Ôtez cette mezouzah que je ne saurai voir

Une famille juive a été sommée vendredi par Bergé Immobilier, syndic de l’immeuble où elle habite, de retirer du chambranle de sa porte d’entrée une Mezouzah.

Le syndic prétexte que « aucun objet personnel ne doit être entreposé dans les parties communes ».

Selon vous, les propriétaires de paillassons ont-ils reçu la même lettre ? #Antisémitisme

publicitÉ


By ERETZ Info ©

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , , , , , , ,
Publié dans antisémitisme
9 commentaires pour “Ôtez cette mezouzah que je ne saurai voir
  1. Farhi Paule dit :

    Reponse de la societe : :
    Madame,
    Nous sommes extrêmement surpris de ce courriel.
    Nous sommes gestionnaires et syndic d’une copropriété et notre travail consiste en l’harmonisation des parties communes de l’ensemble immobilier.
    Le 6 juillet 2018, plusieurs courriers ont été envoyés à différents locataires :
    Un courrier pour l’enlèvement d’objets visibles, réception par les locataires le 9 juillet 2018
    Un courrier pour dégradations d’une porte, réception par les locataires le 9 juillet 2018
    Notre mandant nous a demandé d’homogénéiser les parties communes et notamment les portes palières.
    Notre gestionnaire, dans le cadre de sa mission, a répondu aux attentes de son bailleur.
    La méconnaissance de ce symbole et l’importance de sa symbolique pour les locataires que vous soutenez a fait l’objet d’une incompréhension et d’une mauvaise interprétation qui est l’origine d’une vague de haine contre la signataire du courrier et notre société.
    Notre gestionnaire a adressé un courrier ce soir à 21h30 revenant sur la demande et de surcroit formulant des excuses aux locataires. Cependant, ces locataires auraient pu nous contacter directement afin de nous exprimer la raison pour laquelle elles ne voulaient pas déplacer cet objet chargé d’une symbolique particulière que nous ne connaissions pas.
    Au lieu de nous contacter pour nous expliquer leur position que nous aurions compris et accepté, elles ont manifestement diffusé notre courrier à un nombre incalculable de personnes qui signalent publiquement que notre société et son personnel sont antisémites.
    Nous recevons depuis des heures injures y compris des menaces de mort ce qui nous conduit d’ailleurs à déposer plaintes pour ces derniers faits.
    Au-delà du côté outrancier et totalement injuste, ces accusations nous blessent profondément car nous avons pour éthique de respecter la vie privée et les croyances religieuses. Nous avons à cœur de combattre toutes discriminations au quotidien.
    Nous finirons sur ces mots, nous sommes tellement choqués par cette situation que l’équipe au complet est toujours à cette heure mobiliser pour vous répondre.
    L’équipe FONCIERE BERGE IMMOBILIER

    • André Mamou dit :

      Pour parler simple : vous avez fait une belle connerie! Une mezouzah , quelques centimètres , bois ou métal, contenant un petit parchemin avec un texte religieux ( Les Dix Commandements? ) ne gêne en rien, ne dépare en rien. Mais un réflexe de haine antisémite a poussé le signataire de la lettre à écrire son texte ridicule ! Sachez que Tribune Juive a une devise ‘ «  On ne laisse rien passer ! «  votre long, trop long commentaire , vous pouviez le réduire à quelques mors , par exemple » veuillez nous pardonner car nous ne savons pas ce que nous faisons » , paroles christiques.

    • Girsowicz dit :

