La fée du pinceau

 

Artiste-peintre  franco israélienne au talent reconnu, Rachel Yedid ne cesse de surprendre. Fille d’un chef d’orchestre à l’Unesco et d’une violoncelliste, Rachel a elle-même étudié la musique, puis elle s’est orientée vers la peinture. Deux ans d’études à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, et trois ans à l’Ecole Supérieure des Arts Visuels de Jérusalem où elle s’exerce à de nouveaux savoir-faire comme l’acting-painting, le video art, la photographie, la sculpture et la mise en scène.

Dans la grande pièce glacée du squat à Jérusalem qui lui sert d’atelier, où la musique de Mozart ou de Haendel résonne comme dans un monde hors du temps,

Rachel Yedid peint le corps féminin, et à travers le corps, donne à voir l’âme humaine. Elle établit un parallèle entre les mouvements musicaux et ceux de l’âme, à travers la représentation de danseuses dont les postures et le rendu du textile blanc transcrivent une quête poétique

Des femmes en état de grâce

 Les couleurs chaudes de la plupart de ses peintures, où le rouge, l’or et l’ocre le disputent au noir, rappellent les tons de Modigliani. Mais non, Rachel ne trouve pas son inspiration chez Modigliani : ses femmes à elles sont modernes, indépendantes, pleinement conscientes de leur force comme de leur vulnérabilité, Rien à voir avec la femme passive – seulement sensuelle – de Modigliani.
Des toiles immenses, sur fond noir, révèlent des femmes

en état de grâce : des femmes en lingerie fine dont les mains ébauchent des mouvements de danse. « Les mains, les doigts, l’extrémité des doigts sont comme l’extrémité de l’âme », explique l’artiste. Car par le corps des femmes, c’est l’âme humaine que Rachel donne à voir : une âme qui aime, qui endure et qui transcende la douleur. Chaque toile a pour genèse une, ou plusieurs, séances photos en studio : « Il me faut parfois plusieurs séances pour capturer le geste, l’expression qui servira de modèle à mon tableau » et le travail de peinture commence, un travail solitaire auquel je consacre six heures par jour « Je peins à l’huile, sur plusieurs couches, entre huit et dix. Une toile prend des mois à réaliser et je travaille donc sur deux ou trois toiles en parallèle »

Rachel en impose par son goût et sa personnalité. « Pour peindre, j’ai du faire des sacrifices : sacrifices familiaux, personnels, amoureux... », confie-t-elle. Passionnée de l’art, elle ne se donne pas à demi, et c’est à son art qu’elle a voulu se consacrer corps et âme.

Richard Gordon, cinéaste, a découvert Rachel Yedid et son talent, alors qu’il réalisait pour Nicole Guedj en Israël le film "Juste au bout d'un voyage" à l'occasion des cérémonies de commémorations de la Shoah. Ce fut une rencontre formidable, rappelle Rachel . Elle marque le début d’une longue amitié et d’une grande complicité. C’est mon mentor et il est à mes côtés à

chaque exposition. Il a fait un très joli portrait de moi sous la forme d’un documentaire qui montre le processus de création de mes tableaux. Ce film, largement diffusé sur le net,  participe à toutes mes expositions qu’il met en perspective

Rachel Yedid expose jusqu’au 15 avril à la Galerie Benamou et du 29 mars au 1er avril à art Paris au Grand Palais.

Vidéo sur Rachel Yedid artiste peintre, produit par Richard Gordon et réalisé par Sébastien Lefèvre.

posté par

Passionnée d'information, Sylvie Bensaid diplômée en marketing et communication, commence sa carrière dans le Groupe Havas. Elle rejoint le magazine Tribune Juive aux côtés de Jacquot Grunewald puis d’Ivan Levai où elle prend la tête de plusieurs rubriques et participe au développement du magazine. Très impliquée dans la vie de la Cite, Sylvie Bensaid participa aux municipales dans le douzième arrondissement avec Jean Marie Cavada et Christine Lagarde. Elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site tribunejuive.info.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© Copyright - Tribune Juive