L’Allemagne exprime sa honte après des manifestations antisémites

Les autorités allemandes ont réagi immédiatement après les manifestations qui ont eu lieu notamment à Berlin contre la décision de Donald Trump concernant Jérusalem.

« Il faut avoir honte lorsque la haine des Juifs est ainsi affichée »

Le gouvernement allemand a exprimé lundi 11 décembre sa « honte » après des dérapages antisémites et anti-Israéliens lors de manifestations contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

« Des slogans ont été scandés lors de certaines manifestations ce week-end dans des villes allemandes, des drapeaux israéliens ont été brûlés, des insultes honteuses contre l’État d’Israël et les Juifs ont été proférées », a déclaré le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert lors d’un point presse régulier. « Il faut avoir honte lorsque la haine des Juifs est ainsi affichée dans les rues allemandes », a-t-il ajouté.

publicitÉ


La chancelière Angela Merkel a condamné de son côté des « actes de violences graves »« Nous nous opposons à toute forme de xénophobie et d’antisémitisme. Aucune différence d’opinions, y compris sur le statut de Jérusalem, ne peut justifier de telles actions », a-t-elle dit lors d’une conférence de 2 500 manifestants à Berlin

Trois drapeaux israéliens ont été brûlés à Berlin lors de manifestation vendredi 8 décembre au soir devant l’ambassade des États-Unis et dimanche 10 décembre lors d’un rassemblement de protestation contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Dimanche, d’après le journal Bild, 2 500 personnes sont descendues dans les rues de la capitale pour soutenir la Palestine et s’élever contre la décision du président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. La manifestation a eu lieu dans le quartier de Neukolln.

« L’Allemagne est liée de façon particulière à l’État d’Israël »

Berlin n’est « pas d’accord avec la décision du président américain et l’a critiquée », a rappelé Steffen Seibert. L’Allemagne est favorable à l’option des deux États, palestinien et israélien, seule capable selon Berlin de régler la question du statut de Jérusalem.

Mais « l’Allemagne est liée de façon particulière à l’État d’Israël et à toutes les personnes de confession juive », a-t-il insisté, en référence au génocide de 6 millions de Juifs d’Europe commis par le régime nazi lors de la Seconde guerre mondiale.

« Notre liberté d’expression et d’opinion assure à chacun le droit de participer à des manifestations pacifiques. Mais cette liberté ne donne pas le droit à des dérapages antisémites, à la haine ni à la violence », a dit le porte-parole. « Il est important que nous nous opposions de façon déterminée à cela », a-t-il ajouté.

L’affaire a ému la communauté juive du pays. « Il ne peut y avoir aucune tolérance pour l’antisémitisme, quelle que soit sa forme », a déclaré dans un communiqué Josef Schuster, le président du Conseil central des Juifs d’Allemagne. « Des forces radicalisées peuvent se sentir confortées par une mauvaise tolérance ou l’absence d’actes. Cela ne doit pas arriver », a-t-il ajouté.

Source lacroix

Soutenez Tribunejuive.info

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur "Faire un don", et d'avance MERCI à vous.


Powered by WPNewsman

Tagués avec : , , , , , , , ,
Publié dans antisémitisme
3 commentaires pour “L’Allemagne exprime sa honte après des manifestations antisémites
  1. josaphat dit :

    Mais voyons, comme en France, il y aura manipulations et collusions entre l’extrême droite et les immigrés musulmans pour un antisémitisme revitaminé….les démocrates n’auront qu’à faire les effarouchés, impuissants à être fermes et autoritaires….le copier coller d’un pays à l’autre, et cette civilisation amorphe qui ne réagit pas!!!!!!

  2. Jean-V. dit :

    « Il faut avoir honte » La honte ne se décrète ni ne s’impose. Elle est le résultat d’une éducation, d’une culture, d’une ambiance sociétale.
    De ce point de vue, l’État,les gouvernants, les responsables divers peuvent, et de très loin, la ressentir.
    Face à ce ressenti, il n’y a qu’une seule solution : se corriger.
    En auront-ils la volonté ?

  3. gil dit :

    On ne doit pas être surpris de la réactivité de la communauté turque tout principalement ,eu égard à la diatribe d’ERDOGAN ……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by WPNewsman

SOUTENEZ TRIBUNEJUIVE.INFO