      Les parties communes sont les parties des bâtiments et des terrains affectées à l’usage ou à l’utilité de tous les copropriétaires ou de plusieurs d’entre eux, qui les possèdent donc en indivision.
      A défaut de clause contraire ou en cas d’ambiguïté du règlement de copropriété, l’article 3 de la loi considère comme parties communes : le sol, les cours, les parcs et jardins, les voies d’accès; le gros œuvre des bâtiments, les éléments d’équipement commun (ascenseur, systèmes de chauffage ou de climatisation, antennes collectives, boîtes aux lettres, interphones, compteurs, etc.), y compris les parties de canalisations qui traversent des locaux privatifs; les coffres, gaines et têtes de cheminées; les locaux des services communs; les passages et corridors.
      La porte palière tire son nom du mot palier, puisqu’elle est généralement destinée à séparer un appartement du reste des parties communes d’un l’immeuble. Les portes palières des appartements, elles sont considérées comme des parties privatives, au même titre d’ailleurs que les volets.
      Le chambranle (et non pas chambrant du verbe chambrer, terme utilisé à tort par madame Fabienne Nourigat signataire du courrier de la Foncière Bergé) faisant partie de la porte palière, entre dans le domaine privatif et à ce titre autorise la pose d’une mezouza.
      Cependant, le règlement de copropriété, pour les mêmes raisons d’esthétique et d’unité, peut imposer des contraintes aux copropriétaires/locataires en ce qui concerne leurs parties privatives. Ainsi, si toutes les portes palières de l’immeuble sont vert foncé, et si le règlement de copropriété impose cette couleur à tous les étages, vous n’aurez pas la possibilité de la modifier, même si votre voisin est d’accord.
      Donc nous éviterons le rose fluo si notre porte est verte afin de respecter l’harmonie des couleurs de l’immeuble. Par contre et sauf comme l’a fait la Foncière Bergé à écrire une contre vérité, à savoir que le chambranle appartient aux parties communes, sous entendant que la mezouza (rappelons que la mezouza est un petit boitier d’un longueur entre 10 et 20 cms) constitue un encombrement notoire, obstacle à la libre circulation dans les couloirs, le courrier de la foncière Bergé est manifestement à caractère vexatoire et discriminatoire.
      Que dit la loi française des mesures discriminatoires
      Comme le précise la loi du 27 mai 2008 : Constitue une discrimination directe la situation dans laquelle, sur le fondement de son origine, de son sexe, de sa situation de famille, …./… de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée…/…constitue une discrimination indirecte une disposition, un critère ou une pratique neutre en apparence, mais susceptible d’entraîner, pour l’un des motifs mentionnés ci-dessus, un désavantage particulier pour des personnes par rapport à d’autres personnes, à moins que cette disposition, ce critère ou cette pratique ne soit objectivement justifié par un but légitime et que les moyens pour réaliser ce but ne soient nécessaires et appropriés.
      Selon les articles 225-1 et 225-2 du Code pénal : Qu’elle intervient dans un domaine visé par la loi : Éducation – Loisirs/sports – Emploi (accès, exercice) – Logement – Biens et services privés – Biens et services publics
      Les discriminations sont punies par la loi de 3 ans d’emprisonnement et 45000 euros d’amende si l’auteur est un particulier, et 225 000 €uros si l’auteur est une personne morale.

      • André Mamou dit :

        Bravo pour ce diagnostic précis et argumenté. Dans cette affaire il n’y a eu que désir de vexer , d’humilier un foyer juif . Les juifs ont l’habitude de rencontrer cette catégorie de petits haineux se dissimulant sous des pseudo réglementations .Tribune Juive ne laisse rien passer et le nom de la Foncière Bergé restera dans les mémoires. Sartre utilisait pour parler des antisémites au petit pied un terme cinglant : les salauds.

  2. scemama-lesselbaum viviane dit :

    Après les Mézouzot qui devront disparaître du paysage immobilier, voilà que l’agence immobilière « Bergé Immobilier » s’apprête à retirer tous les paillassons portant la griffe: Welcome, Bienvenue, qui étaient remis à sa clientèle seront retirés.
    A l’instar du Liban, de la Tunisie, ils leur sera offerts, en échange, des paillassons « décorés » par le drapeau d’Israël…
    Viviane Scemama Lesselbaum

  3. shlemazl dit :

    Trouvé sur https://www.cheela.org

    Conversation 76774 – Mettre la mezouza à l’intérieur par peur?!

    lealea

    Samedi 6 décembre 2014 – 23:00
    Shavoua tov suite à la grave agression de Créteil, je me pose la question concernant la mezouza.
    Conformément à ce qu’il doit être, la mienne est posée sur le linteau externe de la porte.
    Puis je la poser sur le linteau interne soit à l’intérieur de mon appartement et donc non-visible de tous ?
    Je vous précise que je suis une femme vivant seule mais la question peut se poser pour tous. Bien cordialement.

    Rav David Zenou

    Jeudi 15 janvier 2015 – 11:07
    Chalom,
    C’est possible dans votre cas. Il faudra alors faire attention de la mettre derrière les gonds de la porte a moins de 8 cm. On la mettra alors sans bénédiction. (Chouhan Arouh Y.D 289,2. Pithe Shearim page Siman 289 paragraphe 30)

    • YOSSL BEKER dit :

      Vu aujourd’hui sur http://www.israelnationalnews.com un commentaire plein de bon sens :

      « Putting a Mezuzah on your door in France today is an invitation to an anti-semitic attack ,against you and your family , everybody is aware of this situation , the family should move to Israel instead of trying to fight the obvious. »

      Mettre une Mézouza sur votre porte en France aujourd’hui est une invitation à une attaque antisémite, contre vous et votre famille, tout le monde est conscient de cette situation, la famille devrait déménager en Israël au lieu d’essayer de se battre contre une évidence.

  4. Jean-Victor dit :

    Serait-ce paranoïer qu’oser imaginer que ce zélé syndic fut alerté par un voisin « incommodé » ? C’est à peine si j’ose imaginer que cet incommode zélateur… non, ce serait islamophober !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO