Ukraine : menaces antisémites

Lundi au milieu de l'après-midi, Vadim Rabinovich, a été victime d'un attentat, alors qu'il se trouvait dans sa voiture qui sortait du parking.v rabinovitch 2

Vadim Rabinovich, âgé de 59 ans, est un homme connu en Ukraine à plusieurs titres : vice-président du Parlement juif européen qui vient d'être élu pour la première fois, président de la communauté juive d'Ukraine (400 000 personnes), président du club de football Arsenal de Kiev, et surtout, co-propriétaire de la chaîne de télévision JN1, spécialisée dans la diffusion d'informations juives. Le siège de JN1 se trouve à Kiev et la chaîne a des bureaux à Bruxelles et à Paris.

Cet "homme d'influence" a également réussi un exploit rare : en mai 2012, il a obtenu de la municipalité de Jérusalem, qu'une place dans la vieille ville porte son nom, alors que cet honneur est réservé par la loi aux personnalités nées avant 1500. Quelles ficelles a-t-il tirées? Combien lui a coûté cet exploit et combien il a éventuellement rapporté à Nir Barkat (le maire de Jérusalem) qui a refusé de s'exprimer sur le sujet? Mystère!! v rabinovitch 3

Vadim Rabinovich, a quitté le parking de son immeuble de bureaux vers 15h30, quand tout à coup un engin incendiaire a été lancé sur sa voiture d'une maison voisine vide. Une forte explosion a été entendue dans tout le quartier et toutes les fenêtres des bâtiments proches ont explosé.

Vadim Rabinovitch n'a pas été blessé, et il estime que c'est un miracle. Pour accélérer l'enquête, il offre une prime d'un million de UAH (monnaie ukrainienne) soit à peu près 134 000€ à toute personne qui fournira des éléments permettant l'arrestation du coupable.

Il y a sans doute des témoins : une femme a vu s'enfuir un homme d'une trentaine d'années tout de suite après l'explosion. police rabinovich 2

Vadim Rabinovitch propose certainement cette prime en raison de la nature de l'agression dont il a été victime.

Harcèlement et violence physique.

L'hebdomadaire le Kyiv Post a cité le 21 janvier une déclaration du Congrès juif panukrainien dirigé par Rabinovich : "Un haut fonctionnaire du gouvernement actuel a rendu visite à Vadim Rabinovich le 17 janvier et a exigé que la chaîne de télévision JN1 leur soit transférée sous une semaine, en menaçant de harcèlement et de violence physique."

Aucun fonctionnaire n'a été nommé dans ce rapport. Rabinovich aurait déposé une plainte auprès du Bureau du Procureur général.

Alexander Zanzer, le directeur du bureau de JN1 à Bruxelles, a déclaré à que la police ukrainienne a récemment inspecté les bureaux de JN1 à Kiev, "mais on ignore qui est réellement derrière ce nouvel intérêt pour nous." Il a ajouté: "Il semblerait que quelqu'un a décidé qu'ils pourraient utiliser JN1 pour exercer un contrôle. Je ne sais pas qui c'est, mais nous nous devons parler de cette menace avant qu'elle ne devienne plus grave."

Dans ce contexte, on comprend mieux la prime offerte par V. Rabinovitch, peu enclin à faire confiance à des services de police chapeautés par un gouvernement qui désire sa disparition médiatique.

Line Tubiana

 

posté par

Non renseigné.
Related Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© Copyright - Tribune Juive