Après 36 mois de crapahutes, bombances à Bombay

Les jeunes israéliens, qui affectionnent de passer en Inde un moment de détente bien légitime après leurs années de service militaire, ignorent peut-être que dans ce pays, encore auréolé de l’image de Gandhi, et de sa non-violence, il se passe des choses bien éloignées de leurs valeurs.

Destination prisée, le Maharashtra, 2ème état le plus peuplé d'Inde, avec une population de 112 372 972 d’habitants en 2011, dont la capitale est Mumbai (Bombay), est un des moteurs économiques de l'Inde qui reçoit le plus d'investissements étrangers directs.

Les tour-opérateurs recommandent avec enthousiasme d’y passer des vacances et d’y faire du tourisme.

Mais au cours des mois de décembre et janvier derniers, les militants hindouistes extrémistes ont mené plusieurs attaques contre les églises chrétiennes, principalement dans l’État du Maharashtra.

Dans la ville de Manor, les chrétiens, menacés de mort, ne peuvent tenir un culte que sous protection policière, et suite à une campagne visant à les priver d’eau et de bois de chauffage, il leur est fait interdiction d’aller tirer de l’eau des puits et d’acheter du bois de chauffage chez les marchands.

Le but de ces menaces et de ces intimidations est de contraindre les chrétiens de débarrasser les hindouistes de leur présence impure.

Des instructions ont dû venir d’en haut pour que la police accepte de faire respecter le droit à la liberté religieuse inscrite dans la Constitution de l’Union indienne.

Mais quand les chrétiens demandent à la police de protéger leurs lieux de culte, cette dernière exige 2 000 roupies d’indemnité par fonctionnaire mis en faction devant une église, sans aucune garantie d’efficacité (ce qui représente un peu plus de 30 €, le salaire moyen en Inde étant de 100 roupies par jour).

En revanche, pour des raisons historiques qu’explique Nathan Katz, Professeur de recherches en Relations Internationales de l’Université Internationale de Floride, spécialisé dans l’étude des communautés juives d’Asie du Sud, la communauté juive, implantée depuis deux mille ans, est respectée par les hindous.

inde10jpeg

Nathan Katz

inde11jpeg

Dr. Manfred Gerstenfeld

Extraits des propos de Nathan Katz et du Dr. Manfred Gerstenfeld, membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, adaptés par  Marc Brzustowski.

« Ils sont très fiers du fait que les juifs ont pu vivre là depuis si longtemps, sans éprouver le moindre antisémitisme de la part des autochtones ».

« Le fait que les juifs aient vécu en Inde sans subir de persécution fait partie intégrante de lidentité hindoue contemporaine. Cest particulièrement significatif pour les indiens, alors que les tensions avec les musulmans sont de plus en plus fortes et que les frictions avec les missionnaires chrétiens sont, fréquemment, mises en lumière par la presse internationale ».

« En général, la perception indienne, aussi bien des juifs que dIsraël, est très positive. Cest affectif et plutôt réconfortant, même sil y a pas mal didéalisation. Une raison de ce préjugé favorable découle du fait que les indiens sont très impressionnés par la façon dont les juifs ont réussi avec la grande diversité de langues quils parlaient à cette époque- à faire renaître et adapter lhébreu ».

53 juifs immigrent en Israël depuis leur Inde natale

53 juifs immigrent en Israël depuis leur Inde natale

« La relation spéciale que lInde nourrit envers Israël est également influencée par les ravages que les musulmans ont provoqués, il y a quelques siècles de cela dans leur pays. Même si cest arrivé il y a cinq ou six cents ans, les hindous demeurent très sensibles à cela ».

« Leur perception a été ravivée par le terrorisme. Le 26 novembre 2008, par exemple, des terroristes musulmans ont attaqué un certain nombre de sites emblématiques à Mumbaï, plus particulièrement lhôtel Taj et la Gare ferroviaire Victoria, en même temps que le Centre Habad. Cent soixante- huit personnes ont été tuées et plus de 300 blessées ».

inde14

La plus vieille synagogue,
, celle de Cochin, en Inde,

« Le terrorisme dinspiration musulmane a, pour la première fois au cours de leur vieille histoire commune qui se poursuit depuis deux millénaires, causé à la petite communauté juive vivant en Inde, un sentiment dinsécurité. La plus vieille synagogue, en Inde, celle de Cochin a posté des hommes armés à son entrée. Les succursales avancées du mouvement Habad, à Dehli, Manali, Goa, Pushkar, Pune et partout ailleurs doivent aussi faire face à d'éventuelles menaces contre leur sécurité ».

Par Pascale Davidovicz

Sources :  juif.org christianophobie.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

posté par

Non renseigné.
Related Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© Copyright - Tribune Juive