???

    Mme LE PEN refuse et nie l’Histoire de FRANCE dans sa totalité.

    Mme LE PEN ne peut être canditate aux élections présidentielles.

    • André Mamou dit :

      Les allemands ont demandé au Gouvernement de Vichy de prendre des mesures contre les Juifs. Vichy a obéi au delà des souhaits de l’occupant . La rafle du Vél’d’ Hiv a été faite sans l’intervention d’un seul soldat allemand ! La police et la préfecture ont préféré déshonorer la France plutôt que de refuser et de laisser l’occupant faire sa sale besogne de rafle, déportation et assassinat. Les nazis étaient ravis.

      • OLIVIER COMTE dit :

        André Mamou a raison d’écrire que la France a été déshonorée par le gouvernement de fait de Vichy. La politique antisémite criminelle de Vichy a précédé les exigences nazies qui ne pouvaient s’appuyer sur les termes de l’Armistice. Cet Armistice, qui était une trahison, a précédé et fondé le pouvoir de Vichy qui était une trahison par nature. Cette trahison et ces crimes furent également la responsabilité de nombreux Français. Cette responsabilité fonde le devoir particulier de protection des juifs que nous avons tous et qui est le devoir de la République.

        La France n’est pas engagée par les propos politiciens du président Chirac, ou les propos irresponsables du premier ministre Valls. La France n’était pas à Vichy. La République n’était pas à Vichy. C’est la position du gaullisme, et la position historique du gouvernement du tripartisme. C’est ma position et la position de tous ceux qui croient encore à la France. Cette position n’est pas compromise par les déclarations de Marine le Pen qui ne fait que reprendre la position gaulliste. Le CRIF, qui doit avoir une posture diplomatique, s’est transformé en organisation politicienne qui pratique une dangereuse fuite en avant dans la dénonciation d’un antisémitisme qui corromprait des parties de pus en plus grandes de la France.

        Cette démagogie infantile doit prendre fin. Ces déclarations extravagantes,dans leur extrémisme, doivent prendre fin.
        Le Front National ne peut être assez stupide pour soutenir le négationnisme en période électorale. Si il était coupable, sa dissolution s’imposerait. Seuls les islamistes et quelques ordures soutiennent le négationnisme, un maigre bilan électoral.
        Le CRIF doit renoncer à cette politique de dénonciation de tous ceux qui ne pratiquent pas une apparence de soumission face à lui, servilité publique qui ne fait que servir la croyance malsaine à un lobby juif.

        Notre pays connaît un plus grand danger que celui du terrorisme: le danger de la subversion islamiste. Face à cette entreprise de décomposition de la République, qui se fonde sur une prétendue « islamophobie », l’union nationale est nécessaire. Le CRIF, et les nombreux bavards habituels, desservent cette union. Les Français juifs doivent réagir contre la tentation fétide du: « tous antisémites! »

  2. josaphat dit :

    LE MEPRIS AU SERVICE DE LA MEPRISE.
    Quoi de plus simple pour réécrire l’histoire ou la falsifier que de la segmenter.
    L’extraction d’une séquence permet une relecture malhonnête car uniquement juridique entre ceux qui sont responsables et ceux qui ne le seraient pas.
    C’est une négation de toute construction historique qui détermine après étude que la France est responsable de la rafle du VEL D’HIV.
    Si Marine Le Pen était cacique dans les années 1920-1930 et qu’elle avait commenté ainsi l’affaire Dreyfus, elle aurait une place de déshonneur dans les ouvrages d’historiens d’aujourd’hui pour avoir contribué au long cheminement qui conduit à l’enfer du VEL D’HIV.

  3. BERNARD-PIERRE dit :

    Polémique idiote, et que vient faire le révisionnisme ici ? Moi je pense à Max Guedj, Français Juif de Tunisie; un as de l’aviation pendant la seconde GM.Pilote de chasseurs-bombardiers bimoteur , il est mort ,en 44 je crois, à la tête de son escadrille ( escadrille Britannique !)en attaquant des navires Allemands en Norvège.Lui aussi était  » la France « . Fait-il partie de la France « coupable « ? -Et puis raisonnons par l’absurde : faut-il demander à « l’Italie » des excuses pour les innombrables morts de la guerre des Gaules ( en -52 ), et pour les morts Juifs lors de la prise de Jérusalem et de Massada ?-Précisions : je ne suis pas juif

  4. Sarah dit :

    Le Point.fr
    Le Pen et le Vél d’hiv : la condamnation d’Israël
    Pour l’État hébreu, les propos de la candidate du Front national sur la rafle des juifs en 1942 sont « contraire à la vérité historique.
    Marine Le Pen a estimé que la France n’était pas responsable de la rafle du Vél d’hiv en 1942. Marine Le Pen a estimé que la France n’était pas responsable de la rafle du Vél d’hiv en 1942. © AFP
    Israël a vivement réagi aux propos de Marine Le Pen, qui a affirmé que la France n’était pas responsable de la rafle du Vél d’hiv, arrestation massive de juifs en 1942. « Nous condamnons les déclarations faites par Marine Le Pen, selon lesquelles la France n’est pas responsable de la déportation des juifs de son territoire pendant la Shoah, a déclaré Michal Maayan, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères. Cette déclaration est contraire à la vérité historique telle qu’elle a été exprimée par les déclarations des présidents de France, qui ont reconnu la responsabilité de l’État pour le sort des juifs français qui ont péri dans la Shoah. »
    Interrogée dimanche au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, la candidate du Front national a estimé que la France n’avait pas joué un rôle central dans cet épisode de la Seconde Guerre mondiale. « Je pense que la France n’est pas responsable du Vél d’hiv », a-t-elle déclaré sur cette rafle et la décision du président Jacques Chirac de reconnaître en juillet 1995 la responsabilité de la France. « Je pense que, de manière générale, plus généralement d’ailleurs, s’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque, ce n’est pas LA France. Ce n’est pas LA France », a-t-elle insisté.
    La politique officielle israélienne est de n’avoir aucun contact avec le FN accusé d’antisémitisme. Elle avait été réaffirmée fin janvier, à la suite de la visite en Israël du numéro trois du Front national, Nicolas Bay. Plus de 13 000 juifs avaient été arrêtés puis déportés au cours de la rafle du Vél d’hiv à Paris en 1942

  5. OLIVIER COMTE dit :

    J’espère que le communiqué de M. Maayan est cité partiellement.
    L’Etat français fut responsable du sort des juifs français ET des juifs étrangers curieusement oubliés, particulièrement des juifs étrangers de zone non occupée, arrêtés, transportés et livrés aux allemands en zone occupée. Tout cela était préparé par les persécutions anti-juives qui ne troublèrent pas les juristes (livre de Maurice Duverger…) ou la hiérarchie catholique.

    Toutes ces actions d’un gouvernement de fait étaient dépourvues de fondement légal. Elles étaient publiées au Journal Officiel de l’ETAT FRANCAIS, non au JO de la REPUBLIQUE FRANCAISE.
    Le gouvernement et les Israëliens ont malheureusement l’habitude des déclarations françaises anti-Israëliennes. Les Français n’ont rien à faire des déclarations israëliennes anti-Françaises.

  6. Darmon Simon dit :

    C’est bien que Marine Le Pen ait tenu ces propos avant les élections. Comme ça on est vraiment au courant de ce qu’elle pense. Car jusque là on avait l’impression qu’elle avait changé par rapport à son pere, le raciste. Juif français, j’avais l’intention de voter pour elle. Maintenant je suis persuadé de ce qu’elle pense. Au 8 Passage basfroi dans le 11ème arrondissement de Paris, ce sont des agents de police français en uniformes de la police française qui étaient venus arrêter toute le famille Fischel pour les expédier a Drancy et de la a Auschwicz. Et ça ce n’était pas la France ? Marine tu fais semblant d’ignorer l’Histoire de France ! Alors tu le paieras aux prochaines élections.
    Français de toutes confessions, ne votez pas pour le FN quel que soit celui qui est à sa tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter