Dieudonné : De l’humour au terrorisme, y a qu’un pas, par Sarah Cattan

Celui qui jadis nous fit rire en jouant avec Elie Les Ados donne aujourd’hui des interviews à la télévision iranienne. Là -bas il est chez lui. Il y rencontre le président. Affirme haut et fort sa volonté de convertir les chrétiens à l’islam. Même qu’Y a quelqu’un qui m’a dit qu’il aurait prêté allégeance au Hezbollah. Bref : plus douteux, tu meuuurs.

Screenshot

Celui qu’improprement on appela L’humoriste, puis aussi indûment Le polémiste est-il aujourd’hui infréquentable ? Ne l’aurait-il pas franchi, Dieudonné, ce pas qui l’aurait mené… tout droit de l’apologie du terrorisme à la responsabilité-même. Si tu considères comme moi, Lecteur, que le terroriste n’est pas seulement celui qui lance sa bombe ou dégaine sa kalach, mais aussi le pote du premier. Son confident au point d’en être devenu son double. Je te pose là une question.

Le great job de BTA

Balance ton antisémite, ils se sont intéressés à lui. Ils le suivent à la trace. Ils le lâchent plus : le mec il est cerné grave.

publicitÉ



BTA, ils me parlent du problème sioniste du personnage. LOL. Ils appellent ça un problème. Là où je vois, moi, une obsession. Celle de ce gus pour qui Paris est la capitale des sionistes. Ceux-là-même qu’ils dirigent le monde.

Approche un peu, que j’te raconte, Lecteur. Chuuuut Faut pas qu’on nous entende. Ecoute le comédien: Notre Président. Ouai. Ben il est sioniste. Regarde bien. Tends l’oreille. Ça saute aux yeux, il paraît. Leur shoah. Qu’ils nous gavent avec, les feujs. Les chambres à gaz, qu’ils pleurnichent tous. Et l’autre, là, l’enfoiré de Patrick Bruel. Toujours invité partout. Et même que ça sera comme ça tant qu’ils dirigeront aussi nos médias. Leurs media ! Tous islamophobes. Cette France vendue aux Juifs. Is-la-mo-pho-be ! Qu’elle enseigne à ses enfants comment il faut détester les arabes.

Ça, c’est du Dieudonné. Quasi dans le texte. Le mec, il a un site officiel que tu peux pas le louper : dieudosphere.com Que ça s’appelle. Non on va pas lui faire sa promo : on va juste nous aussi nous intéresser à sa dérive.

Si j’te dis Dieudonné M’Bala M’Bala. Compagnon de route d’Alain Soral. Qui fit monter sur scène Robert Faurisson lors d’un spectacle. Y en a qu’un. Ses spectacles ? L’un après l’autre, au prix de mult acharnement, ils seront interdits. Par ordonnances du Conseil d’État.

Ne le qualifie surtout pas de Militant antisémite. De Représentant du nouvel antisémitisme. Monsieur aime à se définir comme antisioniste et antisystème. Que dis-tu ? Il aurait Un petit faible pour les Juifs? Bon, je te le concède.

Keffieh, bombers, et crânes rasés

As-tu remarqué ? Le gus, malgré les polémiques qui l’entourent, il continue d’être soutenu par un public important, et ils sont nombreux ceux qui s’essayèrent à analyser la composition du dit public. Plus hétéroclite tu peux pas: Une assistance cosmopolite mêlant habitants du quartier et lointains banlieusards, jeunes couples enlacés, Blacks-Blancs-Beurs en survêt, copines sur leur trente et un, retraités en keffieh et crânes rasés en bombers[1].

Pas de skin ou de look crâne rasé. Mais des hommes, seulement un peu plus « bijoutés » que la moyenne – diamant à l’oreille et grosse bague au doigt. Aussi des familles, des femmes de 50 ans, un jeune qui a l’air de sortir de la piscine. Rue 89 juge que le public de Dieudonné réunit des antisémites certainement ; et d’autres qui pensent sincèrement que Dieudonné est le dernier des hommes libres, dans la provocation permanente[2].

Le Monde a comparé ce public à une boîte à crayons de couleurs et l’historien Jean-Paul Gautier, dans La Galaxie Dieudonné, estima que Dieudonné s’adressait notamment aux jeunes de banlieue, souvent issus de l’immigration, peu éduqués et peu insérés socialement, et sensibles à un discours désignant comme boucs émissaires les Juifs qui s’en mettaient plein les poches. Il ajoute, l’historien, que le personnage ratisse plus large en attirant aussi des conspirationnistes, des négationnistes, des personnes ancrées à l’extrême-droite depuis longtemps, ainsi que des fondamentalistes musulmans qui se sont tournés vers lui avec le conflit israélo-palestinien.

En réalité, t’as là-dedans les proches de l’ultragauche altermondialiste, tendance anarchiste. Les militants d’extrême-droite. Et puis aussi les partisans du Boucher de Bagdad et ceux de Mahmoud.  Ahmadinejad, oui.

Moi, je m’souviens juste d’un truc : c’était lors de l’arrestation d’un Salah Abdeslam ou d’un Coulibaly Et comme d’hab, les chaînes en continu interrogeaient la famille. Tu sais bien, ceux-là qui te disent toujours combien l’enfoiré était un gars hyper gentiiiil Pas du tout radicalisé Et tout Et tout.

Et alors ceux-là ils avaient dit : Ben il était si gentil. Nous on sait pas. Ce soir-là on était sortis. On était au spectacle. On était allés voir Dieudonné.

Beurk.

Parce que, Lecteur, Je sais pas Toi, Mais moi j’en ai pas des potes ou des cousins qui y vont, à ces shows tout haineux.

Et je me demandais : Alors ceux-là, ceux de la famille du terroriste et que BFM interrogeait, Ils ont vu lequel, de ces one man show tout pourris ? Avaient-ils réservé leur place pour J’ai fait l’con ? Où étaient ciblés Pygmées, cathos, dirigeants africains corrompus, serial killers, avec une place tooooute particulière pour les Juifs. Tu sais, J’ai fait l’con.  Là où il te parle des rats d’Hollywood, de l’affaire Julien Dray. De ceux qu’il appelle la fine équipe : Entends la LICRA et autre UEJF.

Ou alors ça s’pourrait ils sont allés voir Mahmoud. Au théâtre de la Main d’Or. Mais si Tu sais. Cet hommage à Ahmadinejad. Ce One-man-show encore construit autour de ses thèmes de prédilection : la Shoah, les Juifs, l’esclavagisme et l’Histoire. De laquelle notre homme conteste la version officielle, convoquant Robert Faurisson : Je ne conteste pas la Shoah. Je la trouve mal retranscrite. L’Histoire, c’est pour les cons et c’est un nid à problème.

Mahmoud. Ce spectacle où d’emblée, il annonce à son public s’être converti au judaïsme, la religion du profit. Ce show où il moque Bruel. Mais aussi Arthur. BHL. La clique, quoi.

Comment passer de l’énervement à la déportation

  1. Avec Faurisson et comparses, il demanda l’abrogation de la loi Gayssot.

Il a déjà rencontré le président iranien. Mais également le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, qu’il compare au général de Gaulle de la Palestine, en plus charismatique.

  1. Il réalise un long-métrage : L’Antisémite. Co-produit par une société iranienne. Soral et Faurisson y font des apparitions. Romain Thoral, critique de Première, résume ce film comme l’œuvre terminale d’un type complètement cramé, devenu malade à force de tourner en boucle, tout ça abrité sous du 25ème degré.
  2. Il gagne des procédures contre des mairies qui l’ont empêché de se produire. Mais il sera condamné pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale, rapport à sa chanson Shoananas.
  3. Il donne Foxtrot, spectacle où il revient entre autres sur son litige avec Patrick Timsit qui l’avait traité de nazi: Dans les années 30, t’avais un tas de Timsit qui cassaient les couilles, les gens en ont eu marre. Pour passer de l’énervement à la déportation, il suffit d’avoir pris un petit café serré le matin.

Cette liberté d’expression au nom de laquelle la France va à l’échafaud

Passons sur ses condamnations par le Conseil constitutionnel et ses démêlés avec le fisc. Mult controverses le suivent. De Bruxelles à Montréal.

Arrêtons-nous sur le débat franco-français qui nous rend ridicules de par le monde: T’en as qui défendent mordicus sa liberté d’expression. Que pourtant, même Bedos Il voulait plus voir son nom accolé à celui de l’autre. Mais que Bruno Gaccio, lui, plus démocrate que nous tous, il accepta l’idée de Robert Ménard, et il le fit, ce livre d’entretiens : Peut-on tout dire ? Parce que Pour Bruno Gaccio, Dieudonné était rien qu’un gros taquin.

Beurk Bruno Gaccio que jadis j’aimais bien. Yassine Belattar ? Il lui trouve un talent monstre, au gros taquin. Tu m’étonnes.

D’autres, tel Bertrand Beyern, président du jury du Prix de l’Humour noir, ils t’expliquèrent qu’avec l’humour noir, on était sur le fil, toujours sur un fil. Et que Dieudonné, ben il était tombé du fil. D’autres encore te parlent de son humour gras.

Moi, je dis juste : quel foutage de gueule que de le considérer comme un humoriste. De lui conférer de facto une sorte d’immunité. Valls, lui, sera de ceux qui le lui contesteront, ce statut-là. A celui qu’est rien qu’un militant politique. 

La quenelle d’un petit militant politique

Tous ses potes, ils l’ont adopté, ce signe de ralliement qu’est devenu le geste de la quenelle. Comparé à une variante de bras d’honneur, à un salut nazi inversé ou à une allusion au fist-fucking. Sa signification étant de sodomiser symboliquement quelqu’un.

La quenelle, il ira jusqu’à l’utiliser sur les affiches de sa liste antisioniste. Regarde : T’as des pro des réseaux sociaux, ils ont validé le fait que le mot clé Juif, sur les dits réseaux, était associé trois fois plus au mot clé quenelle qu’à des mots clés pourtant plus larges comme système ou sioniste.

La quenelle, elle devient un jeu. Un marqueur. T’es fan de Dieudonné ? Tu fais la quenelle. Si possible discretos, mais lors d’un live, sur un plateau télé. Le grand chef, il décerne bientôt des Quenelles d’or à des personnalités s’étant opposées à Israël, au sionisme, ou au système.

T’as c eux qui prétendirent s’être faits piéger : tant pis pour Tony Parker ou Yannick Noah, contraints ensuite à s’excuser : ils savaient pas. Tant pis pour les deux militaires français photographiés en train de faire ce geste devant une synagogue, pour Soral et sa quenelle devant le mémorial de la Shoah de Berlin, pour Anelka illustrant ainsi sa joie après un but, tant pis pour le dessinateur Joe le Corbeau mettant en ligne sur son site la photo d’un homme faisant une quenelle devant l’école juive Ozar Hatorah de Toulouse: Tant pis : Tous sanctionnés.

Quenelle est déposée à l’INPI

Vous le croiriez pas ? Quenelle est déposée à l’INPI. Soral est pas content, et Meyer Habib promet de préparer une proposition de loi pour pénaliser ce salut nazi et antisémite.

Allez, souris, Lecteur: L’OMM, Organisation météorologique mondiale, a modifié au dernier moment la liste des noms de baptême des cyclones pour la saison 2014-2015, car celle-ci contenait, à la lettre Q, le nom Quenelle.

Fin 2013. Le pouvoir exécutif décide de réagir : la cellule de veille de l’Élysée pond des notes. Des notes. Encore des notes. Le PR de l’époque, François Hollande, dénonce ces antisémites patentés mais n’ira pas jusqu’à citer son nom: faut pas pousser. 

Le Mur. Spectacle où Dieudonné s’en prend cette fois à Patrick Cohen, qui l’aurait traité de cerveau malade. Dieudonné, sur scène, narre l’affaire et commente : Tu vois lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu’il ait le temps de faire ses valises. Moi, tu vois, quand je l’entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz… Dommage !

Qui eût dit qu’un jour je défendrais Patrick Cohen. Dieudonné dira plus loin : J’ai pissé sur le mur des Lamentations.

C’en est trop ? Valls, alors Ministre de l’Intérieur, fait étudier toutes les voies juridiques pour interdire les réunions publiques de l’humoriste. La mairie de Bordeaux sera la première à annoncer qu’elle interdira à Dieudonné de se produire.

Et la liberté d’expression alors ?

Et la liberté d’expression alors ? Ça consulte grave : du Tribunal administratif au Juge des référés du Conseil d’État, qui interdit le show. Plantu sera l’une des dernières personnalités françaises à prendre la défense de Dieudonné, au nom de la sacro sainte Liberté d’expression.

Revers de la médaille : la presse européenne, américaine, et même asiatique parle du personnage. Pendant ce temps, la justice française le poursuit : il aurait organisé frauduleusement son insolvabilité, pour éviter de payer ses amendes. Toutes les qualités. Le gendre idéal.

  1. Dieudonné doit quitter La Main d’Or.

Parallèlement , on apprend que celui qui lança de fréquents appels aux dons – pour l’aider à s’acquitter des injustes amendes – était en réalité à la tête d’un patrimoine considérable.

Feu Folley, impunément

Lui ? Il continue à publier sur sa chaîne YouTube. Une vidéo intitulée Feu Folley, et qui commence par les images de la décapitation de James Foley par l’État islamique, donnera lieu à une comparaison entre la mort du journaliste et celles de Saddam Hussein ou Kadhafi qui n’auraient pas, elles, ému la mafia des Rothschild. L’EI et la révolution française sont mis en parallèle : la décapitation ne symbolise-t-elle pas le progrès, l’accès à la civilisation ?

Sa chaîne est fermée.

Sa chaine est fermée ? Et alors ? Le revoilà sur Rutube, l’équivalent russe de YouTube. Avant de revenir impunément… sur YouTube.

Je me sens Coulibaly

  1. Il se sent Charlie Coulibaly. Le Parquet annonce l’ouverture d’une enquête pour apologie du terrorisme. Le voilà placé en garde à vue. Renvoyé en correctionnelle. Le Canard enchaîné rappelle que Charlie a été davantage poursuivi que Dieudonné et qu’on ne saurait faire l’amalgame entre liberté d’expression et expression antisémite.

Mars 2015. Dieudonné est condamné à deux reprises en l’espace de 48 heures. De la prison avec sursis pour son commentaire sur les attentats de janvier. Une amende pour les propos tenus dans Le Mur.

  1. Dieudonné rencontre à nouveau à Téhéran Mahmoud Ahmadinejad, auquel il remet une Quenelle d’or.
  2. La cour d’appel de Liège confirme un jugement précédent : deux mois de prison ferme et neuf mille euros d’amende pour des propos antisémites et révisionnistes.
  3. Renaud Van Ruymbeke annonce que Dieudonné sera renvoyé devant le Tribunal correctionnel sous l’inculpation de fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale, ainsi que pour l’organisation frauduleuse de son insolvabilité.
  4. Dieudonné annonce avoir reçu l’autorisation des autorités nord-coréennes pour organiser un festival pour la paix à Pyongyang.
  5. Elections législatives. Il se présente comme candidat-suppléant avec Nolan Lapie, ce militant d’extrême droite connu pour avoir giflé en public Manuel Valls.

2017 encore. Notre humaniste envoie un courrier à Salah Abdeslam, victime de la société, en état de légitime défense. 

Tout est lié et tout ça, ça partouze graaaave

Ça partouze, dirait mon psy. Chatillon jouera le sherpa pour lui au Liban via la Syrie. C’est la naissance de l’engagement international de Dieudonné auprès du Hezbollah ou encore du PSNS, le Parti social nationaliste syrien. Le Ministère iranien de la Culture a déjà financé son premier long métrage, L’antisémite. Faurisson s’est bien fait remettre en 2012 par Ahmadinejad en personne le premier prix du courage, de la résistance et de la combativité.

Alors ? Et pourquoi qu’on essayerait pas, via le très officiel Centre Iranien du Film Documentaire et Expérimental, de le faire projeter au festival de Cannes sous son titre persan : Yahod Setiz ? Pourquoi ? Ben c’est ballot : ça l’a pas fait.

Tout ce petit jeu s’est fait sous nos yeux. Via le Centre Zahra. Dès lors, voilà notre homme appelant officiellement, sur SaharTV[3], les chrétiens à la conversion à l’Islam.

Dans les interviews accordées aux chaînes iraniennes, il confirme, sous le portrait de l’ayatollah Khomeiny, son adhésion aux préceptes de l’Islam chiite, sa reconnaissance de la légitimité universelle de la révolution islamique d’Iran et son allégeance à ses chefs. Il réitère son appel aux chrétiens du monde à rejoindre l’Islam, affirmant que Jésus est un prophète de l’Islam.

Tout est lié. Les faisceaux où gravite notre gus. L’Iran. La Syrie. Le Hezbollah. L’extrême droite.  L’extrême gauche qui flirte avec l’islam radical : tout ça, ça partouze graaaave. Ça joue dans la même équipe. Ben ouai ça s’voit pas toujours. Mais regardes-y de plus près, Lecteur.

Regardes-y, Lecteur : Celui qui revendique, plus qu’une liberté d’expression, une liberté d’obsession[4], la liberté de développer et promouvoir une pathologie donc, a trouvé en l’Iran le lieu ad hoc où serait garanti son fantasme : Le voilà d’ailleurs qui présente le régime des ayatollahs comme l’espace de liberté par excellence dont profitent des célébrités condamnées par les tribunaux français.

Comme l’Iran, la Syrie est généreuse avec les réseaux d’extrême droite. Et qu’elle te prend en charge  les éditions et traductions en arabe de textes révisionnistes. Le financement de campagnes électorales et celui de sites Internet.

C’est ça, le petit monde où gravite désormais le Dieudonné qui jouait Les Ados.

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, notre homme s’est même trouvé des fans dans le Volvestre, près de Toulouse. Il a donné ce week-end, en catimini, un spectacle sur un terrain privé d’une zone industrielle. Un terrain privé appartenant à un salarié d’une concession automobile. L’annonce de sa venue a été relayée sur les réseaux sociaux et près de 700 fans sont venus. D’un peu partout.

Aujourd’hui ? Toujours impunément, encore impunément, il s’en prend à ses cibles. L’adjoint au Maire d’Avignon, Amine El Khatmi, en est une. Qu’il privilégie. Qu’il menace. Livre à la vindicte populaire. Invitant ses partisans à venir lui foutre la chiasse. Du Dieudonné dans le texte.

Tout ça, ça nous regarde tous. Ça nous concerne tous. Ne faisons pas comme si nous ne savions pas : Dieudonné n’est pas un humoriste.

[1] L’Express. 2009.

[2] Rue 89.

[3] 8 février 2011.

[4] Europe Israël News. Affaire Dieudonné, la clé iranienne. Arnaud Dotezac. 17 Février 2014.

Sarah Cattan

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans antisémitisme
6 commentaires pour “Dieudonné : De l’humour au terrorisme, y a qu’un pas, par Sarah Cattan
  1. Hakim dit :

    Combattre dieudonne comme vous le faites, rend dieudonne plus fort.

  2. Pizza dit :

    Il écrit des sketchs et fait rire son public pourtant…

  3. Sarah cattan dit :

    Mon cher Hakim, oublier ses show, ne pas lui faire de pub, certes.
    Mais occulter le chemin qu’il parcourt pendant ce temps: jamais.
    Pour ma part, j’ignorais totalement ces propos et ces liens aboutis.
    J’en déduis que la justice doit s’interesser a son cas. Pas vous?

  4. Hakim dit :

    Chère Sarah,
    Je suis tombé par hasard sur votre article par une recherche incluant les mots « Sarah » (ma dernière chanson) et « Hakim » (mon nom). Sans jamais avoir ni suivi, ni soutenu Dieudonné, je dois reconnaitre que votre article, en plus d’être mal écrit et mal organisé, n’est qu’une liste de propos démagogiques contre le dénommé Dieudonné où tous les faits rapportés sont racontés de façon détournée pour uniquement servir votre propos.
    Exemple : Quand Dieudonné a dit je suis Charlie /Coulibaly c’était pour remettre à zéro les compteurs d’une situation devenue ridicule. Soudain, tout le monde était devenu Charlie, c’était, avouez le, stupide. Vous n’avez toujours pas compris? OK je vous explique en détail: Si, quand il dit je suis Coulibaly il fait l’apologie du terrorisme, alors quand il dit je suis Charlie, il fait l’apologie de la démocratie non? Il a bien dit les 2, Charlie + Coulibaly. Donc 1-1=0 balle au centre. C’est un procédé ironique (thèse + antithèse) déjà utilisé par Voltaire et Montesquieu pour mettre en lumière l’absurdité d’une situation. Cazeneuve aurait donc dû en même temps le condamner pour apologie du terrorisme et l’honorer pour apologie de la démocratie. Je crois surtout qu’il n’a rien compris, preuve qu’il n’a pas beaucoup de neurones. Il faut vraiment ne rien comprendre à l’humour pour engager des poursuites suite à cette phrase finalement pleine de bon sens. J’imagine combien de fois il aurait poursuivi Coluche (qui adorait ce genre de déclarations) si il avait été ministre de l’intérieur à son époque…
    Donc Sarah Cattan, apprenez un peu l’objectivité et essayer de comprendre un peu l’humour avant de vous attaquer à quelqu’un. Votre article est tellement mauvais qu’il sert finalement la cause de Dieudonné. Avouez que c’est ballot.
    Sinon pour vous détendre, vous pouvez écouter ma chanson, c’est drôle dans un tout autre genre.
    https://soundcloud.com/hakim2/sarah

    • André Mamou dit :

      L’article est mauvais, Sarah ne comprend rien, Dieudonné n’a pas dit ce qu’il a dit puisque ses deux mots s’annulaient ! Il est vrai que Dieudonné avait déjà fait ses preuves avec «  Chaud ananas « , kolossale finesse comme disait Francis Blanche !
      Et pour nous détendre on devrait écouter votre grande œuvre !
      Vous ne manquez pas d’air, Monsieur Hakim !

  5. Hakim dit :

    Cher André Mamou, avez-vous au moins lu cet article? J’en doute.
    Déjà le titre « de l’humour au terrorisme » n’est qu’un vulgaire racolage et par ailleurs Dieudonné n’a pas organisé d’attentat, il me semble. Et ne me dites pas qu’il n’y a qu’un pas des mots aux actes, c’est faux.
    Je n’ai par ailleurs pas dit « Sarah ne comprends rien ». Elle sait très bien que ses propos sont démagos mais elle est pleine de haine pour ce personnage et ressent le besoin de déverser cette haine. C’est ce type de réaction, (chaque fois qu’un mot de travers est prononcé) qui fait reculer l’humanité.
    Le progrès serait de ne pas prêter attention aux propos racistes et d’en pardonner les écarts de langage. Mais qui sait encore pardonner aujourd’hui? Cela ferait réfléchir les auteurs des propos racistes. Mais les agresser ne fait qu’alimenter les conflits et les encouragent à continuer. Personnellement j’ai toujours ignoré les propos racistes proférés à mon sujet et je ne m’en suis que mieux porté. Dieudonné n’est qu’un humoriste, cessons donc d’en faire une polémique médiatique et cela s’éteindra tout seul.
    Par ailleurs, je ne comprends pas votre phrase « Dieudonné n’a pas dit ce qu’il a dit »? Bin si, il a dit les 2 mots accolés Charlie + Coulibaly et certains n’en ont entendu qu’un. Le problème vient de ceux qui n’ont entendu que la moitié (dont vous semblez faire partie avec M. Cazeneuve).
    Déjà quand je lis ça  » Même qu’Y a quelqu’un qui m’a dit qu’il aurait prêté allégeance au Hezbollah. Bref : plus douteux, tu meuuurs » je me dis que ça doit être écrit par un ado boutonneux en manque de reconnaissance sur twitter. M’enfin, Dieudonné avec le Hezbollah, c’est n’importe quoi. C’est une rumeur stupide ou une juste une connerie de plus qu’a dit le personnage pour provoquer. Quand je lis ça je me dis que c’est l’article qui est douteux. Et puis on m’a dit que « Macron est franc-maçon et adhérant du KKK »… Vous voyez, c’est facile de dire n’importe quoi. Si je poste ça sur FB, il aura des tas de débiles qui vont le croire. Est-ce que Sarah a vérifié ne serait-ce que le 1/10 de ce qu’elle dit? Elle ne cite pas ses sources.
    Je ne vais pas faire l’exégèse de cet article et mettre en lumière les erreurs dont il est truffé et les raccourcis douteux qu’il emprunte, faites le vous-même.
    Quand à ma « grande œuvre » elle a au moins le mérite d’être bien écrite et bien produite et elle ne fait de mal à personne. C’était juste parce que la chanson s’appelle « Sarah », juste pour rigoler et prendre du recul. Et non, je ne manque pas d’air, on respire bien par ici, il suffit d’un peu d’humour. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…